Arsenal Supporter Club France

Auteur Sujet: George Graham:\"La fierté retrouvée\"  (Lu 3994 fois)

fabrice17

  • Titulaire
  • *****
  • Messages: 3089
    • Voir le profil
Re : George Graham:\
« Réponse #30 le: 25-02-2015, 16:25:35 »
comprendre l'humain est parfois compliqué, lui à payé pour ses conneries, d'autres y ont echappé !!!!!!!! mais il a redonné des couleurs au club
« Modifié: 25-02-2015, 16:54:44 par fabrice17 »

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 83445
    • Voir le profil
Re : George Graham:\\
« Réponse #31 le: 07-06-2017, 00:34:41 »
Citer
La déchéance de King George


Conférence de presse en présence de George Graham durant laquelle Merson révèle au publique ses addictions

Ce fut la saison la plus turbulente d'Arsenal. George Graham, un joueur puis manager historique du Club, se fait virer à cause d'un scandale de pot de vin. Quelques semaines avant, Paul Merson confessait publiquement ses addictions à la cocaïne, alcool, et jeux d'argent. Tout s'est passé en l'espace de 3 mois dans la saison 1994-95, et l'Empire du Roi George s'est effrité.

L'équipe flirtera même avec la relégation lors de l'intérim de Stewart Houston. Graham fut viré en Février 1995 alors que l'on apprends qu'il a pris de l'argent en douce sur des transferts. En Novembre Merson avait confessé ses démons. C'est une saison dont se rappelle Alan Smith l'attaquant de l'époque, lui qui a été meilleur buteur dans les deux titres de champion de George Graham (1988-89 et 1990-91).

"C'était clairement la saison la plus turbulente. C'était une période tellement bizarre, une saison étrange. Il y avait des rumeurs, on en parlait dans le vestiaire, on se disait "T'as entendu l'histoire à propos du boss?". Au début on pensait que ce n'était que des rumeurs, puis on est devenu un peu sceptique. C'était tellement énorme que ça devenait possible qu'il perde son job.

C'était probablement 3 mois avant que ça soit publié. Je suis allé à l'hopital avec le physio Gary Lewin pour une opération de mon genou, quand l'info a été révélé qu'il était viré. C'était un gros choc. Il avait eu tant de succès, ancien joueur, qu'on lui montre la porte comme ça, ça a crée une onde de choc.

Il était un très bon tacticien, obsédé par le détail. C'est bien connu qu'il faisait travailler dur le Back Four, et les joueurs comme moi, Merse, Brian Marwood, et Rocky, on nous demandait d'essayer de les passer - on y arrivait rarement. George était lui-même plutôt un joueur offensif, donc il me donnait des leçons sur le jeu de tête. Il avait de hautes exigences, il voulait qu'on soit toujours au top. Il nous poussait toujours, et il était très rarement absent du centre d'entrainement. Je ne pense pas que George soit venu nous dire au revoir, car c'était une situation de "range ton bureau et prends la porte"."


Il revient aussi sur les révélations de Merson ..
"On savait tous que Merse aimait boire comme Tony Adams, mais on ne pensait pas que c'était un problème. Je me changeais à côté de Merse chaque jour pendant 8 ans, et il était rarement en retard, ou titubant. Parfois on le sentait sur lui, ou il revenait de sortie pour éliminer l'alcool.

Mais c'était triste pour nous de le voir dans cet état, pleurer devant les caméras. Merse était un gars très populaire. C'était mon partenaire d'attaque préféré à Arsenal, on s'entendait très bien."


La saison se termine mal pour Smith, il souffre d'une blessure au cartilage du genou en Janvier 1995, qui le forcera à prendre sa retraite l'été qui suit. Arsenal perd la finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupe contre le Real Zaragoza.

"Moi et Bouldy, on était assis dans les tribune pendant la finale, le match se dirigeait aux penaltys et il me dit "descendons sur le terrain voir les penaltys. Mais le temps qu'on descende, les joueurs étaient abattu de tristesse, et on a manqué la frappe du milieu de terrain de Nayim!"

http://www.mirror.co.uk/sport/football/news/madness-king-george-mersons-meltdown-10573850

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 83445
    • Voir le profil
Re : George Graham:\
« Réponse #32 le: 18-06-2017, 17:27:24 »
Documentaire sur George Graham :up:


Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 83445
    • Voir le profil
Re : George Graham:\\
« Réponse #33 le: 06-11-2017, 16:30:33 »
Citer
George Graham Interview



Dans le cadre de la sortie du DVD "89", George Graham répond à une interview du Guardian.

Son arrivée à Arsenal ..
Arsenal a pris un gros risque en m'engageant. Ca n'arriverait pas aujourd'hui. Arsenal ne pourrait pas faire du manager de Millwall le nouveau manager. Quand je suis arrivé à Arsenal, je n'avais pas vu un match de première division en 2 ans, mais ma secrétaire m'apportait le journal local chaque lundi, donc je savais qui jouait bien dans les divisions inférieures. Je suis allé observer Lee Dixon - joueur de l'année deux fois de suite à Stoke. Comment je l'ai su ? En me renseignant. Quand j'ai vu Lee jouer, j'ai aussi vu Bouldie [Steve Bould]. Je me suis dit que j'aurais surement besoin d'un grand défenseur comme lui. J'ai acheté ces deux joueurs. J'ai aussi signé Nigel [Winterburn] à Wimbledon, Kevin Richardson de Watford. Ma toute première recrue c'était Perry Groves en provenance de Colchester pour £75,000. Il avait de la vitesse - même si il avait une grande gueule. Je lui mettais du scotch sur la bouche à l'entrainement.

Comparé par ses joueurs à un dictateur ..
Ca ne m'a jamais gêné. Il peut y avoir un sentiment de crainte. Avec certains joueurs j'ai dépassé les limites, mais j'avais ma tête en jeu. [Est-ce qu'un manager pourrait parler à ses joueurs de la même manière aujourd'hui ?]  Il y a un mythe, les joueurs sont très riches donc ils peuvent faire ce qu'ils veulent. Mais je ne suis pas d'accord. La plus par des joueurs, la plus part des gens en fait, veulent être dirigés. Maintenant avec l'argent, il faut être encore plus fort. Ces managers modernes sont supers. Conte est fort. Guardiola aussi, Klopp aussi. [Et Mourinho ?] Quelqu'un m'a dit que José est juste comme j'étais. Il organise son équipe plus pour obtenir des résultats que pour faire le spectacle. J'ai toujours considéré que le sport c'était avant tout les résultats.

Ce but ..
C'est pas génial d'avoir ces moments dans sa vie où l'on peut se dire, rien ne battra ça ? Tout a changé en l'espace d'une seconde. C'était la dernière minute, on menait 1-0 et j'étais un peu abattu. Je me disais, quelle performance fantastique d'aller là-bas et être si proche. Je réfléchissais déjà à mon discours d'après matchs, pour féliciter les joueurs, et il a marqué. Tout le monde sur le banc est devenu fou, en l'espace d'une seconde ils perdent le titre et on le gagne. [Venir à Wembley avec des fleures] Ken Friar a eu cette idée. C'était un geste phénoménal. Les supporters de Liverpool l'étaient aussi - ils nous ont applaudit quand on a fait le tour du terrain avec le trophée.

Sa prévision avant le match à Anfield ..
Je leur ai dit ce que je prévoyais [une victoire 2-0]. Je ne sais pas si ils m'ont cru fou, mais ils écoutaient. On avait une équipe rude, dure à battre. Si Arsenal marque en premier, vous pouvez abandonner. Le match était terminé. Personne ne croyait en nous, donc je me suis servit de ça à Anfield. Je savais que si on marquait le premier but, ils deviendraient nerveux. Je leur ai dit "Tout le monde s'attend à nous voir attaquer. Oubliez ça." J'avais mon plan.

Quelqu'un m'avait recommandé 'Le Singe Nu' de Desmond Morris, car c'est un livre en partie sur combattre son territoire. Et Anfield c'est un combat. Ca m'a aidé à penser au territoire hostile. Je me suis dit : "On y va le matin, on fait le boulot, et on rentre". Les gens n'y croyaient pas.

La défense à 3 axiaux ..
On avait déjà joué contre Man Utd à 3 derrière quelques semaines avant. Adams, Bould et O'Leary, avec les arrière qui montaient plus haut. Mais Liverpool ne nous a pas attaqué. On pouvaient voir qu'ils ne voulaient prendre aucun risque. Je me suis dit que ça m'allait bien. J'ai dit à mes joueurs qu'il fallait faire en sorte qu'on soit à 0-0 à la mi temps, puis en seconde mi temps on ouvrirait le score.

Le meilleur moment de sa carrière ?
Oui, mais Copenhague était presque aussi bien. [La finale de Coupe des Vainqueurs de Coupe contre Parme en 1994] Ils étaient sérieusement bons. La moitié de leur joueurs étaient en sélection italienne, devant ils avaient Zola et Asprilla. Au début ils nous ont malmené. C'était frappes après frappes, contre la barre, ou sauvé par Seaman. Puis Smith marque, et on a défendu. 1-0. Ca me donne encore plus de plaisir qu'à Anfield d'une certaine manière. Ian Wright était suspendu. John Jensen était blessé. Martin Keown n'était pas prêt physiquement. J'ai donc titularisé les jeunes Selley et Steve Morrow au milieu pour battre une grande équipe italienne. Phénoménal - même si ce match est souvent oublié.

Il y a aussi le titre de 1991 ..
On avait 2 points de déduction et Tony Adams était absent. Il était en vacances, par volonté de sa Majesté [en prison]. Quelle saison !

Un bilan de sa carrière au Club ..
Mon bilan à Arsenal n'est pas mauvais. 6 trophées en 9 ans, et j'ai gagné une Coupe d'Europe qui était sous-estimée. Regardez les équipes en quart de finale : Ajax, Real Madrid, Benfica, PSG, ... On a pris le PSG en demi, on fait nul à Paris et on gagne 1-0 chez nous, alors que David Ginola et George Weah étaient sur un nuage.

Les victoires 1-0 ..
J'étais très bon pour organiser une défense, mon équipe idéale c'était Milan. C'était la meilleur équipe que j'ai jamais vu sur le plan défensif - et la seule équipe qui jouait le hors jeu mieux que nous. Le problème de nos jours c'est qu'il n'y a plus de bonnes défenses. Il y a peu de Clubs en Angleterre qui sont bon en possession, offensivement, et bon défensivement. Mais j'aime bien Tottenham, c'est une des meilleures défenses du pays. J'apprécie beaucoup Pochettino. J'aime sa façon de travailler. Il ne s'enflamme pas, car le Club est plus important que lui. J'aime l'intensité à Tottenham.

Et Arsenal ..
Je n'ai pas suivit l'AGM car rien ne change. Il n'y a plus de Board à Arsenal. Il y a des questions, mais ils ne vont évidemment pas y répondre. J'ai entendu que Gazidis a dit qu'ils avait sur-performé ? [Et Wenger ?]  Il a été génial pour le Football Anglais, génial pour Arsenal. [Un assistant plus expérimenté ?] Vous avez raison, regardez les assistants de Sir Alex : Brian Kidd, Steve McLaren, Archie Knox, Walter Smith, René Meulensteeen. Pourquoi il s'entourait de ces gens ? [Se remettre en question ?] Correcte. Une injection d'idées nouvelles. Fergie aussi a su quand s'arrêter. Il gagne un titre de champion et il fait ses valises. [Pourquoi Wenger n'arrête pas ?] Parce qu'il adore ça. Je pense juste qu'on a tous notre moment. Quand on a eu ses succès on peut passer à autre chose. Ca me dérange pas de ne plus être dans la lumière.

Sa retraite ..
[Regarde-t-il toujours 3 matchs par semaine ?] Non ! J'aime le golf. Même là j'essaie de jouer défensif.
« Modifié: 06-11-2017, 16:32:27 par Vince »

jones79

  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 6384
    • Voir le profil
Re : George Graham:\
« Réponse #34 le: 07-11-2017, 06:10:25 »
Un très grand manager d'Arsenal.

Vince

  • Administrator
  • Légende du club
  • ******
  • Messages: 83445
    • Voir le profil
Re : George Graham:\
« Réponse #35 le: 01-12-2017, 02:04:48 »
C'était ce jeudi l'anniversaire de George Graham :up: