Arsenal Supporter Club France

FA CUP 1979

Démarré par Vince, 12-05-2009, 12:59:11

« précédent - suivant »

Vince



C'est aujourd'hui les 30 ans de la victoire en finale de la FA Cup face à Man Utd.
Arsenal menait 2-0 avant que Man Utd ne revienne a 2-2 et une percée de Liam Brady fait la différence et offre à Alan Sunderland le but de la victoire.

PHOTOS

INTERVIEWS


Article écris par jones79:

Citer[large]The Brady Final[/large]

Les graines de la victoire d'Arsenal dans la finale de la FA Cup 1979 étaient semées le 06 mai 1978. A cette date Arsenal avait perdu la finale de la FA Cup contre Ipswich Town 1-0. Tout le monde voyait Arsenal soulever le trophée mais après 90 minutes de domination d'une équipe d'Ipswich qui a joué sans complexe c'est bien l'équipe en bleue qui soulève la FA Cup pour la première fois dans leur histoire. Tellement Ipswich avait dominé ce match, si Arsenal avait perdu 3-0 il avait rien à redire. J'ai assisté à ce match avec trois copains. On était dans un état de choc. Wembley est un stade au il est terrible de perdre.
Dans le vestiaire de l'équipe d'Arsenal le choc est encore plus rude car l'équipe n'a pas eu une seule occasion de but. C'est à ce moment là les hommes présents, Jennings, Nelson, Young, Rice , 0'Leary, Brady, Mc Donald, Rix, Hudson, Stapleton et Matthews décident ensemble d'atteindre la finale de la FA Cup 1979.

La campagne démarre en janvier 1979 sans savoir qu'en qualité de supporter j'allais vivre un mois qui me reste encore dans le mémoire. A l'époque pas de tirs aux buts dans cette compétition donc après une prolongation on rejouait le match. Pour le premier match c'est Sheffield Wednesday - Arsenal 1-1 but de Sunderland. Pour le deuxième match à Highbury on ne fait pas mieux 1-1 but de Brady. Maintenant il faut jouer sur un terrain neutre ce sera Filbert Street le stade de Leicester. Le match finit 2-2 buts de Brady et Sunderland. Retour à Filbert Street pour un match hors de commun 3-3 deux buts de Stapleton et un de Young. Finalement à Filbert Street pour le troiséme mach victoire d'Arsenal 2-0 buts de Gatting et Stapleton. J'ai assisté au 5 matchs en hiver en voyageant en autocar avec des autres supporters d'Arsenal des moments intenses et magique.

Pour le prochain match c'est Nottingham Country à Highbury victoire d'Arsenal 2-0 buts de Young et Talbot. Aprés on joue Nottingham Forest (le seul match à lequel je n'assistais pas). Dans un match totalement dominé par Forest Stapleton avec la seule occasion du match marquée par Arsenal. Maintenant c'est Southampton chez eux 1-1 but de Price et le match retour à Highbury, victoire d'Arsenal 2-0 buts de Sunderland. On est en demi finale contre Wolves, des buts de Stapleton et Sunderland ouvrent les portes de Wembley.

Cette finale on connait l'histoire c'est la finale de Liam Brady. Arsenal mene 2-0 aprés 45 minutes de jeu avec des buts de Talbot et Stapleton aprés des passes de Brady. Dans les dernierés 5 minutes j'ai vécu toutes les émotions possible. Manchester United manque deux fois en deux minutes donc 2-2 il reste une minute, Brady montre le ballon il passe à Rix à gauche qui centre pour Sunderland qui pousse le balon au fond du but de Manchester.

Pour moi c'est le moment le plus intense j'ai vécu pendant un match de football un joie je ne peux pas décrire. On était à Wembley on avait gagné le soleil brillait le stade était plein 100 000 personnes et Pat Rice en qualité de capitaine soulevait la FA Cup. A ce moment je pensais à un mois de janvier en hiver et les 5 matchs contre Sheffield Wednesday. La route jusqu'à Wembley a été très longue.

Les joueurs qui ont joué les deux finales sont Jennings, Rice, Nelson, 0'Leary, Young, Brady, Stapleton, Price et Rix.

jones79

Une victoire qui ne dira pas grandchose aux plupart des membres du forum mais à l'époque c'était le premier trophée depuis le doublé de 1971 donc trés important pour les supporters aprés les deux années difficles à cause de la bataille contre la rélegation et la finale de la FA Cup perdue contre Ipswich en 1978.
Sur le photo nous pouvons voir pas mal de joueurs formés au club:David Price,John Devine,Steve Gatting,Liam Brady,David O'Leary et Frank Stapleton.Nous les avons vus venir à la maurité car en 3 ans cette équipe jouerait 4 finales(3 finales de la FA Cup et une Finale de la C2.)
Malheureusement à la fin de la saison 1979-80 elle perdrait sa piece matrice quand Liam Brady quittait le club pour le Juventus.Sans Brady cette équipe finira troiséme le saison aprés dans le championnat d'Angleterre.Nous ne pouvons pas récrire l'histoire mais pour les supporters de l'époque une question a toujours resté sans réponse:Et si Brady avait décidé de rester jusqu'où pouvait aller cette équipe?

verokiss14

Moi je décrète Jones: encyclopédie officielle de ce forum! :respect:
"I'm going to make this the greatest club in the World"- Herbert Chapman 1925-
"A dream you dream alone is only a dream. A dream you dream together is reality" - John Lennon-

jones79

Citation de: verokiss14Moi je décrète Jones: encyclopédie officielle de ce forum! :respect:
C'est gentile de ta part mais c'est normal que je connais cette periode de l'histoire d'Arsenal parce-que j'ai passé toute ma jeunesse en supportant le Club à cette époque. :)

Vince




* Talbot  12'
* Stapleton  43'

McQueen  86' *
McIlroy  88' *
* Sunderland  89'

Finale de la FA Cup
12 Mai 1979 a Wembley

ARSENAL:

Frank Stapelton - Alan Sunderland
Graham Rix - David Price - Brian Talbot - Liam Brady
Sammy Nelson - David O'Leary - Willie Young - Pat Rice(c)
Pat Jennings


Substitute:
Steve Walford (83' à la place de David Price)

Manager:
Terry Neill

Vince

Celle là est de moins bonne qualité, mais elle est sympa - et on gagne la Cup cette fois!



\"Dieu a donné au monde Jesus Christ, et maintenant il donne Liam Brady\" :lol:

jones79

Je crois je me vois sur la photo à droite tout en bas avec  les lunettes :wtf: Quelle belle journée :cheers:

Vince

27-01-2019, 17:24:28 #7 Dernière édition: 27-01-2019, 17:27:31 par Vince
CiterAlan Sunderland revient sur la finale de 79



40 ans après, le Daily Mail est allé interviewer Alan Sunderland, qui avait marqué le but vainqueur lors de la finale de la FA Cup en 1979 face à Man Utd.
Il est retraité et s'est installé sur l'île de Gozo à Malte .. "Vous aimeriez que je vous montre où ont été filmé Brad Pitt et Angelina Jolie ? J'ai faillit demandé à travailler comme figurant dans le film Vue sur Mer." Et l'interview commence donc à cet endroit.

Il connait l'île par cœur, et fait la visite "Il y a 46 église sur cette île, parfois j'aurais rêvé ne pas être athée" [...] "Sur la droite ici, je jouais au tennis. On appelait ça le tournoi du centenaire, c'était des matchs de double et l'âge combiné pour chaque équipe devait atteindre 100 ans". [...] "Le bar, le moins cher de l'île. 'Double Vodka' pour 2€. Et ces arbres, figuiers de barbarie, les meilleurs fruits de l'île"

Vient le moment de parler de la finale. "Arsenal menait 2-0 avant que Man Utd revienne au score juste avant la fin du match (2 buts à la 86ème et 88ème). Soudainement les Red Devils sont les favoris. Je me rappelle des fans d'Arsenal, la tête entre leurs mains, et les fans d'United en plein délire." Puis juste à l'engagement, Graham Rix centre et Alan Sunderland arrive au second poteau pour glisser le ballon dans les filets. "Je n'échangerai jamais ce moment pour une quatrième place et jouer quelques matchs de coupe d'Europe la saison suivante. Ni Arsenal ou United n'ont remporté le championnat cette année là, donc ils ont joué à fond la FA Cup. C'est un trophée majeur. Après avoir marqué, je me suis tordu la cheville, donc je boitais lors du tour d'honneur. On est allé à l'hôtel près de Marble Arch. C'était une superbe et longue nuit."





En contraste, le joueur d'United Lou Macari était couché et endormi à 22h, et Mcllroy qui avait égalisé raconte : "C'était comme si j'avais gagné au loto, seulement pour réaliser après que je n'avais pas rendu le ticket à temps". Sunderland se rappelle : "C'était mon rêve enfant, marquer le but vainqueur en finale de FA Cup. Je l'ai fais des centaines de fois dans mon jardin. Sir Bobby Charlton était mon héros. J'avais son poster dans ma chambre. Quand j'ai eu 18 ans, mon second match pour Wolves était contre Man Utd. J'ai joué devant la défense ce jour là, donc j'étais face à Charlton. J'étais nerveux de blesser accidentellement mon héros. J'étais admiratif, je n'ai même pas osé lui parler. Pathétique !"

"J'étais comme un bébé, trop timide pour lui demander son maillot. Ca vient du fait que l'Angleterre était championne du Monde, moi j'étais à moitié allemand - je me sus entrainé à Dortmund un été quand j'étais jeune, mais je supportais l'Angleterre avec mon père. Mes parents l'ont rencontré après la Guerre, quand les britanniques avaient un camp à Dortmund. Ma mère travaillait à la cantine et ils sont rentré en Angleterre ensemble. Quand l'Allemagne de l'ouest a égalisé à la dernière minute, je pleurais."

Ses parents Ken et Ursula ont vécu difficilement dans le Yorkshire "Mon père travaillait à la mine. On était pas riche du tout. Avec mon père on jouait au tennis de table en utilisant des livres comme filet. Ma mère était conductrice de bus, elle a aussi travaillé à l'usine. Moi je jouais au foot tout les jours. Les voisins se plaignaient que je tape dans le ballon contre le mur.  Aujourd'hui si un gamin fait ça contre mon mur, putain ça me rendrait fou ! Mon père n'emmenait chaque jour, pour travailler mon pied droit, mon pied gauche, je le suppliais pour qu'on reste 5 minutes de plus."

Buvant un verre de rouge, il raconte comment il a finit a Gozo, où il vie seul, avec un cercle d'ami très réduit. Son ancien entraineur Terry Neil l'avait décrit comme "un solitaire avec un humour acerbe". "Ca m'a énervé quand il a dit ça, mais il avait raison". "J'ai passé mes diplômes d'entraineur, je voulais devenir manager. Mais je me suis fait arrêté pour conduite en état d'ivresse après un match. J'ai été bannit 3 ans et ça a tout changé. De nos jours les Clubs vous paient le taxi partout. C'était un coup dur. Je me suis dit que c'était finit. Sammy Neslon s'était lancé dans l'assurance, donc j'ai travaillé un peu avec lui, ensuite je suis devenu gérant d'un pub pendant 3 ans à Ipswich."

C'est là qu'il a pris de mauvaises habitudes. "J'étais mon meilleur client. Si j'étais resté dans le pub, je serais mort. Tout ceux qui venaient m'achetaient une demi pinte. Déjà en tant que joueur je buvais trop. La culture de l'époque c'était 6 pintes après un match. C'était pas seulement Arsenal, Liverpool était la meilleure équipe et ils avaient quelques bons buveurs aussi. Ca m'a affecté à l'entrainement. On a été bannit des bars du Mercredi au Samedi, mais parfois ça ne me stoppais pas."

Au milieu dans années 90s il part pour Malte, mais sa passion pour le golf l'encourage à boire. "Je jouais au golf et j'allais au bar. Après j'étais prêt pour la journée qui se terminait jusqu'à tôt le matin. Puis je commençais à avoir des vertiges, et des tremblements. Mon coéquipier au golf m'a dit "j'arrête de jouer avec toi tant que tu n'auras pas vu un docteur". Maintenant j'ai un pacemaker, j'ai réduit la boisson à 90%. Même si mon docteur voulait que j'arrête définitivement. J'ai perdu 12kg l'année dernière, je joue au tennis deux fois par semaine, je fais du vélo, je joue au foot a 5 une fois par semaine. Les plus jeunes ont la vingtaine. Je ne leur montre pas comment jouer au foot, mais je leur dit !"





Après le repas, Sunderland ressort sa médaille et le maillot porté ce jour là. Puis il dit "Combien vous m'offrez pour tout ça ?"
"Ce n'est pas que je veux les vendre. Je ne suis pas endetté, mais si je peux me rendre la vie meilleur en vieillissant, pourquoi pas. La PFA devrait faire beaucoup, ils auraient du faire plus pour notre génération. Il y a beaucoup de critique autour de Gordon Taylor, je ne veux pas tirer sur une ambulance, mais ils devraient s'intéresser aux vieux qui ont payé leur cotisation pendant toutes ces année."

Et vendredi soir, il regardera le match. "Beaucoup de gens me demande si je me sens seul. Ca me gène pas. Je préfère être seul. J'ai quelques amis. J'étais sur Facebook avant. Puis j'ai vu ce programme à la TV avec ce couple de jeunes mariés qui racontent tout de leur vie sur les réseaux sociaux - adresse, banque, tout ... Ca m'a effrayé à mort, donc j'ai arrêté et je n'y suis pas retourné. Je suis très heureux."




TheMerse

Enorme cette finale  :love: :ascfr:

jones79

Citation de: TheMerse le 28-01-2019, 13:44:04
Enorme cette finale  :love: :ascfr:
Une journée inoubliable dans le vieux stade de Wembley

jones79

Malheureusement pour certains membres du forum en 40 ans on reverra encore les deux buts de Ramsey en finale de cette compétition  :lmao:

Vincent92

Merci pour cette archive Vince, superbe !