Arsenal Supporter Club France

Arsène Wenger

Démarré par Vince, 12-02-2008, 20:59:36

« précédent - suivant »

darren

Citation de: Nono le 17-10-2020, 01:54:49
Citation de: darren le 17-10-2020, 00:48:56C'est vrai que si tu regardes depuis 10 environ Liverpool dépense sans compter , Ils ont acheter Andy Carroll pour  41 M€, c'était la Recrue la plus chère de l'histoire de Liverpool  à l'époque (2011), il a été revendu deux ans plus tard pour 17,5 M€. Christian Benteke : 46,8 M€... Arès plusieurs tentatives, ils ont pu trouver et vendre quelques joueurs de qualités. Actuellement tout roule pour eux  ! Mais lorsque tu regardes derrières que des choix hasardeux

Une autre époque mais depuis l'arrivée de Klopp, leurs mercatos sont intelligents.

Ok' C'est un processus qui a pris du temps, avec ses cascades de loupés et quelques réussites  en terme de vente. Je trouve juste dommage que les gens se focalisent juste sur la période actuelle, qui évidemment est la plus flamboyante. Tout en occultant  les turbulences qu'a connu ce club. Alors je rigole un peu lorsque j'entends les gens dire ' Oui pourquoi pas faire comme Liverppol ' Comme si , une politique ne se juge qu'à l'instant T.
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

DiosBergkamp

Ca me va si on achète du Andy Caroll et qu'on mange notre pain noir pendant quelques années pour ensuite gagner le championnat et la LDC :P
Liverpool a changé son approche quand ils ont embauché Klopp, ils lui ont donné les clefs à 100% en construisant le type d'équipe qu'il voulait. Ca a payé, on espère que ce sera la même chose avec Arteta qui a l'air d'être là pour longtemps.

darren

Citation de: DiosBergkamp le 17-10-2020, 12:50:18Ca me va si on achète du Andy Caroll et qu'on mange notre pain noir pendant quelques années pour ensuite gagner le championnat et la LDC :P
Liverpool a changé son approche quand ils ont embauché Klopp, ils lui ont donné les clefs à 100% en construisant le type d'équipe qu'il voulait. Ca a payé, on espère que ce sera la même chose avec Arteta qui a l'air d'être là pour longtemps.

Pépé est peut être notre Andy Caroll  :P  Peut  être un signe qui prouve que nous sommes sur la bonne voie.  :P
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

Nono

Citation de: darren le 17-10-2020, 12:32:19
Citation de: Nono le 17-10-2020, 01:54:49
Citation de: darren le 17-10-2020, 00:48:56C'est vrai que si tu regardes depuis 10 environ Liverpool dépense sans compter , Ils ont acheter Andy Carroll pour  41 M€, c'était la Recrue la plus chère de l'histoire de Liverpool  à l'époque (2011), il a été revendu deux ans plus tard pour 17,5 M€. Christian Benteke : 46,8 M€... Arès plusieurs tentatives, ils ont pu trouver et vendre quelques joueurs de qualités. Actuellement tout roule pour eux  ! Mais lorsque tu regardes derrières que des choix hasardeux

Une autre époque mais depuis l'arrivée de Klopp, leurs mercatos sont intelligents.

Ok' C'est un processus qui a pris du temps, avec ses cascades de loupés et quelques réussites  en terme de vente. Je trouve juste dommage que les gens se focalisent juste sur la période actuelle, qui évidemment est la plus flamboyante. Tout en occultant  les turbulences qu'a connu ce club. Alors je rigole un peu lorsque j'entends les gens dire ' Oui pourquoi pas faire comme Liverppol ' Comme si , une politique ne se juge qu'à l'instant T.

Ils ont changé de politique avec l'arrivée de Klopp donc normal qu'on juge cette période sans parler de la précédente.

