Arsenal Supporter Club France

Mikel Arteta - Head Coach

Démarré par Vince, 01-09-2011, 01:14:06

« précédent - suivant »

Nono

J'avais pas vu ton lien (t'as édité entre temps ?) !

Eric : bah faut bien s'occuper !

Vince

Non c'était dans mon post original

TheMerse

Citation de: Nono le 23-03-2020, 17:46:53Eric : bah faut bien s'occuper !
Ouais mais là c'est grandiose :lol:

Nono

Ça m'a scandalisé cette erreur !
Ça m'a empêché de bosser sereinement !

Vince


Vince


TheMerse


Vince

27-03-2020, 16:08:44 #2347 Dernière édition: 27-03-2020, 16:12:28 par Vince
CiterMikel Arteta Interview (j'ai guéri!)



Mikel, merci de nous donner des nouvelles dans cette période sans précédent. Comment tu te sens par rapport à tout ça, quel est ton message aux fans d'Arsenal ?

On vie une situation unique, donc on est tous en train d'essayer de réagir à cette situation, au jour le jour, en faisant de notre mieux. D'abord j'aimerai envoyer un message à tout ceux qui ont perdu un proche, ceux qui souffrent dans les hôpitaux - on a une énorme gratitude pour ceux qui travaillent dans le médical, dans les hôpitaux, au service des gens, ceux qui fournissent la nourriture, le transport, tout ce qui est essentiel. Et s'il vous plait, en Angleterre on est un peu en retard sur les autres pays d'Europe comme l'Espagne, je sais ce qu'ils vivent en ce moment, il est important de ne pas minimiser le risque, j'encourage tout le monde a rester chez soit, faire ce qui est requis. On doit essayer d'aider le NHS autant que possible et c'est l'opportunité d'aider les personnes âgées qui sont les plus vulnérable, pour pouvoir être traité comme il le faut. On doit ralentir le flux, et la propagation du virus, donc s'il vous plait, restez chez vous.

Et comment tu te sens personnellement ?

J'ai complètement récupéré, c'est vrai que j'ai eu quelques symptômes quand le Club m'a appelé en me disant qu'on a pu être exposé au virus, avec le propriétaire de l'Olympiacos ... à ce moment là, je sais pas, j'ai senti quelque chose en moi. On devait jouer le lendemain contre Man City, donc j'ai pris la décision d'appeler le médecin tout de suite et de venir à la maison. J'ai parlé à Raul, Edu, Vinai, Huss et on a organisé une réunion ensemble, j'ai dit "Ecoutez, on a quelques joueurs qui pourraient être exposé au virus. Il y a un énorme risque et je suis le premier à avoir les symptomes, très clairs. Donc si c'est le cas, tout les joueurs et les gens du Club au contact avec moi au quotidien sont aussi exposés. On ne peut pas décider tout seul, on doit contacter la Premier League, Man City, pour prendre une décision rapide".

C'est incroyable la vitesse à laquelle c'est arrivé. Quand on pense que c'était il y a deux semaines que c'est arrivé, et on a l'impression que ça fait beaucoup plus longtemps. Il y a eu la conférence de presse d'avant match, et ensuite tout a changé de manière dramatique ...

Absolument, toute les infos qui nous venait de Chine, puis Italie, puis Espagne. Les nouvelles de chez moi. Ensuite on réalise, "wow, tout le monde peut être touché, c'est très sérieux" et on se demande avec qui on a été en contact, et des gens qui pourrait en souffrir. C'est là qu'on a peur. En terme de symptôme, c'était un virus normal. J'ai connu 3-4 jours un peu compliqué, fièvre, toux sèche, inconfort respiratoire. Le difficile, c'est que j'ai du monde chez moi, 3 enfants notamment, et j'étais inquiet. Ma femme l'a eu, la nourrisse aussi. Dieu merci, les enfants ne l'ont jamais eu. On est tous complètement guérit maintenant.

Comment s'est passé la quarantaine ?

J'ai fais tout ce que j'ai pu. J'ai organisé une chambre avec salle de bain, je suis resté là pendant 2-3 jours. Puis ma femme a commencé à sentir les symptômes aussi, et c'était probablement trop tard, le temps que les symptômes se déclarent le virus s'est déjà propagé. Donc chez nous la quarantaine n'a pas marché, je pense que c'était trop tard, le temps de connaitre les résultats des tests. On réagit, maintenant c'est pourquoi j'insiste sur la capacité de réaction, on a l'opportunité de rester chez soit, pour éviter pleins de situations. On doit le faire.

Comment continue de fonctionner le Club ?

