Arsenal Supporter Club France

Arsène Wenger

Démarré par Vince, 12-02-2008, 20:59:36

« précédent - suivant »

darren


 :ascfr:  :ascfr:  :love:  :love:  :strong:  :strong:  :respect:  :respect:  :respect:
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

gunners_dz


TheMerse

Bravo Watford !  :love:

darren

« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

TheMerse

Oui j'ai vu le match et franchement, c'est pas volé...Watford 19ème du championnat ??? du mal à y croire lorsque tu les vois jouer !

darren

Sur un match tout est possible. Même les meilleurs perdent des points.
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n'a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n'allez nulle part. »
ARSENE WENGER

TheMerse

Citation de: darren le 01-03-2020, 14:23:55Sur un match tout est possible. Même les meilleurs perdent des points.
Oui mais franchement, je ne vois pas Barcelone perdre contre Leganes :lol:
Watford n'est clairement pas à sa place et ça montre aussi à quel point la PL est le meilleur championnat d'Europe...

Nono

Des contre-performances, ça arrive à toutes les équipes.
Liverpool semble un peu cramé, Klopp a fait peu tourner (sûrement pour tenter d'être invaincu cette saison) et l'absence Henderson leur fait mal (dire que Vince disait que Wilshere était meilleur que lui juste en se basant sur les stats lors de la saison 2017-2018)

TheMerse

Citation de: Nono le 01-03-2020, 14:37:22Des contre-performances, ça arrive à toutes les équipes.
Liverpool semble un peu cramé, Klopp a fait peu tourner (sûrement pour tenter d'être invaincu cette saison) et l'absence Henderson leur fait mal (dire que Vince disait que Wilshere était meilleur que lui juste en se basant sur les stats lors de la saison 2017-2018)
C'est sur mais 3-0 ça fait mal au c.. quand même surtout avec l'attaque qu'ils ont

Nono

Oui mais ça fait quelques semaines qu'ils sont limite, ça prouve que ça reste des humains.
Sans Henderson, ils sont pas les mêmes et Lovren en défense, c'est une catastrophe, je comprends pas que Klopp continue d'essayer avec lui.

Ils ont 22 points d'avance, Klopp pourra donc faire tourner plus facilement vu qu'ils ont plus l'objectif de finir invaincu cette saison.
Limite, cette défaite tombe au meilleur moment.

Vince

CiterWenger Interview



Il était en direct sur talkSPORT, où il a été interrogé sur Arsenal.

Highbury ..

Il y avait une âme, quelque chose de spécial, quand on est dans la rue et qu'on arrivait à Highbury. J'adorait Highbury. Parfois quand je suis dans les environs, quand je rentrais chez moi en partant du stade, je passais dans la rue pour voir la façade d'Highbury, car c'est un endroit spécial. Tout ceux qui y ont été partagent ce sentiment. Même le vestiaire, on pouvait ouvrir les fenêtres ! Je me rappelle Ian Wright qui ouvrait les fenêtres pour s'engueuler avec les supporters dehors. Aujourd'hui il n'y a plus de fenêtre. Le lien était là entre les supporters et les joueurs, c'était une ambiance particulière. Quand les joueurs sortait du bus, les fans étaient là. Maintenant, vous arrivez au stade dans un sous-sol, isolé.

L'Emirates ..

J'étais très impliqué, dans tout l'aspect technique et architectural. A l'époque, on poussait pour le faire car Highbury n'accueillait que 38.000 personnes, alors qu'on pouvait en accueillir 60.000. Mais on avait pas la certitude d'avoir assez de supporters, donc financièrement c'était un projet très difficile à réaliser. Je ne recommencerai pas, croyez moi ! Mon coeur est toujours au Club, j'y pense beaucoup. C'est 22 ans de ma vie. J'en suis fier. Quand je fais le bilan, ce qui a été gagné et perdu, je suis fier de l'attitude que j'ai eu pour servir le Club si longtemps. J'ai plus de satisfaction aujourd'hui, quand je vois l'Emirates, que l'on a construit sans l'argent de personne, aujourd'hui le Club peut grandir et avoir encore plus de succès.

