Arsenal Supporter Club France

Arsenal 1886-1893

Démarré par Vince, 02-04-2020, 19:08:14

« précédent - suivant »

Vince

Je suis en train de lire "Royal Arsenal - Champions of the South" qui raconte l'histoire d'Arsenal lorsque le Club évoluait dans le sud de Londres où ils ont été couronnés "Champions du sud". C'est pas toujours hyper passionnant car c'est surtout une énumération d'informations, mais le chapitre sur le public d'Arsenal est intéressant. C'est vraiment quelque chose qui n'a pas changé dans le Football à travers les siècles :lol:

Quelques extraits.

CiterLes spectateurs de l'Invicta Ground



Faire partie de la foule donnait aux ouvriers l'opportunité de voir leur Club local gagner contre d'autres équipes et se réjouir de leur succès. Les ouvriers étaient les plus partisans, ils s'identifiaient le plus à l'équipe, et donc remettaient en question régulièrement l'arbitre. Cependant, la classe des gentlemen était autant voir plus bruyante dès que l'humeur leur prenait.

La cible privilégiée de la colère et des moqueries étaient les arbitres, surtout l'arbitre principal. A cette époque, l'arbitre principal était épaulé de 2 "umpires". L'arbitre principal est sensé être neutre, alors que chaque équipe dispose d'un umpire pour faire le lien entre les joueurs et l'arbitre principal. Leur rôle n'était pas strictement neutre car il consistait à défendre les intérêts de l'équipe auprès de l'arbitre. Ils ont ensuite été transformé en juge de touche en 1891.

Quand Royal Arsenal a déménagé à l'Invicta Ground* en 1890, ils ont tenté un système avec 6 différents umpires qui occupent chacun leur tour ce rôle. L'un d'eux est Jack Humble, et il était régulièrement pris pour cible par la foule. Il a été tenu comme responsable de la défaite à Clapton en Novembre 1890. Ses performances étaient telles qu'il n'a pas terminé la saison, et a été démis de ses fonctions. Il officiera tout de même un dernier match contre Sunderland 1892, mais n'a malheureusement pas progressé depuis. Redshirt** raconte : "Les décisions de Mr Humble étaient certainement mauvaises, mais elles ont été prise de bonne foi".

[...]

Certains arbitres étaient critiqués par les journalistes, et aussi la cible de la foule. L'un d'eux était Mr Sherrington. Le 12 Septembre 1891 il a notamment manqué une main flagrante qui a permit d'empêcher un but d'Arsenal contre Casuals, il n'a pas non plus signalé des actes d'anti-jeu de l'adversaire, ce qui a provoqué "la pratique répréhensible de huements, cris et utilisation de langage insultant" selon Redshirt. "Ce n'était pas seulement des jeunes, des adultes et abonnés du Club se sont rendu coupable samedi de ce comportement." La réaction des spectateurs était telle que les dirigeants d'Arsenal se sont excusé après le match auprès de Mr Sherrington.

Lorsque la sélection du Canada vient à Plumstead dans le cadre de leur tournée en Angleterre, Sherrington est à nouveau l'arbitre pour le match contre Arsenal le 4 Décembre 1891. Redshirt raconte dans la Woolwich Gazette que des spectateurs accusent Sherrington d'avoir été payé pour être le 12ème joueur du Canada, en plus des cris et insultes en sa direction. Il décrit ces spectateurs comme étant 2 ou 3 gentlemen qui occupent le premier rang, utilisant un vocabulaire obscène, et grossier. Il demande à sa manière aux dirigeant de sévir et aux spectateurs de mieux se comporter. "Maris, pères, frères et petit-amis, pouvez-vous faire chacun un effort pour aider le Club a agir pour que le sexe faible n'ait les oreilles polluées chaque semaine par ces canailles".

Mr Carr était un autre arbitre pris pour cible par l'Invicta Ground. Dans plusieurs matchs il a été accusé de ne pas être au niveau de l'événement que ce soit par Redshirt ou Invicta***. Ce dernier le décrit comme "un gentleman francs et profondément honnête, mais a qui il manque le calme, la maîtrise et la qualité du Lieutenant Simpson."

Le Lieutenant Simpson est la coqueluche de la Woolwich Gazette, il était vu par les fans d'Arsenal comme l'arbitre le plus compétent du sud (de l'Angleterre). Il était très respecté par la foule. Son dernier match en Avril 1893, qui est en fait le dernier match dans l'Invicta Ground, le Lieutenant a eu droit à une ovation avant de quitter le terrain. Selon la Woolwich Gazette, il a été muté à Guernesey avec l'armée. Plus tard il a écrit une lettre qui a été publiée dans la Gazette où il remerciait Arsenal pour leur très beau cadeau. Une boite à cigarette gravée à son nom avec une photo de l'équipe d'Arsenal, elle est aujourd'hui présente dans le Musé d'Arsenal.

Ses engagements militaires ne devaient pas être si pénible, car il fait son retour en Octobre 1893 lors d'un match amical contre Casuals. Pour l'occasion il est mis à l'honneur dans le programme, décrit comme le vice-président de la fédération des arbitres qui vient de se créer. Et il a aussi eu droit à un poème d'AC****. Ce qui montre que la foule n'était pas uniquement critique contre tout les arbitres, ils étaient capable d'apprécier les bons en plus de critiquer les incompétents.

[...]

Lors d'un match la police était tellement inquiète de l'animosité des spectateurs qu'ils ont escorté l'arbitre au vestiaire après le coup de sifflet final. Arsenal a gagné 3-2, mais l'arbitre Frederick J Wall a fait un très mauvais match. Il a validé un but hors jeu alors que tout les joueurs d'Arsenal se sont arrêté de jouer, tellement la faute était évidente. Il a aussi refusé un but d'Arsenal. Dans la Woolwich Gazette on peut lire : "Les Arsenaliens doivent mieux se comporter (je parle des spectateurs) avec les adversaires, et les arbitres. L'arbitre de samedi dernier a du être escorté par un inspecteur de police au pavillon après le match. Cela donne au Club et au stade une mauvaise réputation, et peut-être que ça légitime des mesures fortes, qui seront forte déplaisantes, mais probablement méritées." L'ironie c'est que Mr Wall devient en Mars 1993 le Chairman de la fédération des arbitres. Et beaucoup plus tard, 1934 à 1938 dirigeant d'Arsenal !

Les arbitres n'étaient pas toujours la cible des spectateurs, lors d'un match contre Casuals en Septembre 1892 c'est l'adversaire qui a subit la colère du stade. La réponse de Redshirt dans la Woolwich Gazette est violente.

"Si il y a des restes de décence dans l'anatomie de ces stupides clowns qui ont hué et hurlé sur nos adversaires, parce qu'ils sont arrivé en retard, puis sur l'arbitre pour ses décisions contre nous, puis sur nos joueurs pour avoir été malchanceux, je demande que cette once de décence fasse que ce comportement ne se répète plus. C'est méchant, vulgaire et contre les intérêts du Club, huer nos adversaires ne les empêchera pas d'arriver, les arbitres sont plus difficile à trouver que les joueurs, et les ridiculiser rend les choses encore plus compliquées, et le stade risque d'être suspendu. Ce qui rend les choses pires c'est que ça ne vient pas des tribunes populaires, mais de groupes de gentlemen très bien habillés qui infestent les premiers rangs de la grande tribune. Ils ont besoin qu'on leur parle franchement. Il est vrai qu'il semble impossible d'empêcher le braiment de ces créatures, c'est le chant naturel de ces oiseaux, mais le langage obscène doit être stoppé et il le serait rapidement si le Club pouvait donner au magistrat l'adresse d'un ou deux d'entre eux, avec une sanction simple et efficace : "14 jours de dur labeur". Ou alors une amende."

[...]

Les journalistes pouvaient eux-aussi être la cible de l'Invicta, comme le commente Redshirt en Novembre 1892. "Des représentants de plusieurs journaux se sont plaint d'avoir été ridiculisé par la foule la semaine dernière. Ce comportement idiot ne sert aucun intérêt, au contraire ça fait du mal au Club, car ça donnerait à ces journalistes une raison légitime de le critiquer."

[...]

Et bien sûr les joueurs d'Arsenal étaient eux aussi une cible de la foule. En 1892, en St George's Day, William Stewart passe à côté de son match contre Clapton, à cause d'une blessure contracté en début de match. Mais les fans ont malgré tout exprimé leur frustration, ce que Redshirt n'a pas apprécié. "C'est un mauvais encouragement de moquer un joueur quand il ne fait pas une bonne performance, mais quand il s'agit d'un joueur blessé, c'est scandaleux."



* Stades d'Arsenal dans le sud de Londres:
1886/87 Plumstead Common
1887/88 Sportsman Ground
1888/90 Manor Field
1890/93 Invicta Ground
1893/1913 Manor Field

** Redshirt :
Un fan d'Arsenal qui s'exprimait régulièrement anonymement dans la Woolwich Gazette sur l'actualité du Club et donnait son avis sur les matchs et décisions prises par le Club. Une sorte d'Arseblog du XIXe siècle.

*** Un autre anonyme de l'Invicta Ground qui exprimait régulièrement son opinion.

**** AC est un autre anonyme fan d'Arsenal qui lui exprime son attachement au Club à travers des poèmes, publié dans des programmes.


TheMerse


jones79


jones79

Je crois en 1886 le nom du club était Dial Square et en octobre 1886 le nom est devenu Royal Arsenal.Apparemment pour la saison 2020-21 un groupe qui n'aime pas la direction que le club prend va jouer sous le nom de Dial Square en division 9.

Vince

04-04-2020, 16:25:55 #4 Dernière édition: 04-04-2020, 16:33:56 par Vince
D'ailleurs Dial Square n'a quasiment jamais été le nom d'Arsenal, il ne l'a au maximum été que pour 1 seul match. Dial Square c'était un Club de cricket, qui a créé sa section Football et qui est très rapidement devenu Royal Arsenal (entre Décembre 1886 et Janvier 1887), donc juste après la création du Club.



C'est comme le maillot bordeaux, utilisé par Nike pour le maillot de 2006, ce n'était pas la couleur d'Arsenal à cette époque, ou alors vraiment occasionnellement. Arsenal portait le rouge hérité des maillots de Nottingham Forest.

Vince

Avant d'être un Club de Cricket, Dial Square c'était bien sûr un service de l'usine d'armement Royal Arsenal.

