Arsenal Supporter Club France

La cellule de recrutement d'Arsenal

Démarré par serwal, 10-08-2009, 01:04:28

« précédent - suivant »

we are the Arsenal !

Citation de: Vince le 06-08-2020, 23:40:26
CiterDe nouveaux licenciements dans la cellule de recrutement

C'est maintenant au tour de Mackie, Daniels, Latimer (scouts en Angleterre), Alex Stafford (Ecosse), Stephen Bradley (Irlande), Ty Gooden (France et Belgique), Julio de Marco (Espagne et Portugal), Leonardo Scirpoli (Allemagne et Autriche), Hans Gillhaus (Pays-Bas) et Alessandro Sbrizzo (Italie et Suisse) d'être licenciés.

C'est le recrutement en Europe qui est particulièrement visé, mais pour l'instant l'Amerique du sud est épargnée ...
Signe qu'on se concentre sur des talents sud américains. Au sein du club on a des gens qui ont un bon réseau dans la filière sud américaine, la success story Martinelli va nous encourager encore plus dans cette voie.

Vince

Citation de: we are the Arsenal ! le 07-08-2020, 23:32:07
Citation de: Vince le 06-08-2020, 23:40:26
CiterDe nouveaux licenciements dans la cellule de recrutement

C'est maintenant au tour de Mackie, Daniels, Latimer (scouts en Angleterre), Alex Stafford (Ecosse), Stephen Bradley (Irlande), Ty Gooden (France et Belgique), Julio de Marco (Espagne et Portugal), Leonardo Scirpoli (Allemagne et Autriche), Hans Gillhaus (Pays-Bas) et Alessandro Sbrizzo (Italie et Suisse) d'être licenciés.

C'est le recrutement en Europe qui est particulièrement visé, mais pour l'instant l'Amerique du sud est épargnée ...
Signe qu'on se concentre sur des talents sud américains. Au sein du club on a des gens qui ont un bon réseau dans la filière sud américaine, la success story Martinelli va nous encourager encore plus dans cette voie.
Cagigao était pour beaucoup dans la signature de Martinelli.

we are the Arsenal !

Citation de: Vince le 08-08-2020, 02:36:22
Citation de: we are the Arsenal ! le 07-08-2020, 23:32:07
Citation de: Vince le 06-08-2020, 23:40:26
CiterDe nouveaux licenciements dans la cellule de recrutement

C'est maintenant au tour de Mackie, Daniels, Latimer (scouts en Angleterre), Alex Stafford (Ecosse), Stephen Bradley (Irlande), Ty Gooden (France et Belgique), Julio de Marco (Espagne et Portugal), Leonardo Scirpoli (Allemagne et Autriche), Hans Gillhaus (Pays-Bas) et Alessandro Sbrizzo (Italie et Suisse) d'être licenciés.

C'est le recrutement en Europe qui est particulièrement visé, mais pour l'instant l'Amerique du sud est épargnée ...
Signe qu'on se concentre sur des talents sud américains. Au sein du club on a des gens qui ont un bon réseau dans la filière sud américaine, la success story Martinelli va nous encourager encore plus dans cette voie.
Cagigao était pour beaucoup dans la signature de Martinelli.
Oui enfin c'est surtout Everton Gushiken un scout d'Arsenal au Brésil qui a découvert Martnelli et l'a présenté à Cagigao, ensuite je crois que Edu a facilité la signature de celui-ci.

darren

Citation de: we are the Arsenal ! le 08-08-2020, 15:58:59
Citation de: Vince le 08-08-2020, 02:36:22
Citation de: we are the Arsenal ! le 07-08-2020, 23:32:07
Citation de: Vince le 06-08-2020, 23:40:26
CiterDe nouveaux licenciements dans la cellule de recrutement

C'est maintenant au tour de Mackie, Daniels, Latimer (scouts en Angleterre), Alex Stafford (Ecosse), Stephen Bradley (Irlande), Ty Gooden (France et Belgique), Julio de Marco (Espagne et Portugal), Leonardo Scirpoli (Allemagne et Autriche), Hans Gillhaus (Pays-Bas) et Alessandro Sbrizzo (Italie et Suisse) d'être licenciés.

C'est le recrutement en Europe qui est particulièrement visé, mais pour l'instant l'Amerique du sud est épargnée ...
Signe qu'on se concentre sur des talents sud américains. Au sein du club on a des gens qui ont un bon réseau dans la filière sud américaine, la success story Martinelli va nous encourager encore plus dans cette voie.
Cagigao était pour beaucoup dans la signature de Martinelli.
Oui enfin c'est surtout Everton Gushiken un scout d'Arsenal au Brésil qui a découvert Martnelli et l'a présenté à Cagigao, ensuite je crois que Edu a facilité la signature de celui-ci.

Edu la facilitateur ! C'est une théorie foireuse que je rencontre dans des nombreuses entreprises . Cette manière de minimiser le travail de autres... Le temps nous dira s'il est capable de faire la chaîne tout seul.  :thanx:
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

Vince

17-09-2020, 19:42:17 #154 Dernière édition: 17-09-2020, 19:51:32 par Vince
CiterCagigao Interview



Son départ ..

On peut pas se permettre d'être amer dans la vie, il faut avoir la peau dur et passer rapidement à autre chose. Je suis fier de ma carrière au Club, de mes réussites et aussi très privilégié d'avoir pu travailler à Arsenal, un Club où j'ai pu apprendre, où j'ai rencontré des gens incroyables à travers les années. Pendant ces 24 ans bien sûr j'ai été approché par beaucoup de Clubs, mais pour une raison ou une autre, je n'ai jamais pensé que c'était le bon moment pour partir et je suis toujours resté à Arsenal. C'est une institution, un Club où je suis privilégié d'y avoir passé la moitié de ma vie et aussi débuté ma carrière. Mais tout a un début, tout a une fin, et il faut regarder de l'avant maintenant, je suis dans un moment parfait de ma vie où j'ai de l'expérience et beaucoup à offrir. [Pourquoi il a été licencié ?] Ce n'est pas vraiment à moi qu'il faut poser la question.

Son travail au Club ..

[De Lauren en 2000 jusqu'à Gabriel Magalhaes cet été, Cagigao a participé au recrutement d'un très grand nombre de joueurs comme Jose Antonio Reyes, Nacho Monreal, Santo Cazorla, Robin van Persie, Gabriel Martinelli et Willian Saliba. Des heures de travail, scouting, développer le réseau, s'informer sur l'aspect mental des joueurs, et faire en sorte que le transfert se fasse le plus efficacement possible.]

Je ne dirais pas que c'était simple. Il faut convaincre en interne, en externe, il faut se comporter de la manière la plus éthique possible. Il faut suivre les règles, et il faut faire son travail avec la plus grande vitesse possible et dans le plus grand secret possible, sinon ça ne se fait pas.

Arteta ..

Je connais Mikel depuis 16 ou 17 ans, j'ai suivit toute sa carrière de joueur. Il a toujours été un homme très déterminé, un milieu complet, et je pense que ces qualités il les a gardé dans sa carrière de manager, qui ne fait que débuter. Mais on voit déjà tout ce qu'il apporte. Son expérience avec Pep Guardiola était absolument vitale, il a aussi joué dans beaucoup de pays, ça fait qu'il est ouvert d'esprit, mais il a des convictions fortes et je pense qu'il sera un manager exceptionnel.

Leo Messi ..

Arsène a raconté qu'à un moment donné on était proche de signer Messi, et bien qu'on était peut-être pas si proche, il y a eu des discussions. Des discussions qui ont eu lieu avec son agent, mais il y avait le problème du permit de travail, déjà à l'époque ce n'était pas clair pour lui de jouer en Espagne, il ne pouvait jouer que des matchs régionaux avec le Barca, donc ça n'a pas pu se faire. On avait identifié Messi mais on était pas les seuls, il y avait 2 Clubs italiens et d'autres Clubs espagnols sur le coup. Il y a eu des discussions et on était très confiant que ça pourrait se faire, que le joueur était prêt à venir. Mais une fois qu'on s'est renseigné et qu'on a regardé d'un point de vue légal, on a très rapidement compris que c'était impossible.

Gerard Pique ..

C'est connu que Gerard Pique était très proche de signer avec nous, mais 6 mois plus tard il a choisit Man Utd. Il y a eu des désaccord sur le contrat entre le Club et les agents de Gerard, et c'est pour ça que ça ne s'est pas fait. Finalement on a signé que Cesc.

Cristiano Ronaldo ..

Lui par contre était très proche de signer. C'était évidemment un joueur que l'on suivait chez les jeunes. On a toujours eu un réseau très développé, mais c'est une chose de connaître les meilleurs jeunes joueurs; s'en est une autre de pouvoir les signer. Deux choses très différentes. On avait une très bonne connaissance du marché et ce qui se passait. C'est ce qu'il faut dans ce métier, être très proactifs, efficace dans la collecte d'informations, savoir exactement ce qui se passe.

Jose Antonio Reyes ..

C'était un fantastique talent. On était proche de le signer quelques années auparavant. Je le suivais chez les jeunes et il était exceptionnel. On a trouvé un accord, même si le montant aurait été bien inférieur, il y avait juste des inquiétudes concernant son adaptation. Finalement le transfert s'est fait des années plus tard. C'était compliqué par la barrière de la langue, la barrière culturelle. Le Club savait que ce serait difficile, mais voulait l'aider pour y arriver. Il a des qualités merveilleuses et a fait des débuts incroyables. Beaucoup ne se rendent pas compte de la difficulté pour un jeune joueur d'arriver titulaire, jouer régulièrement, dans cette équipe "Invincible", pleines de joueurs d'expérience de classe mondiale. Ce qu'il a fait en l'espace de 2 saison c'était un exploit pour un jeune de 19 ans dont la famille a eu du mal à s'adapter à l'environnement et la culture.

Santi Cazorla ..

Un joueur magique, c'est probablement le meilleur qualificatif pour définir Santi. C'est un joueur que je connaissais depuis des années, je le suivais de près. A un moment donné il était à Oviedo, et j'ai très bien connu ses agents. Il va à Villareal, mais je continue de suivre sa situation. Quand on vend Cesc et Nasri, je recommande fortement deux joueurs espagnols, l'un était Santi, mais pour une raison ou une autre ça ne s'est pas fait cet été là. Finalement on a été chanceux, car Malaga avait des problèmes financiers, et quand j'ai discuté avec les agents de Santi, j'ai eu l'impression qu'ils voulaient beaucoup le relancer, et discuter d'un transfert. Une fois qu'on en a parlé avec Arsène et Steve [Rowley], on a vu très rapidement que c'était une position où il y avait de la place et on l'a signé. Très rapidement Santi a convaincu. Pas seulement parce que c'est un Footballeur exceptionnel, mais sa personnalité aussi. Il jouait avec le sourire, je pense que c'est le Footballeur parfait. Peut-être qu'on a pas gagné de titres, mais on a pu profiter de Santi Cazorla, si vous n'appréciez pas de le voir jouer, vous n'appréciez pas le Football.

Gabriel Martinelli ..

Martinelli c'est mon scout au Brésil qui l'a vu chez les jeunes, qui le connaissait depuis les Corinthians chez les U14. Il était dans mon radar. Aucun doute sur lui, c'était un jeune qui avait déjà passé un essai à Man Utd mais ça n'a pas marché. La première fois que je l'ai vu c'est en vidéo, et il avait 2-3 attributs que j'ai trouvé exceptionnels, donc je voulais venir pour le voir en vrai. J'ai essayé de faire un deal pour qu'il passe un essai au Club, pour le voir au centre d'entrainement, mais c'était impossible car Ituano comptait sur lui pour l'équipe première. Donc on a continué de l'observer au Brésil, intensément, et j'ai été impressionné par ce que j'ai vu. Je connais ses agents depuis longtemps, donc c'était plus qu'une question de finaliser le deal. C'était évident dès le départ qu'il avait faim de réussir. Il avait la vitesse, la répétition des courses à haute intensité, une bonne technique sur son pied droit, et le flair pour se mettre en position de marquer. C'était un compétiteur, c'était pas le plus costaud mais il avait une bonne détente. C'était un joueur qui cherchait la profondeur. Après avoir rencontré le garçon, j'ai été très impressionné par sa mentalité. Il y a beaucoup d'intensité dans tout ce qu'il fait. Bravo à lui car c'est lui qui a forcé les entraineurs à le mettre sur le terrain.

Saliba et Gabriel ..

Ce sont de jeunes joueurs, ils ont encore à apprendre, mais ils ont le coach parfait pour apprendre et faire progresser leur jeu. Il y a de très bonnes chances qu'ils réussissent et deviennent de grands joueurs. Je pense qu'ils ont tout les deux un très, très gros potentiel, et ils vont travailler avec un très, très bon coach. Mikel est très pedagogue, il a beaucoup gagné en expérience avec Guardiola, il a appris toutes les manières de travailler, s'adapter à la personnalité et au caractère de chaque joueur. C'est quelqu'un qui a joué pour le Club, et je pense l'homme idéal pour être manager d'Arsenal.


Vince

Vous avez des questions (qui n'ont pas déjà été posé) pour Cagigao ?

Vince

CiterCagigao Interview



https://www.football.london/arsenal-fc/news/granit-xhakas-revival-under-mikel-19108764

"J'ai été au Club pendant 24 ans et j'ai eu bon nombre d'opportunités de partir. En Espagne, Angleterre et dans d'autres pays - mais c'est vrai que je voulais me sentir respecté et valorisé, donc ce n'était pas juste une question d'argent. J'avais une bonne relation avec le Club, avec le manager, avec le responsable du recrutement Steve Rowley, qui a été brillant pour le Club pendant tant d'années. A l'époque, je ne me voyais nulle part ailleurs."

L'épisode Emery ..

"Après le départ d'Arsène le Club a connu une période de transition, et je pense que toutes les périodes de transitions sont difficiles. On le voit dans d'autres Clubs. On est passé d'un Manager traditionnel à un Head Coach. Je pense que durant cette transition Unai a été malchanceux. Je pense que c'est un très bon coach. On va jusqu'en finale de l'Europa League, on termine à 1 point du top4. C'est de fine marges qui séparent la perception d'un succès ou d'un échec. C'était une période de transition et j'espère qu'elle est terminée."

L'importance de StatDNA et des stats en général pour le recrutement ..

"Des outils comme Wyscout et d'autres sont énormément important. Il faut évoluer avec le temps et pas stagner, que ce soit avec les nouvelles technologies et aussi les stats qui sont maintenant une habitude. Les données font intégralement partie de la société moderne - pas seulement dans le Football ou le recrutement. L'analyse de données aide le processus pour prendre une décision finale aussi humainement objective que possible. La combinaison parfaite c'est l'observation sur place, et sur vidéo, avec l'œil expérimenté de personnes d'expérience et de connaissance, une identification de joueur, plus l'analyse de données et l'aide de la technologie moderne. Une fois qu'on reviendra à la normalité, on retrouvera les stades comme on les a connu. Je crois fermement que l'observation au stade reste une absolue nécessité pour des Club d'élite. Pendant ma carrière à Arsenal, aucun joueur n'a été signé sans qu'on les ait observé au stade, ça ne veut pas dire que les autres outils sont inutiles, ils sont aussi nécessaires."

Granit Xhaka ..

"Le scouting, l'identification de jouer et le département de recrutement sont là pour recommander ou ne pas recommander un joueur. Un joueur que j'ai fortement recommandé qui, je pense, a été traité injustement c'est Grant Xhaka. Je suis certainement pas en accord avec beaucoup d'analyses sportives journalistiques de ses performances dans beaucoup de matchs. Je trouve qu'il a été injustement traité. Oui, il a fait cette erreur [sa sortie contre Palace], mais qui n'en fait jamais ? Il est revenu de manière fantastique et son éthique de travail, son engagement pour le Club, on ne pourra jamais en douter. Ces qualités mentales, ça faisait partie de ses attributs que l'on avait vu en lui à Monchengladbach. On a passé beaucoup de temps à analyser ses performances, et ça devenait évident que son caractère était une force. Il a été capitaine dès ses 22 ans, on parle d'un joueur qui a eu la force mental pour surpasser la négativité et revenir à son meilleur niveau."

Thomas Partey ..

"C'est dans le domaine publique que c'est un joueur que l'on a observé depuis très longtemps et que l'on a fortement recommandé par le passé, et aussi dans un passé récent. Il apportera des qualités à l'équipe qui manquent dans ce secteur, il va certainement apporter plus de couverture et de protection là où l'équipe en a possiblement besoin. Je dirais aussi qu'il a possiblement plus à offrir que ce qu'on a vu de lui. Il a été un peu bridé dans son rôle dans son précédent Club, parfois il jouait avec le frein à main - comme dirait Arsène - et je pense qu'il va être une très, très bonne addition à ce que je considère déjà une immensément forte équipe."

(Football.London)