Arsenal ..

Le Club me préoccupe toujours beaucoup, je regarde tout les matchs. Je pense qu'il y a une culture à Arsenal, dans la manière de jouer au Football, qu'il faut respecter. Et j'espère que Mikel peut arriver à ramener ça.

Vince

19-05-2020, 16:49:14 #14801 Dernière édition: 19-05-2020, 16:51:03 par Vince
CiterWenger à propos des agents

"Je n'ai aucun problème à rémunérer un agent qui fait un très bon deal : quand Marc Roger et Jean-François Larios m'ont aidé à faire venir Patrick Vieira à Arsenal (en 1996), alors qu'il était proche de s'engager à l'Ajax, j'étais très content de les payer. D'un autre côté, payer un agent pour la prolongation du contrat de son joueur, je suis pas convaincu que ce soit mérité. Ce qui me gène dans les commissions, c'est que les agents reçoivent un pourcentage de la part des deux Clubs - acheteur et vendeur. C'est illégal, mais en créant deux cadres différents, ils y arrivent parfois. La commission totale payée par les deux Clubs doit se limiter à un certain pourcentage du montant du transfert.

Mais il y a des critères subjectifs pour évaluer le travail de l'agent, et c'est avant tout au Club de juger de leur niveau de responsabilité, et de l'importance de leur contribution dans chaque transaction. Moi je suis favorable au retour de la licence d'agent obligatoire, c'était une bonne chose. Tout les métiers s'apprennent. On pourrait créer quelque chose d'uniformisé. Certains ont obtenu leur diplôme et ont acquis des connaissances, ils doivent négocier avec des personnes qui n'ont quasiment rien fait. Et puis ça donne la possibilité de supprimer la licence d'un agent qui ne se conduit pas bien."


(L'équipe)

Vince

Wenger aujourd'hui ... pas pressé de retourner à l'Emirates visiblement.


TheMerse

Il reviendra forcément pour sa statue  :ascfr:

jones79

Citation de: TheMerse le 23-05-2020, 22:31:32Il reviendra forcément pour sa statue  :ascfr:
Je ne sais pas. Quelque part Wenger a été forcé de quitter le club, à l'époque.C'est un homme intelligent, peut-être pour le moment il veut laisser le club tranquille dans cette période difficile et ne fais pas d'ombre au nouvel entraîneur.Peut-être,il considère un retour maintenant est trop tôt et serait trop émotionnel pour lui. :shrug: Personnellement j'espère qu' il viendra une journée. 

DiosBergkamp

Est ce que vous auriez envie de revenir à votre boulot après vous être fait virer après 20 ans de boite ? :P

TheMerse

Citation de: DiosBergkamp le 25-05-2020, 19:47:07Est ce que vous auriez envie de revenir à votre boulot après vous être fait virer après 20 ans de boite ? :P
Cela dépend des patrons en place  :tits:

jones79

Citation de: DiosBergkamp le 25-05-2020, 19:47:07Est ce que vous auriez envie de revenir à votre boulot après vous être fait virer après 20 ans de boite ? :P
La réponse est non!! :haha:

Vince

26-05-2020, 15:55:35 #14808 Dernière édition: 26-05-2020, 15:57:46 par Vince
Sauf si ces mêmes patrons font construire une statue en notre honneur après nous avoir viré :lol:
Et si on a droit au même pots de départ qu'à eu Wenger lors de ses derniers jours au Club avec les innombrables hommages.

Gunmed

Citation de: Vince le 26-05-2020, 15:55:35Sauf si ces mêmes patrons font construire une statue en notre honneur après nous avoir viré :lol:
Et si on a droit au même pots de départ qu'à eu Wenger lors de ses derniers jours au Club avec les innombrables hommages.