Vince

Quelques passages assez amusants extraits de la Woolwich Gazette

CiterUne dame m'a posé la question l'autre jour, ce qui semble une hérésie et un sacrilège. "Vous ne pensez pas Mr NomdeRedshirt, qu'il serait possible pour le comité d'installer 5 ou 6 lampes électriques, et d'éclaircir le terrain à travers le brouillard et l'obscurité ?" J'étais pris au dépourvu. Je sais que c'est possible mais hautement improbable; mais je n'avais pas le courage de lui dire. Ensuite elle m'a dit "Vous ne pensez pas que ce serait une idée brillante ?". J'avais envie de lui répondre "Bon dieu, laissez tomber !" mais je ne l'ai pas fait. Elle s'était déjà convaincu que c'était une brillante idée (et dans un sens c'était le cas); et quand une dame se met en tête quelque chose, c'est terminé. C'est un peu comme serait l'éclairage électrique. J'ai simplement répondu "Oui M'dame" et ensuite j'ai senti une grande soif. Qui sait, peut-être qu'un jour on verra un match de Football éclairé ?

Woolwich Gazette 23 Septembre 1892

Celui-ci sur le joueur Gavin Crawford (1891-1898)

CiterMr, en lisant les commentaires de "Redshirt", j'ai découvert le paragraphe suivant. "Crawford a gâché en attaque et est trop égoiste avec le ballon". Mais qu'est-ce que vous voulez Mr Redshirt ? D'abord vous vous plaignez que Crawford tente trop souvent de marquer, puis que Davis ne tente pas suffisamment de marquer. Vous êtes comme le comité d'Arsenal, vous ne savez pas apprécier les joueurs à leur juste valeur. Mais peu importe, mon vieux Gavin, garde la tête haute, et si tu vois une chance de briller, saisit la, et tu en récoltera les fruits. - Cordialement, une spectatrice. 1er Décembre 1891

C'est écrit ensuite que ça pourrait être un coéquipier de ce Gavin Crowford qui s'est amuser à faire une blague dans la Woolwich Gazette, comme ça pouvait être souvent le cas.

jones79

Citation de: Vince le 04-04-2020, 17:02:01Avant d'être un Club de Cricket, Dial Square c'était bien sûr un service de l'usine d'armement Royal Arsenal.
Apparemment le nom Dial Square est de septembre 1886 au jour de Noel de la même année où le nom est devenu Royal Arsenal.Ceci n'est pas dans ton livre? :shrug:

Vince

Citation de: jones79 le 04-04-2020, 21:29:35
Citation de: Vince le 04-04-2020, 17:02:01Avant d'être un Club de Cricket, Dial Square c'était bien sûr un service de l'usine d'armement Royal Arsenal.
Apparemment le nom Dial Square est de septembre 1886 au jour de Noel de la même année où le nom est devenu Royal Arsenal.Ceci n'est pas dans ton livre? :shrug:

Oui c'est ça, sauf que c'est le 12 Décembre.

CiterLe Royal Arsenal Football Club a été créé le 12 Décembre 1886, au Royal Oak, Woolwich.

Woolwich District Football Handbook


CiterFootball à Woolwich - Lors d'une réunion des membres du Dial Square Cricket Club en Septembre, il a été décidé de former une équipe de Football Association, mais après avoir discuté et joué avec d'autres Clubs, il a été décidé d'ouvrir le Club à l'intégralité des employés d'Arsenal, et une réunion qui a eu lieu il y a environ une semaine, a laquelle tout le monde était invité, il a été décidé de donner le nom Royal Arsenal Association Football Club, et à cette réunion les personnes suivantes ont été élues : Capitaine, Mr Davis, Dial Square; Vice-Capitaine, Mr Beardsly, Gun Factory, G. Smith, Gun Factory, Whitehead, Dial Square, Gregory, Dial Square; Secrétaire, E. Watkins, 48, Park-road, Plumstead, vestiaire etc ... Mr Fletcher, Star Inn, Plumstead Common, par qui vous pouvez obtenir toutes informations. Match samedi prochain : Royal Arsenal v Erith, à Plumstead Common.

Woolwich Gazette le 7 Janvier 1887

jones79

Merci pour la réponse.

Vince

05-04-2020, 23:02:16 #10 Dernière édition: 05-04-2020, 23:04:24 par Vince
Et lors de la saison 1892-1893, grosse lutte interne avec la "clique Weaver" propriétaire de l'Invicta Ground qui tentent de prendre le contrôle du Club. Finalement le comité vote pour partir de l'Invicta pour revenir au Manor Ground. Pour que ce terrain soit un stade correcte pour accueillir le publique d'Arsenal, ça demande beaucoup d'argent et donc ils transforment le Club en Société Anonyme, pour permettre de lever des fonds. Voilà pourquoi ils ont changé à nouveau de nom car il n'est pas autorisé en GB à l'époque d'avoir le mot "Royal" comme nom sans un accord exceptionnel (même si ils auraient pu garder le nom Royal Arsenal à la Football League). C'est d'ailleurs encore le cas de nos jours.

C'est comme ça qu'a été créé The Woolwich Arsenal Football And Athletic Company, Limited le 26 April 1893. Plus connu sous le nom de Woolwich Arsenal.
Voilà le certificat.



http://www.thearsenalhistory.com/?p=7728


jones79

Wow! Incroyable de voir un tel document.C'est quand même intéressant cette histoire. 

Vince

06-04-2020, 17:37:43 #12 Dernière édition: 06-04-2020, 17:51:30 par Vince
Le chapitre sur les joueurs est intéressant aussi. Par contre eux ont changé, déjà ils avaient une santé bien plus fragile  :wtf:

Charles Booth / attaquant / 82 apparitions, 26 buts.

[...] Après avoir quitté Arsenal, il a souffert d'un accident dans un train en provenance de Loughborough, quand une lampe du wagon est tombé sur sa jambe, le blessant tellement gravement qu'il ne pourra plus rejouer au Football. Il va à Wolves pour travailler dans leur staff, il devient entraineur de la réserve lors de la saison 1898-1899. Mais en début de saison il meurt de "prostration et épuisement nerveux" à l'âge de 30 ans après être tombé malade deux semaines auparavant.



James Charteris (Charters) / attaquant / 29 apparitions, 25 buts.

Né James Charters (son père a été emprisonné pour bigamie en 1876, donc la famille a décidé de changer le nom en Charteris). [...] Charteris était régulièrement un problème pour les arbitres, selon beaucoup de dires, il cherchait à arbitrer le match lui-même. Cependant, son caractère ne l'a pas sauvé des malheureuses circonstances qui ont provoqué la fin de sa carrière de Footballeur. Fin Novembre 1890, un match face à White Hart est joué malgré de fortes chutes ne neige et le gel à l'Invicta. Après 15 minutes, il se casse la jambe en deux endroits sous le genou, il est porté en dehors du terrain pour être traité par Dr Coleman et Dr Lindow, avant de partir pour l'infirmerie de Plumstead. Sa jambe était si salement blessée après cet horrible accident qu'il n'a pu marcher pendant deux mois. Sa carrière de Footballeur étant terminée, il repart pour Motherwell où il meurt de tuberculose à l'âge de 28 ans.



Robert James Grandison / attaquant / 1 apparition, 2 buts

Les premiers signes sont inquiétant pour Grandison peu de temps après son arrivée à Arsenal, car selon le South Eastern Herald le 31 Octobre 1890 "Grandison ne pourra faire le voyage à Reading, à cause du rhume sévère dont il souffre". Malheureusement pour Robert, c'était bien plus grave qu'un rhume. Il meurt le 3 Novembre d'une inflammation des poumons à l'âge de 22 ans. Plus tôt, Royal Arsenal a envoyé un télégramme à ses parents pour les avertir de sa condition pour qu'ils puissent venir à son chevet. Son corps est retourné à Preston à temps pour son enterrement début Novembre, toutes les dépenses ont été payées par Royal Arsenal Football Club.

Il n'a vécu à Woolwich que 18 mois, il n'a joué qu'un match pour Arsenal à cause de son statut professionnel qui a mis du temps à être résilié (Arsenal était un Club amateur à cette époque), mais il a beaucoup impressionné lors de ce match. Il était très apprécié par les gens du Club et les fans. Il était un chrétien dévoué. L'équipe a porté un brassard noir pendant le mois qui a suivit sa mort, et le drapeau de l'Invicta Ground est resté en berne. Sur sa pierre tombale on peut lire un poème :

Drapeau des Royal Reds;
Fièrement tu voles au-dessus de nos têtes,
Brillant tu rayonnais.
Maintenant, dans le ciel sombre,
Tu es en berne:
Tous nous savons la raison -
Grandison nous a quitté.



James Meggs / attaquant / 27 apparitions, 18 buts.

[...] Pendant la saison 1890-91, il profite de son statut amateur pour jouer à la fois pour City Ramblers et Royal Arsenal.
"Je suis désolé d'entendre que Meggs, alors aux City Ramblers, a du être suspendu jusqu'au 31 Décembre par la English Association, pour avoir frappé un umpire lors du match City Ramblers v Great Marlow. - South Eastern Herald, 3 Octobre 1890."
Il a été très chanceux d'avoir pu rejouer, la sanction habituelle pour frapper un officiel c'est un bannissement du Football sine die (jusqu'à la mort).



H Simmons / attaquant / 0 apparition avec l'équipe première, 25 apparitions et 16 buts avec la réserve

Il était un joueur de la réserve très prometteur, il en était parfois le capitaine, et c'est particulièrement remarquable car il n'avait qu'un seul bras. [...] Lors de son premier match avec la réserve, il est décrit par le South Eastern Herald "Simmons the one armed star" (la star qui n'a qu'un bras). Sa performance contre Cray Wanderers est racontée par le Kentish Independant en Octobre 1891 "Rien de plus remarquable n'a été vu sur le terrain que la performance de Simmons, le jeune manchot qui évolue en attaque a montré l'étendu de son talent, ce qui a été récompensé par les applaudissements du publique." Après des débuts brillants, son physique lui a fait défaut. Evidemment son équilibre était fragile, les défenseurs costauds de l'époque n'avaient qu'a lui donner un coup d'épaule pour le mettre à terre.

jones79

06-04-2020, 20:27:05 #13 Dernière édition: 06-04-2020, 20:30:34 par jones79
Effectivement au niveau santé ce n'est pas top  :wtf:  :wtf:  :wtf:  As -tu vu "The English Game" sur Netflix  sur l'histoire de la FA Cup où les joueurs travaillaient la journée en usine et jouaient au foot le week-end?

Vince

Citation de: jones79 le 06-04-2020, 20:27:05Effectivement au niveau santé ce n'est pas top  :wtf:  :wtf:  :wtf:  As -tu vu "The English Game" sur Netflix  sur l'histoire de la FA Cup où les joueurs travaillaient la journée en usine et jouaient au foot le week-end?

Non mais je vais le faire :up:

Vince

08-04-2020, 18:54:18 #15 Dernière édition: 08-04-2020, 19:13:16 par Vince
CiterRoyal Arsenal contre la Clique


Royal Arsenal, joueurs et membres du comités, été 1890.

Citer"Depuis quelques temps, il est devenu évident qu'une tentative a été faite pour transformer Arsenal Football Club en ... faction. Une clique tire les ficelles pour faire des chiffres à son intérêt. Cette clique, je la nomme "We and Co"." Woolwich Gazette, 8 Mai 1891.

Voici les propos de George Stead, l'homme qui porte le surnom "Redshirt" et qui révèle au grand publique une lutte interne à Royal Arsenal Football. Le principal personnage de cette clique, c'est George Pike Weaver (d'où "We' et Compagnie"), il y a ensuite Alf Singleton, Henry Stewart et William Davis; bien que Davis ce soit retiré des affaires en 1892, le reste a continué ses actions contre le Club.

Tout ces hommes ont été impliqué dans les réunions du comité ou ont été candidat pour les élections du comité, jouant des rôles majeurs au Club. Davis était le Chairman du Club de 1888 à 1891, Singleton a été élu au comité dès 1889. Ils ont aussi été employés comme arbitres. Cette Clique représentait une menace sérieuse pour l'avenir du Club.

George Weaver est arrivé à Plumstead après 1860, il fait fortune avec son entreprise d'eau minérale vers 1874. La première fois qu'il a été impliqué avec Royal Arsenal, c'est quand le Club utilisait son Pub, The Green Man, pour boire le thé après un match en Janvier 1890. Deux mois plus tard il investit pour construire l'Invicta Ground. Difficile de savoir si dès le départ il avait pour ambition de prendre le contrôle du Club, en s'alliant avec des membres importants du comité qu'étaient Singleton et Davis. Ou alors si ils ont formé leur Clique une fois Arsenal installé à l'Invicta. Il y a plusieurs indices, déjà dans le South Eastern Herald - un journal pro-Weaver - en Mars 1890, on commence à parler d'un nouveau stade pour Arsenal. Le reporter qui fait la révélation a pour pseudonyme "Invicta". Et deux mois plus tard, en Mai 1890, a lieu l'annonce et le stade portera le nom Invicta Ground.

Il est probable que Singleton se cachait derrière le pseudo "Invicta", le discours ressemble aux rhétoriques de Davis et Singleton. Aucune personnes n'est traité avec autant de révérence par "Invicta" que les membres de la clique, par exemple "Good old George" pour parler de Weaver, "génial et populaire ... un propriétaire au cœur de lion". Alors que WB Jackson et Jack Humble sont pris pour cible. "Mr Jackson était l'umpire pour Arsenal lors de ce match. Il y a des raisons de douter de la sagesse du comité ... Singleton aurait été un meilleur choix ... Jack Humble plait peut-être au comité, mais pas aux joueurs ... le publique mérite mieux."

La première implication d'Alfred Singleton à Arsenal date du diner annuel en Mai 1889, et en Juin de la même année il est élu au comité. Il a eu un rôle majeur à Royal Arsenal, et ses talents de chanteur étaient utilisés lors des événements du Club. Sa période au Club n'est pas sans controverse, il est accusé d'avoir facilité le transfert de William Campbell dans le Club de sa ville, Preston North End. Il est aussi au cœur des problèmes d'alcool qui pourrissent le Club entre 1891 et 1892. Son comportement dérange les autres membres du comité, mais plus gravement, il est accusé d'avoir une mauvaise influence sur les joueurs dans ses habitudes de consommation d'alcool excessive et de jeux d'argent.

Royal Arsenal déménage à l'Invicta Ground

En Juin 1890 après une réunion du comité, les membres sont d'accord pour relocaliser le Club à l'Invicta Ground, et c'est d'ailleurs Singleton qui s'occupe des négociations avec Weaver. Le prix du loyer est accepté à £200 par an, à 86 vote contre 9. Jackson et Humble avaient pourtant tenté de réduire à £150 par an. Le débat consistait déjà à une opposition entre Singleton et Davis face à Jakson et Humble. Finalement un contrat sur 3 ans est signé avec Weaver le propriétaire, jusque 1893.

Au début de l'année 1891, lors d'une réunion du comité les membres de la clique tentent de faire du South Eastern Herald un relais du Club. Mais ils font face à un refus très large de la part du comité. La Woolwich Gazette restera la presse privilégiée pour Royal Arsenal. Autant la décision de professionnaliser le Club a été simple à faire accepter au comité, celle de transformer le Club en société à responsabilité limitée a fait beaucoup plus débat entre la Clique Weaver et le reste du comité. En effet, beaucoup craignaient que toutes les actions tombent dans les mains d'une seule personne, la plus riche, en l'occurrence Weaver, vu qu'il avait les moyens de racheter la totalité des actions. Finalement c'est la proposition de Jackson qui est acceptée. Un passage au professionnalisme, mais en gardant la même gestion, de manière co-opérative.