Je suis vraiment impressionné et fier du Club. Ces moments difficiles c'est là que l'on voit comment sont les gens, comment ils réagissent, comment ils organisent leurs priorités. Tout les coups de fil avec les gens du Board, le staff technique, les coachs, tout les joueurs, ils étaient prêt à m'aider, ils étaient conscient de la situation, et prêt à faire tout ce qu'il faut pour rendre la vie du Club plus simple. Je suis très privilégié de travailler avec ces gens là.

Comment travaillent les joueurs et les coachs au quotidien ?

Il y a différentes choses que l'on essaie de maintenir. D'abord la santé, c'est le plus important. On essaie de couvrir tout les besoins des joueurs, du staff, des employés pour que les gens du Club restent en bonne santé. Ensuite il y a la condition physique, il y a des programmes individuels pour chaque joueur, pour se maintenir dans une bonne condition physique avant de retrouver les terrains. La troisième chose, c'est l'aspect mental. On a des psychologues qui les aident, ils sont à leur disposition, et je leur donne aussi des devoirs à faire, car je suis en train de revoir tout ce qu'on a fait depuis mon arrivée. Il y a des choses que l'on devra continuer de faire et améliorer, individuellement ils apprécie ce challenge. Quand ce sera fini, on aura besoin de quelques coachs ou au moins quelques joueurs pour continuer sur cette voix car je pense qu'ils apprécient beaucoup cet exercice.

On dirait que ça fait plus de 4 mois que tu es entraineur d'Arsenal. Beaucoup de choses se sont passé, mais ça fait 4 mois de données, et d'analyse sur lesquels travailler, partager ce travail avec les joueurs, en quoi ça consiste exactement ?

D'abord c'était une bonne opportunité de connaitre mieux les gens du Club, je parlais des dirigeants, mon staff technique, les gens qui travaillent au quotidien. Et puis il y a les joueurs. Maintenant que je suis chez moi, ils ne sont pas à côté de moi. On peut discuter de différentes manières, cette situation à l'échelle mondiale les affecte, ça les rend plus humain, plus vulnérable aussi. Ils peuvent se sentir plus ouvert pour discuter de tout et n'importe quoi. Donc j'en profite aussi pour parler avec eux d'autres sujet, ça a été très utile.

Un autre sujet universel - que ce soit pour les fans, pour l'entraineur comme pour les joueurs - comment remplir son temps en dehors du travail à la maison ? Comment occuper son temps libre ?

Moi j'ai 3 enfants, donc ça occupe beaucoup d'énergie ! Ils ont 10, 7 et 4 ans, donc imaginez vous ! Je suis quelqu'un de très positif, j'essaie de prendre le moment pour réfléchir à comment utiliser cette situation de manière utile, quelles leçons tirer de ça. Pendant 17 ans, je n'ai pas eu beaucoup l'opportunité de réveiller mes enfants pour passer beaucoup de temps avec eux, leur dédier mon temps, les écouter. Par exemple faire les devoirs avec eux, c'est pareil avec ma femme. Mes enfants, ma femme, est-ce que ça leur manque de rencontrer du monde ? Oui. Mais d'un autre côté, si vous leur demandez, c'est une occasion unique pour que l'on soit ensemble avec toute l'attention nécessaire. De ce côté là, émotionnellement, je me sens épanouis car je leur donne beaucoup de temps, et c'est quelque chose qui n'a pas été souvent le cas.

Ca doit être pareil pour les joueurs. Ils font beaucoup de sacrifices, de voyages, ce temps en famille c'est un peu l'aspect positif de cette crise.

Absolument, je pense qu'on réalise combien on a besoin de ses proches. On est dans un monde qui est très axé sur les réseaux sociaux, Whatsapp ... mais c'est important de pouvoir se toucher, se sentir, prendre ses proches dans ses bras. Ca me manque beaucoup avec beaucoup de personnes que j'aime. Ce n'est pas possible pour le moment, je pense que ça changera un peu la façon dont les gens se comporteront avec leurs proches, les gens qu'ils aiment. On doit être émotionnellement plus ouvert. On doit se dire les choses que l'on ressent. C'est un virus qui remet en cause le monde entier, et ça transforme toutes nos priorités dans la vie. Donc on doit en tirer les leçons. Pas seulement pendant ces 2-3 mois.

Pour finir, bon anniversaire. Il restera un souvenir particulier celui-là.

C'est sûr ! Mais ceci-dit, tout les gens que j'aime m'ont contacté, ont pu me parler, et dieu merci avec la technologie on peut se voir et se parler comme maintenant ! J'ai avec moi mes enfants, ma femme. Je suis très chanceux d'avoir tout ce que j'ai dans ma vie, et je suis surtout désolé, j'aimerai aider plus les gens qui souffrent actuellement.

Vince

Adrian Clarke fait le bilan des débuts d'Arteta à Arsenal :up:


Vince

CiterArteta Interview



Le prochain mercato ..

Je me prépare à deux ou trois scénarios que l'on pourrait rencontrer. En fonction de chaque cas de figure, on sera capable de faire plus ou moins de choses, voir rien. On devra réagir au jour le jour. On ne sait pas quelle sera la situation financière, on ne connait pas les règles, le timing, la fenêtre de transfert, il y a pleins de paramètres qui sont hors de notre contrôle pour le moment.

Son arrivée à Arsenal ..

J'ai connu pas mal de difficultés en arrivant ... 8 ou 10 joueurs blessés, beaucoup de problèmes à régler. La connexion avec les fans, les joueurs, le Club était dans un état compliqué à l'époque. On a du changer cette ambiance, générer plus de confiance, et d'engagement de la part des joueurs. J'étais très  content car tout le monde était sur la même longueur d'onde par rapport au projet. On a commencé à gagner 3 ou 4 matchs de suite, et l'état d'esprit était plus positif dans l'environnement.

Le confinement pour les joueurs ..

Autant les joueurs d'expérience ont leur famille avec eux, il faut s'occuper de leurs enfants. Ceux qui ont des enfants découvrent à quel point c'est difficile pour la femme de les gérer quand ils sont absent ! Pour les jeunes joueurs, certains sont tout seul dans leur appartement, et les journées sont longues. On doit prendre soin d'eux, les maintenir occupés, essayer de faire des choses pour améliorer leur développement et leur éducation. J'aime les faire réfléchir, analyser comment ils sont en tant qu'homme aussi. Je ne suis là que depuis 3 mois, donc c'est une occasion de mieux les connaitre, aller au-delà des habitudes. On a eu de très bonnes conversations.

Le décès de la mère de Pep Guardiola du coronavirus ..

J'ai été en contact avec lui ... il était inquiet pour ses parents déjà avant, ils sont vieux, isolés. C'était une très triste nouvelle. Je connais très bien sa famille. Je lui ai envoyé mes condoléances, j'espère qu'on s'en sortira tous.

Un premier bilan ..

C'est le bon moment pour réfléchir à ce qu'on fait. J'ai rejoint le Club dans la période la plus intense de la saison dans le calendrier, en Décembre. On a réussit à créer une bonne série, c'est dommage que l'on soit coupé dans notre élan, mais on doit tirer le maximum de cette période. On travaille avec les joueurs, on les garde impliqués, on est proche d'eux, leur réaction est très positive. On ne peut pas encore se voir, mais on a des discussions de groupe et individuelles. C'est important de rester connecté, garder une relation entre ce qu'on fait et le retour à l'entrainement. Ils s'ennuient et les jeunes ont beaucoup d'énergie !

jones79

09-04-2020, 18:16:42 #2350 Dernière édition: 09-04-2020, 18:18:22 par jones79
Il me semble  qu' il est dans la même situation que George Graham à l'époque, une équipe que sur le papier n'est pas mal mais en réalité n'est pas constante dans ses performances .Il y a aussi pas mal de jeunes qui poussent à la porte pour une place. Je pense qu'il risque de faire le ménage cet été. 

Lba

Quand il parle des 2/3 cas de figures, j'imagine que l'avenir d'Aubameyang et Lacazette dans une moindre mesure est important.
On a recruté de jeunes joueurs intéressants, ou certains étaient là, je pense à Tierney Saka ou Martinelli.

Mais est-ce que le Brésilien peut prendre la tête de l'attaque dès la prochaine saison ? J'en doute. Je souhaite qu'il ait du temps de jeu au maximum et je ne serais pas surpris qu'il s'impose dans le 11, ou au pire dans le 14/15.
Lacazette j'ai beau l'aimer il n'est pas au niveau, il ne marque pas assez. Je ne sais pas s'il restera mais compter sur lui pour pallier à l'absence d'Aubameyang me semble être un mauvais calcul. Dans le jeu peut-être pas mais devant le but il n'y a pas de comparaison possible.

Aussi, j'espère qu'Ozïl va enfin partir. Mais  au milieu qui va faire quoi ? Ce ne sont pas les autres qui brillent plus que ça, on a besoin de technique, de joueurs capable d'accélérer le jeu ou de le ralentir et bien sûr de faire des passes aux attaquants.

Bref, on a besoin de renforts en défense, ça fait plusieurs saisons que c'est le cas. Saliba j'en attends beaucoup et il va nous faire le plus grand bien, un autre DC digne de ce nom ne sera pas du luxe. Mais au milieu on doit se renforcer avec de l'expérience et du talent et si Aubam part alors il faudra aussi un attaquant.

Vince

CiterInterview Arteta



Comment ça va ?

Ca va. Je suis en bonne santé tout comme ma famille. Je travaille pour le Club, je passe du temps avec les joueurs, avec ma famille et je communique avec mes proche, comme tout le monde.

