Arsenal Supporter Club France

Auteur Sujet: Arsène Wenger  (Lu 626397 fois)

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14610 le: 17-07-2018, 18:26:20 »
Il avait dit qu'il se déciderait avant le début de la Coupe du Monde, maintenant c'est dans plusieurs mois. Bref, il prend goût au repos et aux vacances, mais il s'y remettra un jour.

manulondon

  • Espoir
  • ***
  • Messages: 137
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14611 le: 31-07-2018, 23:06:49 »
il est peut etre en mode Laurent Blanc
j'attend une offre d'un gros club avec qui je peux gagner...

gunner597

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 31661
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14612 le: 01-08-2018, 10:42:18 »
il est peut etre en mode Laurent Blanc
j'attend une offre d'un gros club avec qui je peux gagner...
Lolo White ca fait longtemps qu'il attend , lui qui aime le golf il doit connaitre tous les greens de France

Bouligoal

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 26080
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14613 le: 01-08-2018, 11:50:19 »
il est peut etre en mode Laurent Blanc
j'attend une offre d'un gros club avec qui je peux gagner...
Lolo White ca fait longtemps qu'il attend , lui qui aime le golf il doit connaitre tous les greens de France
Ça tacle à hauteur du torse là :lol:
229 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14614 le: 01-08-2018, 12:44:36 »
il est peut etre en mode Laurent Blanc
j'attend une offre d'un gros club avec qui je peux gagner...
Lolo White ca fait longtemps qu'il attend , lui qui aime le golf il doit connaitre tous les greens de France
Ça tacle à hauteur du torse là :lol:
Lolo Green ?

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14615 le: 20-08-2018, 23:12:50 »
Citer
Interview de Wenger dans Corse Matin



Un réveil matinal, deux heures d'activités sportives dans la salle des sports de La Roya, à Saint-Florent, où il a choisi de séjourner, des fruits secs et des fruits frais au petit-déjeuner sur la terrasse.

Le rituel est immuable pour Arsène Wenger qui a quitté Arsenal après vingt-deux saisons et un palmarès exceptionnel dont trois sacres en championnat.

L'entraîneur alsacien a choisi la Corse - ce n'est pas la première fois - pour recharger ses accus et réfléchir à la destination qu'il donnera à son avenir. Les propositions affluent, mais l'ancien Gunner a mis un silencieux au bout de son canon...

Vous séjournez régulièrement en Corse, c'est l'endroit où vous vous ressourcez le mieux ?

Oui, pour son côté paisible et son esthétique exceptionnelle. C'est encore l'endroit où je ressens une vraie hospitalité, j'y revois toujours très volontiers les gens que j'aime. Quand tu prends ton petit-déjeuner ici, face à la mer, on peut difficilement imaginer mieux...

Quatre mois après l'annonce de votre départ d'Arsenal, vous êtes encore en période de décompression ?

Oui, on peut même parler d'une cure de désintoxication puisque c'est la première fois, en trente-cinq ans, que je ne fais pas de début de championnat.

Ceci dit, il est plus facile de faire la cure ici que partout ailleurs.


Après une vie aussi intense, cette trêve vous la vivez bien sur le plan moral ?

Oui, très bien, mieux même que je ne le pensais. Quand tu as été aussi occupé que j'ai pu l'être, tu crains toujours un peu le vide.

Mais je me suis très vite organisé dans cette étape nouvelle de mon existence, je fais pas mal de sport, ici je mange avec mes amis, copieusement, je discute beaucoup aussi, je peux rester des heures à contempler l'horizon, je lis tous les jours, en ce moment un bouquin de Philip Roth, J'ai épousé un communiste.


Comment avez-vous vécu la Coupe du monde ?

J'ai fait toute la Coupe du monde comme consultant pour beIN, et à cinq reprises l'aller-retour entre Paris et Moscou. Avant la compétition, on nous avait fait craindre le pire, on était un peu dans la situation du type qui, au moment de franchir le seuil de la salle de cinéma, s'entend dire qu'il va assister à un mauvais film. Et puis, tout le monde a été agréablement surpris par la qualité de l'organisation et de l'accueil, le niveau d'éducation et de culture des Moscovites.