John Humble declare alors : "Le Club a été géré par des travailleurs, et c'est mon ambition qu'il continue sur cette voie .." ce qui était moins une affirmation de ses opinions politiques radicale qu'un appel à ses membres à rejeter les tentatives de la Clique à s'accaparer le pouvoir. Car en 1893, une fois débarrassé de la Clique, il acceptera que le Club devienne une société à responsabilités limitées lors de la formation de Woolwich Arsenal. (John "Jack" Humble  était un employé de l'usine d'armement, il a d'abord été joueur, puis umpire, membre du comité. Plus tard, il sera un des membres du Board de Woolwich Arsenal, et restera un membre du Board d'Arsenal jusqu'à 1927 - c'est le 3ème plus long règne au Board d'Arsenal après Peter et Denis Hill-Wood).

Le 30 Avril 1891, une réunion clandestine a lieu entre les membres de la Clique Weaver au Windsor Castle Pub pour décider qui se présenterait à l'élection du comité. C'est de cette réunion qu'il est question dans les propos de George "Red Shirt" Stead le 8 Mai 1891. 7 hommes ont été choisit lors de cette réunion. Il ajoute "A cette réunion, 5 contremaîtres, 1 businessman, et 1 travailleur ont été nominés. Pour être plus clair, si ces personnes sont élues, la Clique aura la majorité du comité dans la poche et contrôlera le Club ainsi que ses finances". Et il a raison, ces 7 personnes se présentent en Juin 1891 mais seuls Singleton et Stewart sont élu.

L'alcool et les jeux d'argent

Entre 1891 et 1892 il y a une culture de l'alcool à outrance à Royal Arsenal, Singleton et d'autres de la Clique Weaver sont très activement impliqués. Lors d'un match à l'extérieur contre Bootle, dans le Lancashire, Weaver et John Plume sont présent. Redshirt commente : "Messieurs Weaver et Plume étaient présent, et on espère que leur générosité n'a rien à voir avec le piètre spectacle de lundi". Par piètre spectacle il parle d'une défaite 8-1 contre The Wednesday à l'Invicta deux jours après le match contre Bootle. La plus large défaite à domicile. En plus l'attaquant adverse s'est blessé, et donc l'adversaire a joué à 10 pendant la seconde mi temps. Et par générosité, Redshirt fait référence à l'alcool offert aux joueurs, Plume étant propriétaires de Pubs à Londres.

En Novembre 1891, Singleton est viré de l'usine Arsenal. Dans l'article qui fait cette révélation, il est aussi question de problèmes de comportement de certains joueurs, à travers des lettres de plainte envoyées à la Woolwich Gazette. Ce problème devient le sujet d'une réunion d'urgence en Janvier 1892. De larges défaites qui coincident avec des soirées très arrosées qui ont lieu quelque temps avant. Le comité est critiqué pour se montrer trop tolérant pour des comportement déplacés qui ne seraient pas acceptés dans les autres Clubs. Plus tard en Décembre, il est suggéré que quelqu'un se rende chez les joueurs la veille des matchs.

Après une défaite à domicile le 2 Janvier 1892, Singleton est accusé par 31 membres en colère d'avoir "joué à des jeux d'argent, de s'être intoxiqué, etc ... en compagnie des joueurs dans les locaux du Club". Après ça, les jeux d'argent dans les locaux du Club ont été interdit. Le 30 Janvier, Robertson ne peut participer à un match, très certainement à cause d'une trop grande consommation de whisky. Le Club décide de virer celui qui est à la fois capitaine et un des entraineurs.

Il y avait aussi des critiques sur le management de l'équipe. Jusqu'à présent la composition d'équipe était décidée par un comité de joueurs, élu par les autres joueurs, au début de chaque saison. Le 14 Mai il est proposé que le Secrétaire du Club devienne le seul responsable de la composition d'équipe, à l'image de ce qui se fait dans les autres Club de Football League. Singleton s'y oppose, finalement la proposition est refusée. Il faudra attendre 5 années de plus pour que le premier entraineur d'Arsenal soit engagé.

La Clique se venge contre Royal Arsenal

En Juin 1892, lors de l'élection du comité, la Clique est poussé vers la sortie : Singleton perd sa place au comité, et aucun des autres associés de Weaver ne sera élu. On ne sait pas si Singleton a perdu sa place au comité à cause de ses liens avec Weaver ou à cause de sa mauvaise influence sur les joueurs. Surement un mélange des deux. Pour la saison 1892-93, le comité est assaini. "Les gentlemen élus ne font partie d'aucune faction ou clique ... chaque membre a été élu pour ses propres mérites, et j'ai bon espoir que ce comité prouvera sa valeur, et justifiera leur élection d'ici la fin de la saison. La tempête est passée et tout semble positif pour l'avenir." Woolwich Gazette, 17 Juin 1892.

Redshirt a raison, ce comité prouvera sa force et son unité. Seulement il a aussi tort, le pire est à venir. La Clique battue prépare un nouveau plan. Weaver a cessé tout contact avec Arsenal depuis Juin 1892 et son échec lors de l'élection du comité, mais Singleton, Stewart et le récemment recruté Reid deviennent ses espions, bien que plus au comité ils restent des membres présents aux réunions du comité. En Novembre 1892, Weaver informe le comité d'une augmentation du loyer pour le stade Invicta, plus du double, £500 par an.