Une journée confinement type dans la famille Arteta ..

Je me lève assez tôt. J'aime passer 1-2 heures dans mon bureau tout seul, ensuite vers 9h mes enfants descendent, donc on prend notre petit déjeuner ensemble, et ma femme aussi. Puis je commence à passer des coups de fils, j'organise mon travail, je communique avec mon staff, les dirigeants. Ensuite on mange - ces derniers jour on a mangé dehors car il faisait très beau. Et après je travaille de nouveau. Je met les choses en place, quelques réunions individuelles, collectifs, avec les joueurs. Enfin on mange le soir en famille, les enfants regardent un film à la TV. J'ai du voir 35 films pour enfant ces 5 dernières semaines.

Apporter un soutient psychologique ..

On réagit tous différemment. On a notre psychologue qui prend soin des joueurs, et qui est en communication constante avec eux. Mais aussi on a des retours de gens du Club, on leur envoi des informations constamment, des vidéos, pour les maintenir occupés. On les garde concentré sur leur travail, sur leurs collègues, nous, mon staff. Mais on a eu de très bonnes conversations. De ce côté à ça a été très utile, pour mieux connaitre les joueurs, on essaie d'améliorer notre relation, notre communication, et la compréhension entre nous.

Les devoirs ..

Il faut utiliser ce temps, pour mieux se connaitre, pour se développer professionnellement. Il y a quelques aspects que je veux améliorer, changer, développer, et individuellement ils sont chacun différent. Donc chaque joueur a son plan, de secteurs à améliorer, mais aussi apporter de la confiance dans ce qui est fait de bien, ce qu'ils doivent maintenir, qui est important pour l'équipe et notre jeu. Aussi en terme de comportement, maintenir une culture, faire en sorte que l'on soutienne les gens autour de nous, ceux avec qui on travaille, leur faire réaliser la chance que l'on a de travailler dans cet environnement, ce monde, et le contexte que l'on connait au quotidien.

Un exemple ?

Il y en a tellement, mais j'aime disséquer le jeu sous différents aspects. Mais individuellement avec eux on regarde les 3 importants aspects, ensuite ensemble, on montre des séquences de jeu à analyser individuellement. Ensuite, il faut trouver des solutions, dire ce qui va bien, ce qui ne va pas bien, pourquoi c'est arrivé, ce qu'il faut éviter de reproduire. Souvent c'est une question de communication, parfois positionnement, de formation, une erreur technique dans la façon de défendre. Il y a beaucoup de choses, les retours ont été très bons. La façon dont ils ont analysé les informations a été superbe. Et avec certains jeunes, ils m'ont beaucoup impressionné.

Est-ce qu'ils font bien leur devoirs ?

C'est très simple à vérifier. Avec la technologie, on est capable de savoir si un joueur a bien téléchargé un fichier, et ensuite si le travail a été fait. Ils doivent tous rendre des comptes à moi ! Donc ils ne peuvent pas y échapper. Honnêtement, ils ont été très bons. Ils ont fait leurs tâches de la manière dont on l'a demandé et de ce côté là on a pas d'inquiétude.

Et pour l'entraineur et son staff, c'est comme un mois de Juin, à préparer le programme de pré-saison ?
 
C'est ce qu'on essaie de faire. On a du temps pour analyser ce qui a été fait aussi, les choses à améliorer collectivement, et en tant que coach aussi, les grandes réflexions que l'on a dans tout les secteurs du Club. Ce qu'ils pensent aussi de ce qu'on fait, de comment le Club est organisé, si ils ont des idées pour progresser, on est plus que prêt à les aider à mieux gérer la charge de travail. Comment ça quand on reviendra, on ne sait pas encore dans quelles conditions, et quand, mais on veut commencer fort.

Le recrutement ..

Absolument, on a des réunions pour préparer la saison. On a un, deux, trois différents scenarios et on doit être prêt pour chacun d'eux. Je ne suis pas du genre à aimer l'improvisation, donc oui, on doit être conscient que les circonstances peuvent changer chaque semaine, et être prêt en tant que Club à réagir et s'adapter.

Sympa ta bibliothèque, c'est quoi en haut à droite ?

C'est Eusebio, un joueur que j'admire. Un ami a moi, il m'a donné ses chaussures qu'il utilisait au Portugal. Là il y a une photo de mes enfants, de moi quand je suis arrivé à Arsenal. Il y a quelques phrases que j'aime et qui encouragent ma famille, il y a des livres sur la psychologie car être un coach c'est presque comme être un psy, gérer les différents caractères, les différentes cultures, les différentes énergies. Faire en sorte de tous les impliquer dans ce qu'on fait.

Vince


Vince

Arteta interviewé par Wright


Vince


Nono

Il manque le logo Arsenal sur le masque !
Bientôt en vente sur le shop ?