Car depuis 5 ans, Liverpool a super bien vendu et a super bien acheté, leur politique de recrutement est intelligente.


darren

Citation de: Nono le 17-10-2020, 13:00:31
Citation de: darren le 17-10-2020, 12:32:19
Citation de: Nono le 17-10-2020, 01:54:49
Citation de: darren le 17-10-2020, 00:48:56C'est vrai que si tu regardes depuis 10 environ Liverpool dépense sans compter , Ils ont acheter Andy Carroll pour  41 M€, c'était la Recrue la plus chère de l'histoire de Liverpool  à l'époque (2011), il a été revendu deux ans plus tard pour 17,5 M€. Christian Benteke : 46,8 M€... Arès plusieurs tentatives, ils ont pu trouver et vendre quelques joueurs de qualités. Actuellement tout roule pour eux  ! Mais lorsque tu regardes derrières que des choix hasardeux

Une autre époque mais depuis l'arrivée de Klopp, leurs mercatos sont intelligents.

Ok' C'est un processus qui a pris du temps, avec ses cascades de loupés et quelques réussites  en terme de vente. Je trouve juste dommage que les gens se focalisent juste sur la période actuelle, qui évidemment est la plus flamboyante. Tout en occultant  les turbulences qu'a connu ce club. Alors je rigole un peu lorsque j'entends les gens dire ' Oui pourquoi pas faire comme Liverppol ' Comme si , une politique ne se juge qu'à l'instant T.

Ils ont changé de politique avec l'arrivée de Klopp donc normal qu'on juge cette période sans parler de la précédente.

Car depuis 5 ans, Liverpool a super bien vendu et a super bien acheté, leur politique de recrutement est intelligente.



Ben nous aussi on a changé de politique , peut être celle ci donnera des bons résultats d'ici 5 ans
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

DiosBergkamp

On l'espère tous !

TheMerse

Citation de: DiosBergkamp le 17-10-2020, 12:50:18Ca me va si on achète du Andy Caroll et qu'on mange notre pain noir pendant quelques années pour ensuite gagner le championnat et la LDC :P
Liverpool a changé son approche quand ils ont embauché Klopp, ils lui ont donné les clefs à 100% en construisant le type d'équipe qu'il voulait. Ca a payé, on espère que ce sera la même chose avec Arteta qui a l'air d'être là pour longtemps.
C'est qu'ils savaient qu'avec Caroll, ils aillaient progresser et y arriver :lol:
c'était un choix de merde et ils l'ont revendu 2 fois moins cher...après ils ont eu plus de réussite dans les joueurs qu'ils ont acheté.
Même Wenger s'est planté sur certains joueurs mais globalement, il a eu le nez très fin

Nono

Citation de: darren le 17-10-2020, 13:05:04
Citation de: Nono le 17-10-2020, 13:00:31
Citation de: darren le 17-10-2020, 12:32:19
Citation de: Nono le 17-10-2020, 01:54:49
Citation de: darren le 17-10-2020, 00:48:56C'est vrai que si tu regardes depuis 10 environ Liverpool dépense sans compter , Ils ont acheter Andy Carroll pour  41 M€, c'était la Recrue la plus chère de l'histoire de Liverpool  à l'époque (2011), il a été revendu deux ans plus tard pour 17,5 M€. Christian Benteke : 46,8 M€... Arès plusieurs tentatives, ils ont pu trouver et vendre quelques joueurs de qualités. Actuellement tout roule pour eux  ! Mais lorsque tu regardes derrières que des choix hasardeux

Une autre époque mais depuis l'arrivée de Klopp, leurs mercatos sont intelligents.

Ok' C'est un processus qui a pris du temps, avec ses cascades de loupés et quelques réussites  en terme de vente. Je trouve juste dommage que les gens se focalisent juste sur la période actuelle, qui évidemment est la plus flamboyante. Tout en occultant  les turbulences qu'a connu ce club. Alors je rigole un peu lorsque j'entends les gens dire ' Oui pourquoi pas faire comme Liverppol ' Comme si , une politique ne se juge qu'à l'instant T.

Ils ont changé de politique avec l'arrivée de Klopp donc normal qu'on juge cette période sans parler de la précédente.