Le diner de Noel 1892 est tout sauf convivial. On reproche aux membres du comité d'être assis aux tables des joueurs amateurs, et les joueurs professionnels sont isolé sur une autre table. Les joueurs professionnel l'ont mal vécu et décident de tous quitter en même temps ce repas. "Invicta" en profite pour relater l'incident dans le South Eastern Herald, et s'en prendre au comité. "La noblesse de ce comité est encore plus amusante quand on se rappelle qu'ils sont tous des travailleurs eux-même. Et donc ils seraient soit-disant meilleurs que des gens qui ont mieux réussit leur vie, mais il est parfaitement ridicule pour eux de se donner de l'importance alors qu'ils n'ont que très peu d'autorité sur des gens qui font socialement partie de la même classe qu'eux. Je serais prêt à parier que si le comité était fait de gens d'une meilleur classe, cet incident n'aurait jamais eu lieu" South Eastern Herald, 30 Décembre 1892.

Redshirt répond. "Je n'oublie pas il y a 2 ans la tentative organisée de prise de contrôle du Club par des "gentlemen". Je soupçonne que leur croisade actuelle ait un but tout autre que leur amour des joueurs. Quand on les écoute, le plus grand péché des membres de ce comité, c'est qu'ils soient des travailleurs. Et je serai triste si les membres du comité devait remettre le Club - créé par des travailleurs sans l'assistance de la classe supérieure - à ces gentlemen. Excisons ce qui est pourri, renforçons ce qui est faible, mais maintenons les mains fermement sur les rennes." Woolwich Gazette, 6 Janvier 1893.

Sur le terrain, l'équipe ne brille pas, Royal Arsenal perd 3-1 à Port Vale la veille de Noel, le jour du Boxing Day gagne péniblement 4-3, puis fait match nul 1-1 contre Blackpool. "Invicta" ne pouvait pas manquer cette opportunité de s'attaquer de nouveau aux membres du comité dans le South Eastern Herald. "Le comité apparemment s'efforce à se rendre le plus ridicule possible, et je dois admettre qu'ils ont éminemment réussi". Un mois plus tard, Arsenal est éliminé de la FA Cup par Sunderland.

Royal Arsenal au tribunal

Et le lendemain, le Club doit se défendre au tribunal fin Janvier suite à la plainte du joueur George Davie pour licenciement abusif, il demande £50 comme réparation. Le Town Hall est rempli pour l'occasion. Le Club se défend en rappelant que le contrat de Davie a été rompu avant son aboutissement car ce dernier n'a pas respecté les termes de son contrat en matière de comportement, malgré les nombreux avertissements avant son licenciement. Même "Redshirt" a été appelé au procès, bien qu'il n'ait pas eu à témoigner, ce qui montre son importance à Arsenal.

Arsenal reprochait au joueur de ne pas suffisamment venir aux entrainement (54 entrainements sur 156 pendant la période en question), le joueur dit qu'il était blessé et ne pouvait pas s'entrainer plus. Mais seul un certificat médical peut dispenser un joueur d'un entrainement, ce qu'il a été incapable de présenter. Il a pris du poids, ses performances étaient nettement sur le déclin, et donc finalement le Club a rompu son contrat. Le tribunal donne raison à Royal Arsenal, et la foule présente pour l'occasion exprime son soulagement.

Départ de l'Invicta Ground

Le lendemain de la victoire au tribunal a lieu une réunion de mi-saison du comité au Freemason's Hall, et le sujet principal est l'augmentation du loyer à l'Invicta Ground. Le Chairman informe le comité que Weaver a baissé ses demandes, de £500 à £450 par an. Le comité et les membres refusent très majoritairement que le Club paye ce loyer. Finalement après plusieurs jours de discussions, le comité décide de quitter l'Invicta Ground au terme du contrat et de chercher un nouveau stade. Pour cela il faut de l'argent, alors dans l'urgence il est décidé que le Club devienne une société à responsabilité limitée, 3000 actions à £1 vont donc être vendues.

La Clique profite de l'occasion pour déstabiliser le Club de nouveau, la rumeur raconte qu'ils vont créer un nouveau Club qui évoluera à l'Invicta Ground à la place de Royal Arsenal, le Royal Ordnance Factories Football Club (ou ROFFC). Weaver, par l'intermédiaire d'un associé, écrit dans le Kentish Independant le 18 Février 1893 : "Mon conseil pour les membres du comité, c'est soit d'accepter l'offre de Mr Weaver pour une année, et voir ce que ce stade bien géré peut produire. Ou alors, au lieu d'envoyer un de ces "inconnus" rencontrer Mr Weaver, demandez à un gentleman de bonne situation pour les représenter, tel que le Colonel E Hughes M.P., ou un dirigeant de la Royal Ordnance."

Ce message montre le mépris de George Weaver pour les travailleurs qui occupent les places du comité, il ne comprend pas que des gens de la classe gouvernante n'occupent pas les places à plus grande responsabilité à Arsenal, plutôt que cette classe ouvrière qui a créé le Club. La réponse du Club est mesurée. "J'ai été instruit par mon comité pour vous informer que le Club a trouvé un terrain convenable, à des termes raisonnables, et dès que les formalités nécessaires sont conclues, il y aura une réunion générale des membres du comité." - H. Smith Sec. Woolwich Gazette, 3 Mars 1893.

Il s'agit du Manor Field, que Royal Arsenal utilisait déjà comme terrain d'entrainement, donc un accord avait déjà lieu avec les propriétaires, la famille Cavey, depuis un bon nombre d'années. Seulement la Clique avec son projet de Club du ROFFC, tente d'empêcher Arsenal d'obtenir ce terrain. "Une tentative a été faite pour empêcher l'accord avec le Manor Field ... il s'agit d'une offre de £75 par an à Mr Cavey pour obtenir ce terrain et en faire un pâturage, c'est à dire, empêcher les Reds d'obtenir ce terrain." Woolwich Gazette, 24 Mars 1893.

Ultimes tentatives de déstabilisation de la Clique

Dans la même édition du journal, Redshirt, sans doute avec l'autorisation et l'aide du comité, révèle le projet du ROFFC, ce nouveau Club qui occupera dorénavant l'Invicta Ground, ainsi que les personnes qui le gèrent : Alfred Singleton, William Reid, et Henry Stewart. Pour ranger la famille Cavey du côté d'Arsenal, le comité décide de leur vendre au moins 20 actions. Finalement un accord est trouvé, Manor Field sera le nouveau terrain d'Arsenal pour les matchs. Bizarrement deux semaines plus tard, lors d'une nouvelle réunion du comité au Freemason's Hall, Weaver via son émissaire Stewart fait une nouvelle proposition au Club pour venir jouer à l'Invicta Ground. Probablement une tentative de faire perdre du temps au Club.

Le 26 Avril 1893, Royal Arsenal devient Woolwich Arsenal Football Club and Athletic Company. Les derniers détails du contrat sont signé le 28 Avril. Le lendemain est le dernier jour du contrat liant le Club avec l'Invicta Ground. Le pub The Lord Derby devient le nouveau siège du Club. Après cette date Weaver a continué ses tentatives de déstabilisation contre Arsenal. Il parvient même à forcer le Club à racheter Manor Field, plutôt que le louer comme prévu. Les actions de George Weaver ont évolué avec le temps, ses tentatives sont devenues de plus en plus cyniques, si au départ son ambition était de prendre le pouvoir et posséder Royal Arsenal, son but ensuite était de tout faire pour la destruction d'Arsenal.

George Pike Weaver avait une très haute estime de lui-même, un ego sur-développé. Lors du tout premier match de Royal Arsenal à l'Invicta Ground, il demande à faire l'engagement du match au rond central. Il y a pris gout, car à chaque début de saison il a fait l'engagement du premier match. Redshirt se moque "Mr Weaver engage le match pour le début de la saison 1891-92. Je considère ça une erreur - peu importe ce que le Club doit ou ne doit pas à un gentleman - d'autoriser cette farce d'engagement." Ce qui était encore plus exaspérant pour Redshirt, c'est qu'en faisant l'engagement, Weaver a fait directement la passe à un joueur de Sheffield United.

Le ROFFC n'a pas vécu bien longtemps, ce Club meurt en 1897. Après avoir quitté l'Invicta Ground dès 1894, le stade est tombé en ruine. Pendant ce temps là, Woolwich Arsenal Football Club au Manor Ground devient tard le premier Club du sud de l'Angleterre à rejoindre la Football League.

Redshirt a composé ce requiem en l'honneur de Royal Arsenal.

"Il laisse comme héritage une progéniture juvénile, the Woolwich Arsenal Football Club, avec les mêmes supporters toujours enthousiastes et déterminés. Laissons Royal Arsenal reposer en paix, il sera regretté pas pleuré. Sur sa pierre tombale, à la gloire des défunts Royals, gravons cet épitaphe : Assassiné par de perfides amis" Woolwich Gazette, le 5 Mai 1893.

jones79

Il y a quand même beaucoup d'information dans ton livre.Déjà à l'époque, des stratégies pour prendre le pouvoir.   

Vince

Le Club aurait très bien pu mourir dès la fin du XIXeme siècle, c'était un moment très important de l'histoire d'Arsenal, et très méconnu.

jones79

C'est vraiment intéressant et comme tu dis c'est une histoire mal connue. Tu le lis en anglais?

Vince

Citation de: jones79 le 09-04-2020, 19:07:58C'est vraiment intéressant et comme tu dis c'est une histoire mal connue. Tu le lis en anglais?

Of course.

jones79

Citation de: Vince le 10-04-2020, 14:25:40
Citation de: jones79 le 09-04-2020, 19:07:58C'est vraiment intéressant et comme tu dis c'est une histoire mal connue. Tu le lis en anglais?

Of course.
:up:

TheMerse

Citation de: jones79 le 11-04-2020, 11:07:48
Citation de: Vince le 10-04-2020, 14:25:40
Citation de: jones79 le 09-04-2020, 19:07:58C'est vraiment intéressant et comme tu dis c'est une histoire mal connue. Tu le lis en anglais?

Of course.
:up:
Il ne comprend juste qu'un mot sur deux :lol:...je plaisante  :ascfr:

jones79

Citation de: TheMerse le 11-04-2020, 13:04:23
Citation de: jones79 le 11-04-2020, 11:07:48
Citation de: Vince le 10-04-2020, 14:25:40
Citation de: jones79 le 09-04-2020, 19:07:58C'est vraiment intéressant et comme tu dis c'est une histoire mal connue. Tu le lis en anglais?

Of course.
:up:
Il ne comprend juste qu'un mot sur deux :lol:...je plaisante  :ascfr:
:lmao:  :lmao:  :lmao:

Vince

Le pire c'est qu'en français je suis pas meilleur :lol:

jones79

Citation de: Vince le 11-04-2020, 21:10:36Le pire c'est qu'en français je suis pas meilleur :lol:
:lmao:

jones79

En ce moment sur le site thearsenalhistory.com  la création du Woolwich Arsenal Subbuteo Team avec l'histoire de chaque joueur.

Vince