Arsenal Supporter Club France

Auteur Sujet: Tony Adams  (Lu 28591 fois)

Bouligoal

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 26080
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #420 le: 28-08-2018, 09:06:40 »
Lui il l'a quand même grave mauvaise  :lmao:
229 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #421 le: 05-09-2018, 23:41:55 »
Citer
Il était l'invité de l'émission The Debate sur Sky Sports



"Ils ont besoin de temps, l'entraineur a besoin de temps, c'est un énorme changement, je crois que 19 personnes du staff ont perdu leur poste. J'étais plutôt excité à l'idée du changement après le départ d'Arsène. Depuis 5-10 ans je répète "résilience, résilience, un back4 solide et costaud protégé par deux joueurs, que l'on a pas depuis le départ de Gilberto. En défense pareil, depuis les départ d'Ashley Cole et Sol Campbell qui savaient comment défendre. Donc je me disais qu'il travaillerait sur son Back4 avec un nouveau coach, qu'il les rendrait dur au mal, notamment à l'extérieur. Je sais qu'on a commencé par 2 gros matchs, mais j'ai été déçu par le manque de résilience.

Don Howe m'avait dit, au début des années 80s - à l'époque les Clubs venaient à Highbury et nous malmenaient - et il disait "OK, on va retourner sur le terrain et on va tous les sortir du terrain"


On ne peut plus faire ce que vous faisiez à l'époque ...

"Vous pouvez toujours être agressif, être les premier sur le ballon, ce n'est pas une question de taper des joueurs, mais leur mettre la pression, réduire les espaces, avoir du nombre derrière, on peut toujours être agressif dans son jeu. Voilà ce que je veux dire, on dirait qu'ils ne jouent que quand ils ont le ballon, on dirait qu'ils ne savent pas quoi faire à la perte du ballon. C'est super d'avoir le ballon, mais quand ils la perdent ils ne savent plus quoi faire, il faut qu'ils se replacent aussi rapidement que possible, qu'ils travaillent plus dur, pour ensuite aller à nouveau de l'avant. C'est pour ça que je parlais de travailler sur le Back4 et sur les milieux devant la défense. Dès la pré-saison je leur aurait expliqué leur métier, voilà ce que c'est qu'un Back4, voilà comment il faut protéger sa défense, un nouveau gardien est arrivé et je ne l'ai pas encore vu, mettons le dans les buts et travaillons pour l'avenir, car ça prendra du temps, je le sais, mais je suis encore toujours un peu déçu."

[...]

"Pendant 10 ans on a vraiment exposé nos buts, tout était concentré sur le jeu, fantastique, mais si j'avais été le nouvel entraineur j'aurais fait ce que les supporters demandent depuis des années, soyons plus dur, plus dur à battre, allons à Man City sans en prendre 6, et soyons une équipe un peu différente. Je pense que les fans auraient vraiment apprécié. On a signé des joueurs on les a toujours pas vu, il faut les faire jouer. Je n'ai vu que des performances à la Arsène Wenger, et c'est ce qui m'a déçu. Pendant des années les fans d'Arsenal on vu ça, et c'était absolument merveilleux à voir, on gagne 3-2 ou 4-2 - George Graham se dirait "Oh mon Dieu!" en voyant ça - un Football d'attaque très spectaculaire si vous aimez ce genre de chose. Mais croire que l'on peut gagner comme ça contre n'importe qui est irréaliste. On ne peut pas jouer comme ça contre Liverpool, Spurs, Man City, ... On a essayé comme ça ces 10 dernières années, quart de final, quart de final, demi finale, 4ème, 5ème, ...

Je voulais plus de résilience. J'adore Holding, je trouve qu'il a beaucoup de talent, du potentiel, faites lui confiance et travaillez avec lui. C'est ce que j'aurais fais. On fait venir Lichsteiner, on dirait un leader pour moi, il a l'air d'être un très bon arrière droit. Il a 34 ans, c'est pas un joueur pour l'avenir, on a Bellerin, c'est celui qui peut attendre, qui peut apprendre, observer Lichsteiner."


A Arsenal il y a maintenant 5 capitaines et vous n'en voyez qu'un ..