Car depuis 5 ans, Liverpool a super bien vendu et a super bien acheté, leur politique de recrutement est intelligente.



Ben nous aussi on a changé de politique , peut être celle ci donnera des bons résultats d'ici 5 ans

Possible même si notre mercato reste très mitigé (tous ces défenseurs).
Après moi, ce qui m'inquiète, c'est notre style de jeu (il n'y en a plus) donc à voir sur la durée.

TheMerse

On verra si les reds et Klopp se remettront du 8-2 qu'ils se sont mangé dernièrement...
Mais peut-être que Klopp avait encore "choisi" ce match :lol:

darren

Citation de: Nono le 17-10-2020, 13:49:49
Citation de: darren le 17-10-2020, 13:05:04
Citation de: Nono le 17-10-2020, 13:00:31
Citation de: darren le 17-10-2020, 12:32:19
Citation de: Nono le 17-10-2020, 01:54:49
Citation de: darren le 17-10-2020, 00:48:56C'est vrai que si tu regardes depuis 10 environ Liverpool dépense sans compter , Ils ont acheter Andy Carroll pour  41 M€, c'était la Recrue la plus chère de l'histoire de Liverpool  à l'époque (2011), il a été revendu deux ans plus tard pour 17,5 M€. Christian Benteke : 46,8 M€... Arès plusieurs tentatives, ils ont pu trouver et vendre quelques joueurs de qualités. Actuellement tout roule pour eux  ! Mais lorsque tu regardes derrières que des choix hasardeux

Une autre époque mais depuis l'arrivée de Klopp, leurs mercatos sont intelligents.

Ok' C'est un processus qui a pris du temps, avec ses cascades de loupés et quelques réussites  en terme de vente. Je trouve juste dommage que les gens se focalisent juste sur la période actuelle, qui évidemment est la plus flamboyante. Tout en occultant  les turbulences qu'a connu ce club. Alors je rigole un peu lorsque j'entends les gens dire ' Oui pourquoi pas faire comme Liverppol ' Comme si , une politique ne se juge qu'à l'instant T.

Ils ont changé de politique avec l'arrivée de Klopp donc normal qu'on juge cette période sans parler de la précédente.

Car depuis 5 ans, Liverpool a super bien vendu et a super bien acheté, leur politique de recrutement est intelligente.



Ben nous aussi on a changé de politique , peut être celle ci donnera des bons résultats d'ici 5 ans

Possible même si notre mercato reste très mitigé (tous ces défenseurs).
Après moi, ce qui m'inquiète, c'est notre style de jeu (il n'y en a plus) donc à voir sur la durée.

C'est un processus qui est fait des loupés comme je l'ai dit plus haut. Après je sais juste que le foot qui est un sport n'est pas forcement  une science exacte et que actuellement j'ai des doutes sur certaines décisions: Notamment tous ces licenciements qui à terme risquent de fragiliser toute la structure. L'absence de cohérence dans le recrutement comme tu le soulignes a juste titre.  Par contre je sens une vraie vision par rapport à ce que veut construire Arteta en terme de jeu. Cela n'ai pas encore arriver a maturité, mais on peut sentir les frémissements. Un besoin de faire bloc ,  de faire équipe, de défendre ensemble. Même si c'est pas encore beau avoir, je trouve qu'il tient un truc , contrairement à son prédécesseur qui lui était vraiment dans l'improvisation totale.
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

darren

Citation de: TheMerse le 17-10-2020, 14:08:54On verra si les reds et Klopp se remettront du 8-2 qu'ils se sont mangé dernièrement...
Mais peut-être que Klopp avait encore "choisi" ce match :lol:

Oh putain ! Je sens que ce débat va partir en couilles !  :tits:  :lol:  :lol:
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

DiosBergkamp

C'était juste 7-2, le 8-2 ça reste notre déculottée :P

TheMerse

Citation de: DiosBergkamp le 17-10-2020, 15:21:24C'était juste 7-2, le 8-2 ça reste notre déculottée :P
Rien de grave pour Klopp et le champion en titre alors  :tits:

Nono

Bien pour ça que j'étais frustré après notre résultat en championnat contre eux, on aurait pu chercher plus.
Sont pas encore prêts et ça se voit.