Juste pas bien compris, il y a déjà une statue de Wenger à l'emirates.

TheMerse

Citation de: Gunmed le 05-06-2020, 14:38:31
Citation de: Vince le 26-05-2020, 15:55:35Sauf si ces mêmes patrons font construire une statue en notre honneur après nous avoir viré :lol:
Et si on a droit au même pots de départ qu'à eu Wenger lors de ses derniers jours au Club avec les innombrables hommages.

Juste pas bien compris, il y a déjà une statue de Wenger à l'emirates.
Pas encore mais ça va venir....

Vince

Il a déjà un buste, mais je parlais bien sûr de la statue qui est en projet.

Vince

CiterWenger Interview

Il a été interviewé sur divers sujets d'actualité par Amy Lawrence pour Athletic.

Les conséquences de la crise sanitaire ..

Les forts en sortiront plus fort et les faibles plus faibles. La différence peut être augmentée. Quand on regarde les prédictions économiques, on dirait que tout productivité devrait baisser de 8-10% en Europe. La banque centrale européenne prédit que dès l'année prochaine, on sera de nouveau positif.  Donc d'un point de vu économique ça ne changera pas beaucoup pour tout les grands Clubs. Le vrai problème du Football ce sont les divisions inférieures.

Et en dehors de l'Europe ..

Il y a beaucoup de travail. Je le vois actuellement à la FIFA. La différence entre l'Europe et le reste du monde est devenue plus grande, et beaucoup de choses sont nécessaires pour développer le Football en terme de compétition chez les jeunes et chez les femmes. Deux choses sont vitales : créer un fonds d'urgence dans les championnats pour aider les Clubs qui ont besoin d'argent pour survivre et aussi des fonds pour développer les équipes de jeunes.

Le racisme ..

Le Football peut montrer au reste de la société la voie, comment on doit se comporter. Le Football est basé sur le mérite - pas d'où on vient, qui on est, à quoi on ressemble. C'est une bonne manière d'enseigner au monde comment se comporter. Le Sport en général est un bon moyen de donner l'exemple.

La Premier League sans publique ..

Ce qui rend le Football spécial en Angleterre c'est la façon dont les gens réagissent à ce qui se passe sur le terrain. C'est le meilleur pays au monde de ce côté là. C'est pourquoi je pense que c'est le championnat qui sera le plus handicapé par l'absence de publique. On réalise que le Football sans fans n'est pas authentique. Le Football c'est deux choses : les joueurs et les fans qui sont au stade. Avec tout  les fans qui deviennent téléspectateurs, le spectacle est divisé par deux et il ne reste que les joueurs. Et on réalise à quel point l'autre part nous manque.

Pour ce qui est des matchs, la première chose que j'ai remarqué c'est que les petites équipes souffrent plus du huis clos. En Allemagne par exemple, quand les petits reçoivent des gros, ils leur manque quelque chose - la tension, la confiance, la motivation qui vient d'habitude du soutient du publique. La motivation interne n'est pas suffisante pour rivaliser. Les grosses équipes ont plus de qualité, donc la seule moyen d'équilibrer les choses c'est le soutient des fans, pour mettre de l'intensité dans le match. N'oublions pas non plus l'influence qu'ils ont sur l'arbitrage.

5 substitutions ..

Ca donne plus d'opportunités pour reposer des joueurs, quand un calendrier est chargé. Ca donne plus de flexibilité tactique à l'entraineur, pour changer des choses pendant le match. Quand on a 3 substitution autorisé, on en a réellement que 2 car on en garde toujours un en cas de blessure.

Le Fair Play Financier ..

Je me suis beaucoup battu pour le Fair Play Financier. Ce que je regrette c'est que quand je me battais, des équipes étaient autorisé à faire tout ce qu'ils veulent, et ces mêmes équipes dominent maintenant leurs championnats. Et ils sont maintenant très favorable au Fair Play Financier car ça leur convient, ça leur permet de garder leur place et ils ne veulent pas que quelqu'un de nouveau arrive et devienne une menace. Peut-être que l'on peut ouvrir la porte en étant très prudent d'un point de vue éthique. Pour créer plus de flexibilité en terme de résultats, faire en sorte que tout le monde ait des ressources similaires. Parce que actuellement c'est trop prévisible, par exemple en France avant même que le championnat ne débute, tout le monde se pose la question "Qui va finir second cette saison ?".

Je suis convaincu que l'UEFA en est conscient. Bien que je ne suis pas complètement convaincu que le Salary Cap fonctionne. On prend l'exemple des USA, mais dans une même équipe on a un joueur qui gagne 5M$ et un autre qui gagne $50.000. Ca ne fonctionne pas non plus.

Est-ce qu'il croit en un avenir positif pour le Football ?

Vous savez la différence entre une pessimiste et un optimiste ? Un optimiste est un imbécile heureux, un pessimiste c'est un imbécile malheureux. Moi je suis un optimiste. Le monde va avancer. Il y a beaucoup de choses à faire, et j'espère que l'on pourra contribuer un petit peu.

Gunmed

Ce qui est sûr depuis le départ de Wenger, c'est qu'on aura plus jamais quelqu'un d'aussi agréable à lire et écouter et d'aussi classe dans ses discours.

Vince

Une anecdote dans l'article du Daily Mail sur l'influence des agents à Arsenal :

https://www.dailymail.co.uk/sport/football/article-8456945/Arsenal-SUPER-AGENT-eyebrow-raising-deals-Emirates-overseen-Kia-Joorabchian.html

CiterLe 31 Aout 2014, Wenger va se coucher heureux après avoir réussit la signature de Radamel Falcao qui doit être finalisé le lendemain. Seulement il se réveille en découvrant que l'agent de Falcao, Mendes, a en fait utilisé l'intérêt d'Arsenal pour négocier un meilleur contrat avec Man Utd. Wenger a été pris au piège et a fait voeux de ne plus travailler de nouveau avec un super-agent, même si c'était au détriment de leur stratégie de recrutement. Selon lui, dès qu'on en laisse un passer la porte, on n'arrive plus à s'en débarrasser.

Vincent92


Vince

Non c'est un genre de Q&A le 14 Octobre. Moi je suis inscrit pour un autre le 12 Octobre.

jones79

Mais il a bien un livre qui va sortir je pense My life in red and wright

cafetino

"focused and confident"

Vince

CiterArsène Wenger Interview

https://www.thetimes.co.uk/article/ars-ne-wenger-on-his-exit-from-arsenal-and-getting-to-know-his-great-rival-sir-alex-ferguson-9gll6jjdm



Robert Crampton le journaliste du Times retrouve Arsène Wenger dans un café rue Faidherbe à Paris. Leur première conversation est au sujet d'un match de charité dans lequel il a joué la veille. Est-ce qu'il a été bon ? "Oui j'ai été très bon. Je peux dire ça, car vous ne m'avez pas vu jouer. J'ai 70 ans. Je peux encore jouer au Football, donc c'est pas mal." Surtout que ses coéquipiers étaient notamment Laurent Blanc, Christian Karembeu et Bixente Lizarazu. Est-ce qu'ils ont gagné ? "Bien sûr, 4-1" Il a marqué ? "Non, j'ai joué en défense centrale". Plus tard lors de la séance photo il a montré qu'il savait encore manier le ballon lors d'une série de jongles.

Est-ce qu'il reviendra à l'Emirates ? "Un jour je reviendrai, oui. Mais j'ai pensé que c'était mieux de couper complètement. C'était difficile au début, bien sûr, après avoir dirigé mon Club autant que je l'ai fais. Mais j'ai pensé que ce serait mieux de le suivre à une certaine distance." Il regarde avec avidité chaque match. Tout les matchs d'ailleurs, même l'ennuyeuse victoire de l'Angleterre 1-0 contre l'Islande. "C'était mauvais. J'ai vu beaucoup de bons joueurs mal jouer pour l'Angleterre. Ils ont peur de jouer. Phil Foden est un joueur avec de grandes qualités, mais en ce moment il n'a pas encore réussit à s'imposer. Il ne joue pas assez à Man City. Il faut au moins 100 matchs pour connaitre son métier en Premier League."

Ils reviennent sur son départ d'Arsenal. Il assure n'avoir plus aucune connexion avec le Club, contrairement à Sir Alex Ferguson il n'a pas eu de place au sein du Board. Est-ce qu'on lui a fait cette proposition ? "Je ne sais pas. J'ai toujours dit que j'aimerai toujours jouer un rôle au Club, mais je peux comprendre qu'ils préfèrent prendre complètement leurs distances." Est-ce qu'il aurait accepté ? "J'aurais accepté, oui. Mais je ne demande rien. Je fais juste mon travail. Quand je suis quelque part, je fais de mon mieux. Je suis content d'avoir servit le Club, et de l'avoir laissé dans de bonnes mains, en bonne situation. J'ai fais le travail à 3 niveau : jouer avec style et gagner. Développer les joueurs. Développer le Club dans le monde. Le 3ème niveau est impossible à réussir de nos jours, ce n'est plus entre les mains des manager."

Même Jurgen Klopp avec Liverpool ? "Non, il est uniquement concentré sur son équipe. Il ne négocie pas les transfert, il n'a pas de stade à construire." A-t-il gardé contact avec ses collègues managers ? "Ces gens là sont très occupés, et je ne suis pas suffisamment proches d'eux ... à part ... Ferguson, oui." Est-ce qu'ils sont amis ? "On se respecte beaucoup maintenant." Beaucoup plus qu'à une autre époque. "On a connu une période où c'était très violent, très chaud. Mais une fois qu'on est plus en compétition, tout le monde devient un peu plus objectif. Il connait le vin bien mieux que moi. On a eu de belle batailles tout les deux. C'est un homme intelligent, on ne fait pas sa carrière si on est stupide." Il n'est pas non plus en contact avec Pep Guardiola, mais Wenger raconte "Quand Guardiola était joueur, il est venu chez moi pour demander de jouer pour Arsenal. A l'époque j'avais Vieira, Gilberto Silva, je ne pouvais pas le prendre".

Il vie principalement à Londres, mais a une résidence à Paris et Zurich (où il travaille dans son rôle à la FIFA), il reste un avide fan de Premier League. "Je suis tout les matchs anglais à la TV. C'est mon championnat. On a pas besoin de sortir des grandes écoles pour comprendre que le Bayern sera champion en Allemagne, la Juve en Italie et le PSG en France. En Angleterre, c'est encore le championnat le moins prévisible d'Europe, même si l'année dernière n'était pas bonne [avec Liverpool très rapidement largement devant tout le monde], et puis les Anglais ont du mal en Coupe d'Europe." En parlant du PSG, ils ne lui ont pas offert de poste ? "On m'a offert le poste plusieurs fois là-bas". Comme le Bayern, le Real, Barcelone, l'Equipe de France et la Juve. Et Man Utd ? "Oui aussi" Quand ? "Je ne vous le dirais pas".

A propos de son livre, l'a-t-il écrit lui-même ? "Oui. Avec de l'aide, mais je l'ai écrit. Ca fait des années qu'on me demande de le faire. C'était très difficile car je n'aime pas trop parler de moi. Ensuite c'était un peu comme si je disais que j'entraînerai plus, que c'était la fin de ma carrière. Et je n'aimais pas ça. Je ne veux pas prendre ma retraite. Puis je me suis dit, OK, faisons juste pour ma famille, pour qu'ils sachent ce que j'ai fais de ma vie." Entraînera-t-il de nouveau ? "Je ne suis pas sûr". De quoi est fait sa vie ? "Je fais du sport. Je visite ma famille et mes amis. Je prends des vacances. Je profite de la vie, de manière raisonnable, car je suis un peu trop habitué à 30-40 ans de discipline." Dans son livre on apprend qu'il se lève à 5h30 du matin, après 5-6 heures de sommeil, et fait 1h30 de gym, avec du cardio si possible. Pendant le confinement, il était dans son domicile de Totteridge et il courrait dans le Nord de Londres environ 8-10km par jour.

A propos de son enfance. "Je n'ai vu un entraineur de Football la première fois qu'à mes 19 ans. Donc c'est la surprise de ma vie que de faire toute ma carrière dans le Football." La religion avait aussi une place importante. "J'ai gardé une moralité religieuse. J'aime aller à l'Eglise. C'est un endroit où l'on peut méditer. Je regarde la Messe parfois à la TV, mais je ne peux pas dire que je sois un catholique pratiquant. Dieu a une force énorme : personne ne peut prouver qu'il n'existe pas, personne ne peut prouver qu'il existe. La religion a été crée par les Hommes. C'est une manière de rester heureux dans sa vie. Car Dieu pardonne les péchés, et on a la possibilité d'aller au paradis. Donc on peut se concentrer sur le présent."

A son arrivée à Arsenal, Wenger a instauré plus de rigueur en matière d'hygiène de vie. L'ironie c'est qu'à cette époque Wenger continuait en cachette une de ses habitudes. "Oui, j'ai longtemps fumé. Mon père fumait 40 cigarettes par jour. J'ai grandit dans un pub pleins de fumée. En France, fumer était normal." Pourtant il n'a commencé qu'à 34 ans. "Un ami était un grand fumeur. On s'asseyait pour discuter le soir, et j'en prenais une, ça a commencé comme ça. Quand je suis arrivé en Angleterre, je continuais de fumer, une ou deux, après manger, pas plus." Les joueurs étaient au courant ? "Je ne pense pas. Je n'ai jamais fumé avec l'équipe. Personne ne m'a vu fumer." Mais il a arrêté depuis longtemps "Ma fille se plaignait". Par contre il continue de boire "Le bon vin rouge, mais avec modération".

Parlons politique, un sujet qui le passionne. "Je suis un nouveau libéral de droite. Je suis pour la liberté mais certaines choses - comme la santé, la défense - doivent être contrôlé par le gouvernement. J'aime Macron.  Il est au centre. C'est très difficile de satisfaire les français, ils sont difficiles à gouverner. Je suis désolé pour Macron car il travaille dur." Il considère que les multiples engagements sociaux et la faramineuse bureaucratie rend le système ingérable. "C'est comme une famille. Tout va bien jusqu'à ce qu'on équilibre le budget. Quand il faut payer. Alors c'est plus OK. Avec la dette actuelle, on ne peut plus continuer comme ça. Car ce sera aux prochaines générations de payer. Et ce n'est pas juste." L'exemple allemand est celui qu'il faudrait suivre selon lui. "On se comporte en demandant toujours plus, plus, plus, sans s'occuper de savoir si on a les moyens. D'ailleurs c'est pareil en Football."

Et la politique britannique ? "J'adore l'Angleterre. Je suis désolé pour les anglais car j'ai bien peur qu'ils vont souffrir maintenant [suite au Brexit]. Vous êtes dans une très faibles situation pour négocier. L'Angleterre a fait un choix de la passion, de l'envie de souveraineté. Je peux le comprendre, mais malheureusement ce n'est pas une décision rationnelle. J'ai peur qu'ils le paient cher. L'Europe va forcément leur rendre la vie difficile car sinon tout le monde voudra partir. Ils n'ont pas d'autre choix. Je connais Barnier. Il l'a dit dès le premier jour que ce sera difficile pour l'Angleterre. L'ironie c'est que vous voulez la souveraineté mais tout les Clubs anglais son possédé par des étrangers."