"C'est vrai, et il est sur le banc. Et je ne suis pas en train de critiquer, il faut du temps, il faut lui donner du temps, j'essaie de rester réaliste. Mais je veux juste voir quelques signes. Pour ce qui est du leadership, moi j'ai toujours eu des sergents autour de moi, mais une équipe change tout les 6 ans, et maintenant c'est encore plus court. A l'époque on a eu la même défense pendant plus de 10 ans, donc c'est rare d'avoir un groupe de leaders. C'est Dave Sexton qui parlait de soldats et d'artistes, et combien de soldats il faut et combien d'artistes il faut dans une équipe. Moi je voulais 10 soldats et 1 artiste alors qu'Arsène voulait 10 artistes et 1 soldat. Il me répondait [Il imite Wenger] "Tony, il te faut 11 artistes-soldats". C'était un sage."

[...]

Avec Emery on dirait qu'ils invitent encore plus l'adversaire à les presser ..

Je me rappelle à Arsenal, à une époque il y avait le Leeds de David O'Leary - qui a fait du super boulot - qui s'est qualifié en Champion's League, et qui passait son temps à aller au pressing. A la mi temps on a discuté et on s'est dit : quand ils pressent jouez long. Si vous faites autrement vous jouez sur les forces de l'adversaire, en accumulant les passes en défense ils finissent par récupérer le ballon et partir seul au but. C'est un Football suicidaire. Quand Allardyce a fait un commentaire à ce propos, vous arrivez à Arsenal vous voulez vous imposez, mais quand vous jouez Man City qui a plus de qualité et qui presse beaucoup, faut aller vite vers l'avant, jouer sur ses forces. Et je pense que les fans auraient apprécié.

Le contre argument c'est qu'il ne faut pas faire de compromission, jouer le jeu que vous voulez jouer, c'est sa philosophie ..

"Je pense que c'est irréaliste avec ce groupe de joueurs de jouer comme Barcelone et faire mieux que les Clubs que l'on a cité. On est devenu un Club loin du haut du panier en terme de transferts, on prends ceux que les autres ne veulent pas. Les plus gros, Bayern, Man City, Chelsea, Real Madrid se servent ... on prend ce qu'il reste. C'est pas possible avec ce groupe de joueurs. Quand on a remporté la Coupe des Vainqueurs de Coupe avec George Graham, on avait Steve Morrow dans l'équipe, sans lui manquer de respect, David Hillier, Ian Stelley au milieu, demandez leur de jouer au ballon, on aurait été battu. Mais on est bon pour défendre, on reste derrière, et laissez Ian Wright marquer un but pour nous."

[...]

"Année de transition ou décennie de transition, voilà ce qui m'inquiète. Quand on été champion en 1971 on a plus gagné le titre jusqu'à 1989, donc 2004, 2022, espérons que l'on soit à nouveau dans la course au titre."
« Modifié: 05-09-2018, 23:45:45 par Vince »

DiosBergkamp

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 23766
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #422 le: 06-09-2018, 09:51:32 »
Toujours la même rengaine ... c'est le genre de mec qui vit dans le passé et qui ne se rend pas compte que le foot a évolué... si il coach avec cet état d'esprit je comprends qu'il se soit planté.

Il pense à Li
chsteiner comme capitaine j'imagine?

jones79

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 6506
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #423 le: 09-09-2018, 09:45:22 »
C'est vrai que le monde de football a changé, mais sur la question de la défense, il n' a pas tort.

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #424 le: 10-10-2018, 20:00:39 »
C'est l'anniversaire de Tony Adams (et Charlie George aussi) :up:

Citer
Adams à propos de son rôle de leader et de ses débuts



[Un moment clé de sa carrière] "Mes débuts le 5 Novembre 1983. J'étais une boule de stress, les premières minutes quelqu'un me lance un ballon et je tombe par terre. Ils mettent le ballon au fond des filets et on se retrouve mené 1-0. Il y a ces moments dans ma carrière, qui avec le recul ont été cruciaux pour devenir un joueur. Il y a des choix à faire à travers la route, et ce que j'ai fais [après ce but] c'est donner des coups aux adversaires et les fans adoraient ça, donc j'en ai fait plus. Ils ont commencé à me soutenir, et je me suis dit "Oh, je peux faire ça, courir un peu, faire quelques tacles, c'est pas si compliqué". Malheureusement on a pas remporté le match, mais dans ma tête ce jour là il s'est passé quelque chose, et ma réaction suite à ce but prouve que tant qu'on essaie de faire de son mieux, tant qu'on y met son coeur pour Arsenal, alors les fans seront à 100% derrière vous. J'ai appris une leçon importante dès mon premier match. Je ne savais pas qu'environ 20 ans plus tard je serais encore là, c'était impossible à imaginer, mais c'était certainement un moment crucial de ma carrière.

J'étais un capitaine différent dans mes premières années, comparé à lorsque j'étais sobre à partir de 96. J'étais un homme différent. Au début, je menais surtout par l'exemple, j'allais au duel, je poussais les joueurs. Puis j'ai appris à me connaitre un peu mieux, et mes 6 années sous Arsène Wenger m'ont aidé à ça plus que tout. J'ai appris que certains joueurs ont besoin d'être traité différemment, tout le monde ne réagit pas positivement avec des coups de bâtons, certains ont besoin de la carotte. J'étais un leader, mais je m'entourais de capitaines. Je me rappelle d'une histoire qui illustre bien ça. Il y avait eu une genre de dispute avec Lauren lors de son arrivée au Club. Pour certaines raisons, il ne m'aimait pas et David Seaman est venu et m'a demandé de lui faire preuve de plus de respect. C'était une discussion calme et polie. A cette époque j'avais beaucoup de respect de la part de tout le monde, et mes propres colonels, et ma police pour prendre soin du groupe et et de l'environnement au quotidien. C'était une question de transmettre les valeurs du Club à la nouvelle génération."

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #425 le: 22-10-2018, 19:21:16 »
L'art du tacle, Adams face à Shevshenko en Champion's League en 1998


TheMerse

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 13184
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #426 le: 22-10-2018, 20:22:58 »
Captain Marvel !

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #427 le: 24-11-2018, 13:59:57 »
Citer
Tony Adams Interview



Encore une interview de Tony Adams, comme toujours sans langue de bois ! (Times)

La sobriété et sa clinique ..

J'ai gagné 10 trophées dans le Football mais mon plus important c'est la sobriété, et j'en suis plus fier que les 10 que j'ai gagné. C'est la vie ou la mort. On est maintenant leader [sa clinique] pour procurer de l'aide mentale ou émotionnelle dans l'industrie du sport, ça inclus les addictions. Quand j'en ai parlé il y a 20 ans, j'étais le mec "chelou" non ? On ne parlais pas de ça, on mettait ça dans une boite que l'on enterrait. Mais Alex Ferguson nous a laissé entrer à Man Utd pour parler aux joueurs et avec sa réputation dans le Football, la Premier League a dit "faites la même chose à tout les Clubs". Le résultat aujourd'hui [plus de débat sur ce sujet dans le Football Anglais] c'est le résultat de nous avoir laissé entrer dans les Clubs il y a 18 ans. On a pris 7000 appels au sujet d'harcèlement sexuel, on a permit à 553 personnes des thérapies individuelles, et quelques uns sont allé à la clinique.

Sa nouvelle vie ..

Je fais le même poids qu'à l'époque où je jouais. J'utilise le prof de sport personnel de ma femme. Je me suis vraiment mis au golf. Je sais, je suis vieux. Je vais à Cotswold Hills, avec deux addicts et je fais un peu de thérapie. Si vous me connaissiez à l'époque, j'étais du genre "Salut, ouais, super, à bientôt" et j'étais parti. J'étais à l'aise et confiant uniquement sur le terrain. J'avais un énorme égo mais une petite estime de moi. On me félicitais parce que j'étais un bon joueur. "T'es super!" j'avais construit un masque, un mur d'invincibilité, et si on le perçait on réalisait que j'étais introverti, effrayé la plus part du temps, solitaire, anxieux. Je me sens toujours seul et anxieux parfois aujourd'hui, comme tout le monde. Mais j'ai une meilleur gestion de mes pensées et mes sentiments.

Son ancienne vie ..