TheMerse

Citation de: Nono le 17-10-2020, 15:46:59Bien pour ça que j'étais frustré après notre résultat en championnat contre eux, on aurait pu chercher plus.
Sont pas encore prêts et ça se voit.
On en reparlera en fin de saison...je ne les vois vraiment pas champions

Nono

Tu vois qui champions ?

TheMerse

Citation de: Nono le 17-10-2020, 16:36:33Tu vois qui champions ?
City, Chelski voire une "surprise"

DiosBergkamp

Leicester en surprise ? :P

TheMerse

Citation de: DiosBergkamp le 17-10-2020, 16:40:16Leicester en surprise ? :P
Pourquoi pas...et nous si Ozil joue de nouveau  :thanx:  :tits:

Nono

Citation de: TheMerse le 17-10-2020, 16:47:24
Citation de: DiosBergkamp le 17-10-2020, 16:40:16Leicester en surprise ? :P
Pourquoi pas...et nous si Ozil joue de nouveau  :thanx:  :tits:


C'est sûr que les autres années nous a permis d'être champions. ;)

viper83

Il était au CFC ce soir !
Come on Gunners !!!

Vince


Boom !  :box: :lol: juste après la remontada en plus :P

Vince

CiterWenger Interview



https://www.ft.com/content/78f21f12-afee-4a4d-bff9-ce232fa4976e

Est-ce qu'Arsène Wenger a trouvé le bon équilibre entre sa carrière de manager et sa vie d'homme ? "J'ai tout fait de travers. Je ne conseillerai à personne de mener la vie que j'ai vécu. Parfois je pense à l'homme que je suis, obsédé comme je suis, qui sacrifie tout - je n'étais pas complètement normal. C'était une vie totalement déséquilibrée."

Duttlenheim a fait Wenger. Il a été élevé dans ce village, quelque années après qu'il soit redevenu français. Hitler avait annexé l'Alsace en 1940, et les hommes de Duttlenheim étaient forcé de se battre avec l'armée allemande. "Mon père s'est battu pour les allemands sur le front russe. Ma mère me l'a dit quand il est rentré, il faisait 42kg ... entre la vie et la mort, il a été à l'hopital pendant des mois." Est-ce que ça l'a affecté ? "Dans ma famille, on ne parlait pas de la Guerre. C'était comme un sujet tabou. Je n'étais pas du tout éduqué dans ce genre d'environnement." Il n'a pas développé de haine des allemand malgré ça ? "J'étais curieux de voir comment les gens étaient différents de l'autre côté du Rhin. En plus de ça, en Football, ils étaient très bons à l'époque les allemands, meilleurs que les français."

Qu'est-ce qu'il a gardé du Football allemand ? "Je dirais que ça a façonné ma carrière, leur envie de toujours jouer. Ils n'acceptent pas de laisser l'initiative à l'adversaire, et de se concentrer uniquement sur les points faibles de l'adversaire. Ils prennent l'initiative pour s'exprimer collectivement." C'est devenu sa philosophie, jouer un beau Football. "Les seules équipes qui restent dans l'histoire sont celles qui jouaient avec style. Le Football doit être transformé en art. La base c'est la victoire, mais il faut de plus grandes ambitions que ça."

En plus de ses voyages en Allemagne, à 25 ans il part pour la Hongrie pendant un mois. "Je suis rentré lors de l'été, en étant persuadé qu'ils s'écrouleront." 4 ans plus tard, il part à Cambridge pour étudier, et améliorer son anglais, sachant déjà l'importance que cela aurait dans sa carrière d'entraineur. "Pendant ces 3 semaines j'ai travaillé dur". Un autre voyage a changé sa vie.

Lors du jour de l'an, alors qu'il était en Turquie pour observer un match, celui qui était entraineur de Monaco (donc en pleine trêve hivernale) décide de prendre l'avion pour Londres pour regarder Arsenal v Norwich. Dans les tribunes d'Highbury il demande du feu à une dame pour allumer sa cigarette. Il s'agissait en fait d'une amie de la femme de David Dein, le vice-Chairman d'Arsenal. C'est comme ça que les deux hommes se sont rencontré, il ont passé la soirée chez lui, et sont devenu amis. Wenger quitte plus tard Monaco pour le Japon, et en 1996 une délégation de dirigeants d'Arsenal s'envole pour le Japon pour lui demander de devenir le 4ème manager étranger de l'histoire du Football anglais.

Il a ensuite eu un impact considérable sur ce Football anglais dans bien des aspects. Notamment le recrutement, avec ses connaissances du marché français, avec l'arrivée de jeunes joueurs qui sont devenu grands. Il explique : "Il faut développer fondamentalement la qualité de chaque joueur. Aucun d'entre nous n'a toutes les qualités, mais on a chacun des qualités dominantes qui peuvent nous aider dans la vie, gagner notre vie." Une fois cette qualité identifiée, il investit des années pour aider le joueur à se développer. Henry est le parfait exemple, "Quand on va dans le très, très, très, très haut niveau, c'est l'individualité qui fait la différence, qui vous fait gagner le match. Nous les managers, on nous félicite beaucoup pour des choses qu'on ne mérite pas toujours."

Selon Wenger, un grand joueur ne se révèle qu'à partir de 23 ans. "C'est à ce moment là que les très, très grand joueurs se séparent du reste. Ce sont les joueurs qui ont quelque chose en plus, de la constance dans leur motivation. Et l'argent n'a pas beaucoup d'influence sur eux. Ils ont cette motivation intrinsèque qui les pousser à aller aussi loin que possible. C'est rare." Il raconte que ces joueurs sont des éternels insatisfaits, et vivent une vie "difficile, ingrate, monotone - obsédé par la performance et la répétition des rituels journaliers".

Si les meilleurs joueurs ont cette motivation qui vient d'eux, quel est l'impact du manager dans la motivation ? "C'est surcoté. Si vous devez chaque semaines motiver vos joueurs pour être performant le samedi, faut arrêter. Si ils ont besoin d'être motivé aussi souvent, autant les laisser chez eux, vous perdez votre temps. On est pas là pour motiver les joueurs qui ne sont pas motivés. Globalement à ce niveau, les joueurs sont motivés. La tâche d'un manager c'est de créer une culture de la performance à l'intérieur du Club qui pousse les joueurs à se poser la question : Comment je peux m'améliorer ? Est-ce que j'ai atteint mon potentiel ? Comment je peux faire pour y parvenir ?" Est-ce que les joueurs se soucient de qui est leur entraineur ? "Chacun trouve en un entraineur les qualités qu'il souhaite. Parfois c'est la communication, parfois c'est plus l'aspect technique, parfois c'est tactique."

Pendant ses 22 ans à Londres, Wenger a plutôt eu l'impression d'avoir vécu à Arsenal. Une défaite qui l'a marqué particulièrement, qu'il n'a toujours pas pu revoir, c'est la finale de la Champion's League 2006. "A 13 minutes de la fin, on menait. Peut-être qu'on aurait du jouer à 3 défenseurs centraux derrière à la fin, en espérant que ça marche. J'ai trouvé ce match très injuste et frustrant. Vous vous demandez qu'est-ce que vous auriez pu faire différemment." A partir de là c'est la perception du déclin, comme pour tout pionnier, il a été rattrapé par les autres ? "On vie dans un métier où on est soit un gagnant, soit un perdant. Mais ce qui s'est passé financièrement, c'est qu'on a construit un stade et donc on avait moins de ressources."

L'Emirates Stadium, 60.000 places, 22.000 de plus qu'Highbury. Un stade constamment plein depuis sa création, la plus grande moyenne de spectateur à Londres de l'histoire du Football. Mais pour cela ils ont dû se faire prêter une grande partie des £430m que ça a coûté. Pendant ce temps là, Roman Abramovich est arrivé à Chelsea, Abu Dhabi à Man City. Les meilleures joueurs sont devenu hors d'atteinte pour Arsenal. Il devait manoeuvrer avec prudence en se souciant de l'avenir du Club, pas seulement de son avenir, à l'inverse d'un Mourinho à Chelsea qui ne travaillait que sur du très court terme. "Le travail que je faisais, ou que Ferguson faisait, a disparut. Car la structure des Clubs a changé. Aujourd'hui les transferts sont si important qu'ils ne sont plus entre les mains des managers ou des entraineurs, mais il y a des gens dont c'est le métier. Donc c'est une structure avec beaucoup plus de monde, et le côté humain en souffre, ça fait plus de monde à gérer. La science s'est développé, le staff du manager aussi énormément. Il doit non seulement gérer les égos dans son effectif mais aussi en dehors."

A ses débuts à Arsenal, il se rappelle des réunions du Board qui étaient "assez démocratiques", entre des personnes qui possédaient chacun 15-20% des parts du Club. Depuis à Arsenal comme dans la plus part des Club, un investisseur étranger a pris le contrôle total. "Dans le vote des anglais pour le Brexit, je lis un désir pour les gens de retrouver leur souveraineté. Mais c'est marrant car personne ne parle du Football, qui a totalement perdu de sa souveraineté dans ses décisions."

En Mai 2018, le Club lui demande de partir, et depuis il n'est pas revenu. "Je n'ai aucun contact avec les décideurs au Club, donc peut-être que c'est mieux de continuer comme ça." Blessé de cette situation ? "Blessé ? J'ai construit le centre d'entrainement, j'ai grandement contribué à la construction du stade, donc quand on fait tout ça on rêve de finir sa vie dans ce Club. Mais la vie c'est pas comme ça. C'est une nouvelle ère, et peut-être que ces gens sont plus à l'aise sans moi."

Il continue d'analyser le Football. "Ces 10 dernières années, l'évolution a été surtout physique. Les Footballeurs sont maintenant de vrais athlètes, dès qu'on a pu mesurer les performances physiques, tout les joueurs qui n'ont pas eu de bonnes stats ont été viré du Football." C'est triste pour le Football ? "Oui, ça a tué quelques artistes. Aujourd'hui le Football va à 200km/h, donc il faut d'abord pouvoir monter dans le train. Une fois dans le train, vous pouvez exprimer votre talent mais sinon vous ne pouvez pas jouer.

Le problème c'est que ça uniformise la façon dont tout les Clubs jouent. Aujourd'hui il y a 2 façons de jouer : il y a les équipes qui défendent haut (proche du but adverse), ou très bas (proche de leur but). Sinon, le discours de l'entraineur reste le même "Récupérons le ballon aussi rapidement que possible pour les tuer en contre". Chaque équipe presse dès la relance du gardien. Ca pousse le reste de l'équipe a suivre dans le pressing. Et ça tue un peu la créativité."


Toujours pas prêt à abandonner sa vie d'entraineur ? "J'ai pas assez de courage pour me dire que le monde en a finit avec moi. Donc je laisse la porte un petit peu ouverte, je n'ai pas encore complètement tué ce pourquoi j'ai vécu." Comment un workaholic vie le fait d'avoir 70 ans ? "On oublie son âge. Il n'y a qu'une solution : il faut se battre jusqu'au dernier jour de sa vie, se battre et oublier le reste, faire son job. Ne pas trop réfléchir, car ça n'aide pas. Tant qu'on vie, on doit faire quelque chose de sa vie. Aimer, créer et travailler, et ne pas trop considérer le temps devant vous, car personne ne sait .." Est-ce qu'il se sent vieux ? "Non, pas du tout. Je continue de jouer au Foot, de vrais matchs. Mon prochain est le 9 Novembre. J'avoue, honnêtement, que je ne peux plus jouer tout les 3 jours."

(Financial Times)

DiosBergkamp

Qu'on ne s'y trompe pas, j'ai une admiration sans limite pour Arsène, mais je le trouve un peu fatiguant à souvent ramener les choses à lui et non au club (sa tournée médiatique intensive doit pas aider puisqu'il est forcé de répéter les mêmes choses).

Quand je lis des phrases comme ça, ça montre aussi l'égo du bonhomme, ce n'est pas lui qui a construit le centre d'entraînement ou le stade, il a été l'un des moteurs mais ça reste le club (l'entité) qui prend ces décisions. Il fait un peu comme si sans lui Arsenal serait resté coincé au 20eme siècle.


Citer"Blessé ? J'ai construit le centre d'entrainement, j'ai grandement contribué à la construction du stade, donc quand on fait tout ça on rêve de finir sa vie dans ce Club. Mais la vie c'est pas comme ça. C'est une nouvelle ère, et peut-être que ces gens sont plus à l'aise sans moi."

Et d'un autre côté il se met souvent en retrait (comme dans cette interview) où il minimise son rôle de coach pour mettre en lumière les qualités des joueurs.

Vince

Wenger y est quand même pour beaucoup dans la construction du centre d'entrainement. J'imagine que tu veux dire qu'il n'a pas littéralement construit le stade, non c'était des ouvriers, c'était pas Wenger. Mais la construction du centre d'entrainement, à ce moment là, et de cette manière c'est quand même énormément lié à la volonté et au travail de Wenger. Rien que financièrement, on aurait jamais pu construire Colney sans l'arrivée puis le transfert d'Anelka au Real, donc grâce au recrutement de Wenger.

we are the Arsenal !

Tu n'arrives pas son niveau sans un minimum d'égo et puis Arsenal c'était un peu son chef d'œuvre ! Le club lui faisait une totale confiance, il était pas loin d'être le maitre d'ouvrage pour la construction du centre d'entrainement et du stade :lol:

DiosBergkamp

Oui enfin Anelka il s'est pas recruté tout seul, il y a eu des recruteurs, des négociateurs, de l'argent du club. Le changement de stade était inéluctable, il aurait aussi eu lieu sans Wenger (mais ça aurait été dur de faire aussi bien que lui durant notre période low cost). La renovation du centre d'entraînement aussi, tous les gros clubs y sont passés.

Mais oui l'égo est indispensable à ce niveau, aucun doute !

Vince

A Arsenal personne ne connaissait Anelka à l'époque, on est en 1997 je crois, la cellule de recrutement n'avait rien à voir, il n'y avait certainement pas de recruteur en France. Donc c'est aussi avant tout grâce à Wenger qu'a été recruté Anelka, et c'est grâce à l'argent du transfert qu'a été construit le centre d'entrainement. Au delà de ça, quand Wenger est arrivé à Arsenal, il a demandé au Club de faire construire un centre de formation. Donc il est à l'origine de l'idée, il est à l'origine des moyens, et je crois qu'il a énormément travaillé avec l'architecte sur tout les différents aspects de London Colney.

Vince

Sinon comme d'autres French Gunners, on a eu la chance de pouvoir écouter Arsène en fin d'après-midi sur Paris. Il a ensuite signé des autographes.



Il a notamment rendu hommage à Bruno Martini décédé aujourd'hui mardi, et qu'il avait entrainé à Nancy. Après ça il a répondu à des questions de l'hôte, beaucoup de choses qui ont déjà été dites en interview. Mais il était très décontracté, et très drôle par moment, il s'est même foutu de ma gueule  :sad:

DiosBergkamp

Anelka lui même a dit que lorsqu'il était au PSG et qu'on lui proposait de signer au club, il jouait en réserve et que les recruteurs de tous les gros clubs d'Europe (dont Arsenal) venaient le voir jouer.