Dans son livre il écrit qu'il a "tricoté son âme en rouge et blanc". Son départ d'Arsenal a été difficile, surtout la première année. "J'ai perdu mon frère et ma sœur en l'espace de 6 mois. Ma sœur avait Alzheimer, ça faisait 10 ans qu'elle n'allait pas bien. Mon frère est mort très brusquement." Il en a profité pour passer plus de temps avec sa fille. "Mais j'aurais respecté mon contrat. Le Club a pensé que c'était mieux que je parte. Je vivais avec l'idée que ça pourrait arriver un jour. Les supporters n'étaient plus content. En tout cas certains. Je peux le comprendre, après 22 ans, les gens veulent du changement". Le journaliste raconte que Tony Blair [premier ministre pendant 10 ans] avait déclaré qu'après vous avoir vu pendant 10 ans les gens sont malade de voir toujours votre tête. "Ah" blague Wenger, "je leur ai infligé 12 ans de punition supplémentaire?".

Est-ce qu'il pense être resté trop longtemps ? "Quand j'écoute cette question, ça me fait penser que oui. C'est en tout cas le consensus j'ai l'impression ? Peut-être que je suis resté trop longtemps. Je ne sais pas. Mais j'étais motivé comme au premier jour. Je pense avoir guidé le Club pendant la période la plus difficile, de manière très réussie. Après au bout d'un moment les gens vous jugent trop vieux, sans même regardez votre travail. J'ai servit le Club du mieux que j'ai pu." En sacrifiant tout le reste. "J'ai repoussé tout le monde autour de moi. Je ne voyais plus la beauté, ou le plaisir ou la relaxation" il écrit dans son livre. Il n'a été père qu'à l'âge de 48 ans. "Je pense que c'est un métier pour les célibataires. Moi j'ai toujours chérit ma liberté. J'ai eu des copines, mais ma priorité a toujours été le Football. J'aimais l'idée de pouvoir prendre mes bagages et aller n'importe où dans le monde le lendemain. A Cannes, je vivais sur la baie de Villefranche; alors qu'au Japon, j'avais une vue sur un mur. Mais je me disais qu'après une victoire, la vue était pas mal et j'étais content. Si le bonheur c'est d'aimer la vie qu'on vie, alors je peux dire que j'ai été heureux, et je le suis toujours."

Lorsque ses joueurs dépassait dépassaient les limites, il disait ne pas avoir vu ce qui s'était passé. Il admet maintenant "parfois je mentais. Je suis un mauvais perdant, oui. Si vous êtes un bon perdant, vous ne durerez pas longtemps dans ce métier. C'est comme ça depuis ma naissance. Encore aujourd'hui. Si je joue aux cartes, je veux gagner. Vous savez ce qu'on dit ? Les femmes peuvent tuer par amour, les hommes peuvent tuer car ils détestent perdre".

Ils abordent l'actualité d'Arsenal, et le travail de son ancien joueur Mikel Arteta. "Il a bien mis sa patte sur l'équipe. Ils ont bien fini la saison dernière, même si c'était une mauvaise saison en Premier League. 56 points vous imaginez ?" Et concernant l'avenir du Football avec le coronavirus ... "Dès que ce sera terminé, le Football sera de nouveau fou. Mais j'ai peur que les Clubs de divisions inférieurs souffrent si les Clubs de l'élite n'aident pas. Sans les fans, le Football perd son charme. On prend les fans pour acquis, mais c'est la seule chose qui n'a pas changé dans le Football. Les joueurs, le Foot, les Club, les stades changent, mais les fans sont les mêmes. Quand on arrivais à Highbury par Avenell Roard, on sortais du bus et on était entouré de fans. A l'Emirates, on arrivait dans le parking avec toute la sécurité, c'est plus pareil."

Highbury a été transformé en appartements, Wenger a sérieusement considéré en acheter un. "Je conduis parfois à Highbury, l'entrée est toujours là, c'est protégé." Et qu'est-ce qu'il ressent ? "De la nostalgie. On a passé de bons moments là-bas".

(Times)