Pour ce qui est de la compétition, malheureusement, la Coupe du monde est devenue un championnat d'Europe avec un invité, le Brésil. L'Afrique n'a pas d'équipe qui peut gagner, l'Asie non plus. Le reste de l'Amérique du Sud n'a plus tout à fait l'envergure de ses ambitions.


Une fois le Brésil éliminé, ne restait donc que la France...

La France est peut-être la seule équipe qui est allée crescendo. On a vu des équipes qui ont bien débuté avant de baisser le pied, alors que la France s'est révélée en progression constante. J'explique aussi sa victoire par un état d'esprit irréprochable, mais également par la supériorité qu'elle a affichée sur le plan de la puissance physique.

J'avais dès le départ annoncé la France favorite, parce qu'elle proposait le meilleur ratio entre qualité technique et puissance physique.


Quand vous remontez le temps, vous êtes plutôt fier de votre carrière ?

La fierté n'a jamais été mon point fort. Fier, en tout cas, d'avoir toujours travaillé avec des valeurs qui étaient importantes à mes yeux, le respect des gens, le sérieux, l'intégrité, le sens des responsabilités. Je ne suis pas non plus assez stupide pour penser que je n'ai pas fait d'erreurs et là, on entre dans le domaine des quelques regrets que j'ai pu avoir. En revanche, je n'ai pas de remords parce que je suis resté fidèle aux valeurs qui sont importantes dans le sport, en particulier dans le sport de haut niveau.

Une statue de bronze a été érigée à votre effigie dans l'enceinte de l'Emirates Stadium, ce n'est pas banal...

Je préfère être vivant qu'en statue, mais l'initiative était bienveillante.

Vous auriez sans doute aimé être anobli ?

Le protocole l'interdit. J'ai reçu l'Order of the British Empire, l'ordre le plus élevé qui puisse être accordé à un étranger.

Vous avez rencontré la reine ?

Oui, à plusieurs occasions, elle s'exprime d'ailleurs très bien en français.

La rencontre la plus mémorable pour moi, c'était à Windsor, où le gouvernement français, sous la présidence de Jacques Chirac, avait été invité à un dîner pour sceller l'amitié franco-britannique. J'avais eu le sentiment de faire un voyage dans l'histoire et c'était assez émouvant.


L'histoire, en ce qui vous concerne, ce n'est pas le record de longévité comme entraîneur en Premier League ?

Il reflète surtout la constance dans l'effort et la concentration, le fait aussi que je me suis engagé à fond pour ce club. Dans l'idéal, pour moi, un entraîneur devrait avoir une influence à la fois sur l'amélioration individuelle des joueurs, sur le style de jeu et les résultats, sur la structure et la dimension du club. En règle générale, cette influence ne peut efficacement s'exercer qu'à travers la durée de présence et le pouvoir qu'on peut avoir au sein du club.

Dans ce milieu très versatile, la durée, c'est l'inconnue de l'équation...

La longévité, ça peut être aussi une forme de résistance, mais la constance dans les résultats, c'est essentiel.

On vous appelait "Le professeur", c'est flatteur ou ça fait donneur de leçons ?

Je n'ai jamais été un professeur dans le sens où il s'agit de montrer que je savais mieux ou plus de choses que les autres, mais plutôt dans le sens de celui qui a pu aider quelques-uns à trouver un chemin qui leur permettait de s'exprimer.

Dans mon esprit, un entraîneur, comme un professeur, c'est un guide. Ensuite, on peut être un bon ou un mauvais guide.


Le retour de Strasbourg en Ligue 1, le club de vos débuts de footballeur, vous y avez été sensible ?

Ça m'a fait énormément plaisir. Ce qui est d'ailleurs très encourageant pour Bastia, c'est que Strasbourg s'est retrouvé dans la même position, et que le club a eu la patience, la volonté et les ressources de remonter progressivement la pente.

A contrario, la chute de Bastia vous a peiné ?

Bien sûr, dans le temps, je suis venu souvent jouer à Furiani. Bastia, pour moi, fait prendre pleinement conscience de l'évolution des rapports de force dans le football au cours des vingt-cinq dernières années. Le Sporting, comme Strasbourg, peut retrouver la Ligue 1, je le souhaite, mais je ne crois pas qu'il jouera à nouveau une finale de coupe d'Europe.

Thierry Henry, que vous connaissez très bien, a été pressenti pour entraîner les Girondins de Bordeaux, une bonne idée ?


Oui, il a envie de le faire, il est intelligent et il en a les qualités. La question existentielle que l'on se pose toujours, c'est de savoir si on est prêt à sacrifier sa vie pour le métier d'entraîneur.

Vous avez le sentiment d'avoir sacrifié votre vie ?

Oui, évidemment. Être passionné, c'est un travail d'égoïste.

Quand tu es passionné, tu voles ton temps à ceux que tu aimes et auxquels tu aurais pu donner beaucoup plus.


Vous avez décidé de votre avenir ?

J'ai décidé de ne pas décider. J'ai été intoxiqué tellement longtemps que je me suis fait la promesse de ne prendre aucune décision avant septembre.

Vous aimeriez changer radicalement de direction, par exemple, archéologue puisque vous aimez l'histoire, ou faire carrière dans la politique ?

Pour l'archéologie, je ne suis pas assez calé sur les compositions... du sol. La politique non plus. Ce qui me plaît dans le métier d'entraîneur, c'est qu'on a beau avoir des théories, le samedi il faut montrer qu'elles marchent et le résultat est immédiat. En politique, entre la théorie et la preuve par la démonstration, le temps peut être beaucoup plus long...

Vous avez pourtant pris position en faveur de la charte des langues minoritaires et en Corse, c'est bien vu...

C'est vrai. À titre personnel, je n'ai appris le français qu'à l'âge de six ans.

Récemment, j'ai suivi un débat où un spécialiste des neurosciences expliquait que l'apprentissage très jeune d'une deuxième langue était déterminant sur le plan de la créativité et de la flexibilité de la pensée.

Il disait que la disparition des langues régionales comme le corse, l'alsacien ou l'occitan, c'était nuisible pour le développement du cerveau des enfants.

La tradition, la culture, l'identité, c'est encore une histoire différente.
« Modifié: 20-08-2018, 23:14:46 par Vince »

Bouligoal

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 26080
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14616 le: 21-08-2018, 08:42:47 »
Belle itw :up:
229 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

vanpverm

  • Titulaire
  • *****
  • Messages: 1214
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14617 le: 22-08-2018, 12:01:53 »
A la fin de l'article est évoqué un "grand entraîneur européen" étant libre depuis quelques semaines seulement... Arsène? :
http://m.leparisien.fr/sports/football/henry-et-bordeaux-ca-discute-toujours-21-08-2018-7859862.php

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14618 le: 26-08-2018, 18:45:16 »
J'ai jeté un coup d'oeil, car je suis toujours surpris de lire que Wenger faisait toujours ses premiers changements à la 75ème.

Voilà les premiers matchs de la saison dernière :

Chelsea 66e
Leicester 67e
Stoke 66e
Liverpool 45e
Bournemouth 67e
Cologne 45e
Chelsea 66e
Doncaster 45e
......

et les derniers :

Brighton 74e
Milan 62e
Watford 66e
Milan 69e
Stoke 61e
CSK Moscou 61e
Southampton 63e
SCK Moscou 66e
Newcastle 68e
West Ham 70e
Atletico M. pas de changement
Man Utd 62e
Atletico M. 68e
Burnley 72e
Leicester 19e
Huddersfield 67e

(je vous ai pas mis tout les matchs, mais sans doute que c'était similaire, avec un premier changement entre la 60 et la 70e sauf blessures)

jones79

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 6506
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14619 le: 02-09-2018, 09:08:41 »
Belle itw :up:
Effectivement un bel entretien. On dirait qu'il profite de prendre de bon temps.

adam

  • Membre ASCFR
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 12497
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14620 le: 04-09-2018, 00:40:11 »
Qu'il prenne son temps, qu'il se rende compte que le terrain c'est fini pour lui et qu'il prenne la suite de Gazidis.

joebar62

  • Remplaçant
  • ****
  • Messages: 376
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14621 le: 04-09-2018, 11:09:57 »
et je pense que tu ne raconte pas que des conn...Adam c'est tt a fait possible

DiosBergkamp

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 23766
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14622 le: 04-09-2018, 11:35:53 »
On a un coach qui sort Ozil à tous les matchs, qui a déjà sorti Xhaka pour laisser un gamin, Guendouzi 90 minutes. Ce même gamin qui débute devant notre recrue à 30M.

Umery a l'air de plus fonctionner au mérite que ce qu'on a pu voir sous Wenger. L'heure de Xhaka arrivera si il continue de défendre les mains dans les poches.

Bouligoal

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 26080
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14623 le: 04-09-2018, 14:22:28 »
Qu'il prenne son temps, qu'il se rende compte que le terrain c'est fini pour lui et qu'il prenne la suite de Gazidis.
:up:
229 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14624 le: 04-09-2018, 23:44:17 »
Ce serait dramatique si le nouvel entraineur faisait pire que quelqu'un qui n'est pas fait pour entrainer :P

PS : Wenger devenir CEO :lmao: Je l'imagine bien passer son temps dans son bureau à négocier des contrats commerciaux et à discuter avec les agents ... tout ce qu'il a toujours adoré faire dans le Football.
« Modifié: 04-09-2018, 23:47:12 par Vince »

Bouligoal

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 26080
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14625 le: 05-09-2018, 15:00:01 »
Il connaît la maison comme sa poche. C'est un remplaçant idéal à Gazidis  :love:
229 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

darren

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 8255
  • MERCI L'ARTISTE
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14626 le: 05-09-2018, 16:18:56 »
Il connaît la maison comme sa poche. C'est un remplaçant idéal à Gazidis  :love:

Je me demande si être vendeur  ou acheteur  c'est son truc?
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n’a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n’allez nulle part. »
ARSENE WENGER

Bouligoal

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 26080
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14627 le: 05-09-2018, 17:04:25 »
Il connaît la maison comme sa poche. C'est un remplaçant idéal à Gazidis  :love:

Je me demande si être vendeur  ou acheteur  c'est son truc?
Quand tu vois ses diplômes, son intelligence et ses connaissances en économie, oui je pense qu'être vendeur-acheteur ne lui fera pas peur.
229 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

darren

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 8255
  • MERCI L'ARTISTE
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14628 le: 05-09-2018, 19:34:51 »
Il connaît la maison comme sa poche. C'est un remplaçant idéal à Gazidis  :love:

Je me demande si être vendeur  ou acheteur  c'est son truc?
Quand tu vois ses diplômes, son intelligence et ses connaissances en économie, oui je pense qu'être vendeur-acheteur ne lui fera pas peur.

Il peut penser une stratégie économique, mais la vente demande auss et surtout de l'envie, de l'audace ... C'est sur ces points là que je me questionne. il est tellement foot, tellement artiste
« on réussit dans la vie en faisant bien ce qu'on sait faire. On a pas toutes les qualités, mais il faut exprimer celles qu'on a  »
« Personne n’a assez de talent pour se contenter de vivre avec ce seul talent. Sans travail, vous n’allez nulle part. »
ARSENE WENGER

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14629 le: 05-09-2018, 22:21:04 »
Non mais c'est surtout que tu passes ton temps à discuter avec des agents, tout ce que détestait Wenger. Et il y a une différence entre avoir des diplômes d'économie et devenir CEO dans une entreprise comme l'est devenu Arsenal. Non seulement je suis pas du tout convaincu que l'économie soit une passion pour lui, mais il en a pas la capacité, quand on regarde dans tout les Clubs les CEO ce sont pas des anciens Footballeurs ou Managers, ce sont des gens qui ont fait beaucoup d'études et qui ont une expérience dans ce métier. A la limite il pourrait remplacer Raul Salnehi quand il s'en ira, mais ce serait quand même compliqué à imaginer. Wenger c'est un Manager au sens premier du terme, ce qui l'intéresse c'est la gestion humaine, éduquer des jeunes, leur donner une chance, façonner des joueurs, etc ...

A10GunnerFan

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 8986
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14630 le: 06-09-2018, 14:07:44 »
Non mais de toute façon ça n'arrivera jamais.
Il s'est fait foutre dehors et il va accepter de revenir comme CEO?
Qu'il vienne déjà à l'Emirates voir des matchs... On ne l'a plus revu et ça montre bien qu'il a été foutu dehors comme un malpropre.
Victoria Concordia Crescit
13 Leagues - 13 FA Cups - 2 Leagues Cup - 15 Community Shields

London is RED!!!

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14631 le: 06-09-2018, 21:55:05 »
Qu'il ne revienne pas tout de suite à l'Emirates c'est on ne peut plus logique et heureusement. T'imagines le buzz que ça ferait et la pression sur les épaules d'Emery ? On ne parlerait plus que de Wenger, ce serait un événement, et ça déstabiliserait le groupe et l'entraineur actuel, alors qu'ils sont en pleine construction. On peut au moins accorder à Wenger l'intelligence de ne pas avoir même évoqué Arsenal depuis son départ, ça laisse Emery travailler tranquille. Mais il reviendra un jour quand l'eau aura coulé sous les ponts.

Nono

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 11640
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14632 le: 07-09-2018, 20:01:17 »
Je suis d'accord avec Vince, je dois être malade !

we are the Arsenal !

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 23116
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14633 le: 07-09-2018, 22:17:57 »
Je suis d'accord avec Vince, je dois être malade !
C'est très rare, mais ça lui arrive de sortir des trucs sensés :P
« Modifié: 07-09-2018, 23:51:37 par we are the Arsenal ! »

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14634 le: 08-09-2018, 00:12:29 »
Un moment de lucidité de votre part :green:

jones79

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 6506
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14635 le: 09-09-2018, 09:41:26 »
Qu'il ne revienne pas tout de suite à l'Emirates c'est on ne peut plus logique et heureusement. T'imagines le buzz que ça ferait et la pression sur les épaules d'Emery ? On ne parlerait plus que de Wenger, ce serait un événement, et ça déstabiliserait le groupe et l'entraineur actuel, alors qu'ils sont en pleine construction. On peut au moins accorder à Wenger l'intelligence de ne pas avoir même évoqué Arsenal depuis son départ, ça laisse Emery travailler tranquille. Mais il reviendra un jour quand l'eau aura coulé sous les ponts.
C'est sûr. Ce serait maladroit de sa part de revenir maintenant et comme tu as dit, il est assez intelligent pour analyser la situation actuelle.

gunners_dz

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 7254
  • Merci Arsène !!!
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14636 le: 26-09-2018, 11:01:57 »
Exclusif : les confidences d'Arsène Wenger et son hommage touchant à Aldo Platini

Arsène Wenger a chaussé les crampons ce dimanche à Velaine-en-Haye à l'occasion du match pour honorer la mémoire d'Aldo Platini qui a donné le nom au stade du petit club local. L'ancien coach d'Arsenal a toujours eu une profonde estime pour le papa de Michel qui a lancé son immense carrière d'entraîneur à Nancy, en 1984. Après ce match de bienfaisance, l'ancien coach emblématique d'Arsenal a accepté de se confier pour "L'Est Républicain". Il a rendu un très bel hommage à Aldo Platini, il a également parlé de son avenir d'entraîneur et de la situation de l'ASNL.

https://dai.ly/x6u3s3m

clarck59

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 15349
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14637 le: 26-09-2018, 15:28:22 »
Merci :up:

Bouligoal

  • Global Moderator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 26080
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14638 le: 26-09-2018, 15:31:09 »
Je ne sais pas si c'est parce que la caméra est trop proche de lui mais il avait l'air un peu pâlot/fatigué ...
229 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 86233
    • Voir le profil
Re : Arsène Wenger
« Réponse #14639 le: 30-09-2018, 17:03:31 »
De retour sur le banc pour un match de charité, il entraine les Premier League Legends (Lehmann, Gallas, McManaman, Pires, Richardson, Saha, Campbell, Kanu ...) contre une sélection de légendes africaines.