Avant je ne pouvais pas ouvrir ma bouche. Je me rappelle quand j'ai gagné le trophée du jeune joueur de l'année en 1987, je devais faire un discours et j'ai oublié tout les noms de mes coéquipiers, Lukic et Viv. J'avais bu quelques bières et tout le monde a rigolé, c'était drôle et j'étais drôle. 10 ans plus tard, j'avais des trous noir, je me pissais dessus, me chiais dessus, je dormais avec des inconnus, je suis allé en prison, j'ai été en soin intensif, et l'accumulation a fait que je ne voulais plus boire, pourtant j'ai continué, mais ce n'était plus drôle. Cette drogue m'a complètement vaincu, et je ne peux pas m'en passer car c'est ma solution pour gérer toutes mes pensées et mes sentiments. Il y avait beaucoup d'auto-destruction. J'explosais des bouteilles sur mon crane, et c'était comme un truc que je faisais en soirée pour amuser la galerie, mais c'était un signe du fait que je ne m'aimais pas. De l'auto-destruction. C'était pareil pour tout l'alcool que je buvais, je me tuais. J'étais dans une boite en Irlande au bar, et j'avais la flemme d'aller au chiottes, donc je me suis pissé dessus. J'avais une grosse trace humide sur mon pantalon. J'ai du dire quelque chose à ce chinois, il me fait face, j'ai pris une bouteille, je l'ai explosé sur ma tête, et il a fuit, il a du se dire  "si il se fait ça à lui-même, qu'est-ce qu'il va me faire ?"

Son enfance ..

Bien sûr que mes parents m'aimaient à leur manière. Le père de mon père a bu jusqu'à une mort prématurée. Mon père fumait, cancer du poumon, mort. Ma mère était ce qu'on peut appeler obèse. Elle mangeait pour se sentir mieux. Ils cachaient leurs sentiments, ils n'en étaient pas conscient. Ils essayaient juste de vivre. Mon père n'a jamais exprimé sa fierté par rapport à ma carrière, mais il l'a fait une fois à travers une lettre. Je leur ai causé beaucoup de problème. Je suis allé à une fête en Essex, pris beaucoup de choses, j'ai fumé de l'herbe, j'étais bourré, j'ai probablement pris des drogues dures. Et j'ai baisé une fille sur la voiture. Le lendemain mon père me dit "sale ivrogne, tout le monde parle de toi, t'as baisé cette fille sur le capot, tu te prends pour qui ?". Il travaillait avec des ouvriers, et tous disaient "ton fils est un ivrogne". C'était une honte pour la famille. Comme j'avais des trous noirs, je lui répondais que c'était faux, j'ai juste bu quelques bières avec mes potes. J'aurais pu continuer comme ça jusqu'à ma mort. Plus tard j'étais à une réunion d'Alcooliques Anonymes à Hong Kong, et ce gars vient me voir et me dit "la dernière fois que je vous ai vu c'était il y a 20 ans, vous baisiez cette fille à cette fête". Oh mon Dieu. J'ai complètement abandonné Bruce Rioch [en 1996], je passais plus de temps dans les pubs et les boites qu'au Club, j'étais devenu fou et ingérable. J'ai passé 12 ans pour toucher le fond, dans le désespoir, parano, puis la fin du Monde est arrivée : d'abord ma femme qui était une addict au crack me quitte, je perds la garde de mes enfants. Il n'y a jamais eu de suicide dans ma famille, ce n'était jamais conscient. Mais si c'était le cas, ça aurait pu être une option. Je ne savais plus comment vivre, ni comment mourir, j'étais piégé.

La rédemption ..

[Le 16 Aout 1996, le barman lui demande si il veut un autre verre et Adams refuse] Je pense que j'en ai eu assez. J'ai commencé à pleurer. Une fois que j'ai abandonné l'alcool, ma vie s'est éclaircie. J'ai causé à mes parents beaucoup de problème, que j'espère qu'ils m'ont pardonné avant leur mort. Je les ai emmené à diner au restaurant à Putney Bridge, on a bien mangé, et j'ai dit "j'espère vraiment que vous me pardonnerez. Je suis désolé pour toute la douleur que je vous ai causé avec mon addiction, j'étais très malade mais maintenant je vais bien, je me fais soigner". Mon père ne voulait pas croire que j'étais alcoolique, ils ne comprenaient pas ce que ça voulait dire, c'était une insulte pour eux. Son père était peut-être un alcoolique, et donc mon père ne voulait peut-être pas y penser, il préférait me voir comme le capitaine d'Arsenal, qui soulève les trophées. Ils ne voulaient pas connaitre le faible, vulnérable, solitaire petit garçon en dépression qui est malade. Mais c'est paradoxale car avec la thérapie et les réunions d'AA, ça ne m'a pas touché. On s'est juste serré la main, on ne s'enlaçait pas, et c'était finit.

Avant mes 29 ans je ne pouvais pas parler ou communiquer avec les autres, j'avais peur de répondre aux mails, au téléphone, rappeler des gens. La peur m'immobilisait. Petit à petit, sur les 22 ans qui ont suivit, je me suis adapté, aujourd'hui ça ne me dérange plus. Ca m'a pris 6 mois de discussion en réunion AA pour laisser les gens me découvrir intimement. Je fais aujourd'hui des discours dans des soirées, devant une clientèle différente. J'ai été au diner de The Oldie Magazine, j'ai passé toute la nuit à suer, sans pouvoir dormir, et c'est devenu mon discours. Le pire c'est que quand j'ai quitté la maison, ma femme m'a dit "S'il te plait, ne raconte pas encore que tu te chiais dessus, les gens seront en train de manger, parle du titre de 2002 plutôt". Du coup j'en ai parlé aussi dans mon discours et les gens étaient mort de rire.

Sa seconde femme Poppy Teacher ..

Je me rappelle de la première fois que je l'ai vu, elle entrait dans le restaurant, très beau sourire. Elle me plaisait. On a parlé pendant des heures. Elle était émotionnellement et mentalement stable. Elle était éduquée. Je n'étais pas comme ses amis, j'étais plus brute de décoffrage. J'étais juste un peu différent, et bien sûr elle adorait the Arsenal. Elle était en séparation avec son copain, mais elle aurait du être au match d'Arsenal à Leeds avec lui. Moi j'étais blessé, et au lieu de ça elle était avec moi à Burlington Street dans une boite, et ça a commencé comme ça. On s'est marié 6 mois avant la fin de ma carrière de Footballeur. "Je me marie avec une superstar, et dans 6 mois ce sera un inconnu" Super ! Ca faisait déjà 6 ans que je récupérais, j'ai grandit depuis, même si Poppy dit que je suis le 7ème enfant de la famille. Je peux m'assumer. J'ai maintenant l'opportunité de ne pas transmettre à mes enfants ma maladie en leur parlant de ce problème. Je veux arrêter toute la douleur et les merdes que j'ai connu.

Qui l'a sauvé ? Poppy ou Arsène ?

Personne ne m'a sauvé. Arsène n'a rien fait de particulier. C'est un peu sévère, mais c'était un collègue de travail, très spirituel, avec qui j'ai travaillé pendant 6 ans. Mais j'étais déjà dans mon programme, j'avais toutes les ressources à cette époque pour vivre une meilleure vie.

Sa relation avec Arsenal ..

[Sa statue] J'ai fais du bon boulot là-bas. [Il est allé voir Ivan Gazidis avant son départ pour Milan pour proposer encore ses services au Club]. Je suis venu 2 fois, si ils ne pensent pas que je puisse contribuer ... moi je pense pouvoir. On dirait que ce n'est pas mon destin. Je ne vais pas rester assis ici toute ma vie en criant "Oh je veux revenir à Arsenal, s'il vous plait, s'il vous plait". Je serais tourmenté si je pensais comme ça. C'est comme une ex petite amie, 16 ans à essayer de reconquérir une fille, faut se rendre à l'évidence mon pote, passe à autre chose. Ca ne me blesse pas. Je souhaite juste à mon ex petite amie toute la chance du monde ! Si à un moment elle revient vers moi et veut de moi, alors Hallelujah ! On va aller au match du Nouvel An [contre Fulham], les enfants adorent Arsenal. Moi je n'ai jamais été un fan, donc c'était différent, j'ai travaillé dans ce Club. Je n'ai jamais été fan d'aucun Club. J'adorais jouer, c'était mon échappatoire. C'était comme l'alcool. Je n'aimais pas le gout mais je le buvais à l'excès. J'ai adoré ce que m'a apporté le Football. Le Football a changé depuis. Beaucoup de fans maintenant viennent pour voir leur équipe gagner, à l'époque où je jouais, les supporters venaient nous soutenir que l'on gagne ou perde, c'était leur Club local, tu vas la voir pour la supporter. Aujourd'hui c'est très différent. On a pleins de propriétaires étrangers, de directeurs sportifs, certains sont bons, d'autres non, et parfois les britanniques sont ignorés. Dennis Bergkamp était un joueur fantastique, mais Teddy Sheringham aussi. Mais les gens ont mis Dennis sur un piédestal car il était hollandais, "ohh un continental". Parfois on ne traite pas de la même manière les joueurs, Paul Scholes était aussi bon que n'importe quel joueur étranger.

Et l'Angleterre ..

[Toujours pas invité à Wembley ?] Non, mais j'ai des toilettes ou une salle à mon nom à St George's Park [le Clairefontaine anglais]. J'ai regardé l'Angleterre pendant l'été, je suis un grand fan, Gareth a fait quelques erreurs en demi par contre. Moi je serais passé à une défense à 4. Il a changé sa défense après le tournoi. Moi dès le premier match je répétais que Kyle Walker n'est pas un défenseur central, et qu'on aurait du passer à 4, je lui même envoyé ça par SMS. Sinon bravo à Gareth, il m'a répondu "Merci pour ton soutient, ça veut dire beaucoup venant de toi Tone". Gareth aurait eu besoin d'expérience autour de lui, Glenn Hoddle ou Terry Venables, quelqu'un qui a déjà vécu ça, même si il n'écoute pas leurs conseils. Quelle opportunité c'était. Ca pouvait pas se dérouler mieux. Espérons que l'on apprenne de ça. Le prochain tournoi on sera plus fort, mais il a besoin de soutient. J'ai envoyé un message à Glenn [Hoddle], pour lui souhaiter le meilleur après son opération. C'était privé et je ne supporte pas tout ces gens qui twittent tous ce genre de connerie. J'ai connu ça, j'avais des tubes dans mon corps il y a 2 ans, ça m'effrayait beaucoup.

Retour sur sa thérapie ..

C'est un endroit où je laisse toutes les pensées négatives. Ca me permet de vivre normalement, libre comme un oiseau dans ma tête. Plutôt que de m'engueuler avec ma femme, j'y déverse mes pensées négatives, et j'en ressors en me rappelant que je l'aime. Quand je rentre à la maison, elle se rend compte que je suis heureux, et je lui dit que je l'aime et on s'enlace. Le monde est merveilleux.

DiosBergkamp

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 23766
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #428 le: 24-11-2018, 17:06:37 »
Tony Adams le mec qui pense avoir son mot à dire sur tous les coachs mais qui est au chômage et s'est planté dans le peu de clubs assez fous pour l'engager :lol:

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #429 le: 24-11-2018, 20:30:54 »
Et toi c'est quoi ton palmarès de coach ? :lol:

C'était un immense joueur, et il a autant son mot à dire que vous et moi.

jones79

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 6506
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #430 le: 25-11-2018, 10:12:15 »
Le plus grand capitaine, dans l'histoire d'Arsenal. Bien sûr il a son mot à dire.

Atys

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 12641
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #431 le: 25-11-2018, 12:51:57 »
il a quand même des chiottes à son nom ...c'est pas mal !

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #432 le: 12-12-2018, 22:50:20 »
Il devrait devenir le prochain président de la fédération anglaise de ... Rugby ! :lol:

C'est pas une blague apparemment.

https://www.theguardian.com/sport/2018/dec/12/former-arsenal-captain-tony-adams-appointed-rugby-league-president

TheMerse

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 13184
    • Voir le profil
Re : Tony Adams
« Réponse #433 le: 12-12-2018, 23:08:36 »
Il devrait devenir le prochain président de la fédération anglaise de ... Rugby ! :lol:

C'est pas une blague apparemment.

https://www.theguardian.com/sport/2018/dec/12/former-arsenal-captain-tony-adams-appointed-rugby-league-president

:look: