Tom Whittaker, l’homme qui a donné sa vie pour le Club

Tom Whittaker (1898-1956)

Extrait de l’article de Tim Stillman

http://img263.imageshack.us/img263/8142/arsewhittaker1.jpgNé à Aldershot, fils d’un sergent major, sa famille déménage lorsqu’il a 3 mois à Newcastle upon Tyne. Whittaker était quelqu’un de réservé et studieux, et grandit en supportant son Club local de Newcastle Utd où il jouait au football alors qu’il était enfant. Lorsqu’il quitte l’école à 15 ans, il fait une formation pour devenir ingénieur à la Marine, jusqu’à ce que la première Guerre Mondiale éclate. Alors âgé de 18 ans, Whittaker a été appelé par l’armée britannique pour servir en 1916, assigné à l’Unité d’Artillerie Royale de Garrison à Shoreham. En 1917, il est muté dans la Marine Royale. Whittaker continuait de pratiquer son passe temps favoris, en jouant dans l’équipe de football du régiment. Quand les hostilités ont cessées en 1918, Tom travailla brièvement comme Ingénieur, il a notamment aidé la construction du Tunnel de Blackwall. Mais en 1919, après l’avoir vu joué avec son équipe de régiment, Arsenal tape à sa porte et le signe comme attaquant principal.

Whittaker garde son travail d’ingénieur a mi temps, jusqu’à ce qu’en Avril 1920 il signe un contrat professionnel, assuré de la stabilité de son emploi. Il débutait une carrière à Arsenal qui s’étendra jusqu’à sa mort. Il fait ses débuts le 20 Avril 1920 lors d’une victoire 1-0 contre West Bromwich Albion. Mais il fut rapidement repositionné à un poste de demi d’aile (à l’époque où le football se jouait avec 5 attaquant, milieux latéral demandait pas mal de travail défensif) – un rôle qu’il remplira avec dignité et rigueur. Il joua 64 matchs pour Arsenal, avant d’être à nouveau repositionné arrière gauche après la signature de Bob John en 1922.

En 1925, Whittaker était sélectionné par la fédération anglaise pour une tournée de l’Angleterre en Australie. Pendant un match amical à Wollongong, il tombe maladroitement et se fracture la rotule. Les médecins lui prédisaient une longue absence, et peut-être pour en apprendre plus sur sa blessure il commença des études d’anatomie, de massage et d’électrolyse. Il repris finalement l’entrainement fin 1926, mais après avoir accepté le fait qu’il ne pourrait plus jamais évoluer à un niveau professionnel il prit sa retraite. Grâce à ses étude, il aidait l’équipe médicale après son retour de blessure, et ainsi il continuait son apprentissage de la médecine du sport. Donc lorsqu’il prit sa retraite de footballeur, Herbert Chapman décida de le nommer Entraineur assistant de George Hardy.

Chapman et Whittaker présente l’effectif

Chapman donnait une grande importance à la condition physique, la physiothérapie et les massage à une époque où l’on soignait toutes les douleurs avec un coup d’éponge magique dans le football. Donc la décision de placer Whittaker comme adjoint de son entraineur, un joueur qu’il n’avait que très peu eu sous ses ordres, était un choix réfléchit. Lors d’un match l’entraineur Hardy donne à ses attaquants des instructions dans le tunnel sans l’accord d’Herbert Chapman, il fut licencié immédiatement après le match. Whittaker est ensuite appelé dans le bureau de Chapman, et l’informa de sa promotion comme entraineur [l’entraineur de l’époque avait un rôle de phisio/préparateur physique, le manager étant responsable du technico-tactique]. Dans son autobiographie, Whittaker révèle le discours de Chapman : "Je veux faire de ce Club le meilleur Club au monde et je veux faire de toi le meilleur entraineur de football".

Lorsque Chapman fait ce genre de declarations, elles se révèlent souvent vraies. Motivé par la confiance de son manager, Whittaker utilise ses études en médecine pour obtenir les derniers équipements médicaux, qui seront installé dans la salle de soin d’Arsenal. Chapman donna son accord lorsqu’il demanda le recrutement d’un masseur. L’entraineur créera une bonne relation avec ses joueurs, qui l’appelaient "the gentle giant" (le gentil géant). Et le légendaire capitaine Eddie Hapgood devint un proche allié. Hapgood avait pris la mauvaise habitude de perdre connaissance dès qu’il faisait une tête, avec à l’époque les lourdes balles de cuire. Whittaker en conclut que c’était à cause de sa maigreur, et de son régime végétarien. Il lui suggéra de manger de la viande pour prendre du poids et le capitaine accepta de renier ses principes végétariens. (Hapgood decrit dans son autobiographie Whittaker comme "pas seulement mon coach mais mon meilleur amis"). La qualité de ses traitements médicaux commençaient à devenir si fameux que les stars du tennis Fred Perry et Bunny Austin allaient le voir lorsqu’ils étaient blessés.

L’équipe glorieuse d’Arsenal avec Chapman (gauche) et Whittaker (droite)

http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2011/01/28/article-1351575-0CF04BC7000005DC-384_634x353.jpg

Arsenal était alors considéré comme l’équipe la plus armée physiquement dans le championnat, alors qu’ils balayaient tout sur leur passage : victoire en FA Cup en 1930, titre de champion en 1930-31 et 1932-33. Mais en Janvier 1934, Chapman le mentor de Whittaker décède soudainement d’une pneumonie. Whittaker alors âgé de 36 ans fut profondément affecté. Mais avec Joe Shaw il prend les rennes de l’équipe endeuillées pour le reste de la saison 1933-34, et ils réussissent à gagner le titre en Avril 1934. L’été qui suit, George Allison fut recruté pour remplacer Chapman en tant que manager, et il garda la plus part des membres du staff de l’ancien manager. Whittaker était officiellement toujours entraineur, mais son rôle s’étendait plus loin que celui d’un simple responsable de la condition physique des joueurs. Vu le faible background d’Allison en football, il eu plus de responsabilités lors des séances d’entrainement.

Arsenal gagnait d’autres titres en 1934-35, et 1937-38, en plus d’une FA Cup en 1936, notamment grâce aux séances d’entrainement de Whittaker. Mais en 1939, la seconde Guerre Mondial oblige Whittaker a servir à nouveau sa patrie. D’abord à l’ARP (Air Raid Precautions), puis en tant que pilote à la RAF (Royal Air Force), où il obtint le rôle de leader d’escouade. Grâce à son rôle de planificateur lors du débarquement en Normandie, il fut récompensé par la médaille du MBE (Most Excellent Order of the British Empire), l’équivalent de la légion d’honneur. Il rentre finalement chez lui sans blessure, mais le Club qu’il aimait était malade. L’équipe victorieuse d’avant guerre devenait trop vieille, George Allison fut poussé vers la sortie, et prit sa retraite en 1947. Le Board d’Arsenal voulait garder l’influence de Chapman au Club aussi longtemps que possible, espérant que sa magie ait été transmise à ses protégés et alliés. Ils décidèrent donc de nommer Whittaker comme manager.

Whittaker manager d’Arsenal

http://arsenalonetwofive.files.wordpress.com/2012/04/073-1954-07-27-0035.jpg


Il prenait l’héritage de Chapman très au sérieux. Lors de sa désignation, il prédit son avenir. "Il faut aller au bout de soit pour Arsenal. Herbert Chapman a travaillé pour ce Club jusqu’à ce que ça le tue, et si c’est mon destin, je suis heureux de l’accepter". Whittaker récupère alors un groupe de joueurs affamés, dont l’apogée de leur carrière a été perturbé par la guerre, comme Jimmy Logie et Reg Lewis. Des membres de l’Academy comme le gardien George Swindin et Laurie Scott, ainsi que des professionnels expérimentés comme Ronnie Rook, George Male et Joe Mercer. Tom recruta Don Roper de Southampton et un jeune attaquant nommé Archie McAuley venu des Glasgow Rangers pour être les jambes du vieux Mercer âgé alors de 37 ans. Alors qu’Arsenal était dernier du championnat en Décembre 1946 (ils finirent 13ème), c’est un succès incroyable que lors de sa première saison en tant que manager, en 1947-1948, Whittaker mène Arsenal au titre de champion. Ronnie Rook marque 33 buts cette saison, aucun joueur d’Arsenal n’inscrit plus de 30 buts en une saison jusqu’à Thierry Henry en 2003-2004. Lors du dernier match de la saison 1947-1948, le rédacteur du programme du match, Harry Homer, utilise la phrase ‘Victoria Concordia Crescit’. Whittaker adhérait tellement qu’il a insisté pour que cette phrase soit inclus sur l’écusson du Club.

http://1.bp.blogspot.com/_O8NEhbiXiI8/SUv48T_idBI/AAAAAAAACeg/lXiYR16J-9c/s320/TomWhittaker.JPGMais avec Bastin et Male qui prenaient leur retraite l’été qui suivait, bientôt aussi Ronnie Rook et Mercer qui s’approchait des 40 ans, Whittaker eu du mal à maintenir son équipe au même niveau les saisons suivantes. Il gagna pourtant quelques titres comme la FA Cup en 1950, lors de la saison 1952-53, Arsenal arracha un nouveau titre de champion, sur la plus petite des marges. Lors du match décisif à la dernière journée contre Burnley, Arsenal devait gagner pour être champion. Ils gagnaient 3-2 à 35 min de la fin, mais Burnley campait dans le camp d’Arsenal. L’égalisation était tellement proche et la tension tellement forte que Whittaker quitte son banc à la 76ème minute pour aller au vestiaire s’assoir seul et se servir un triple brandy. Ca montre la pression énorme sur les épaules de Whittaker, une pression qui lui sera fatal.

Finalement Arsenal gagne le titre. Mais l’empire s’écroulait et Whittaker le savait. L’époque dorée des Gunners lors des années 30 était terminée, et à l’époque Arsenal ne pouvait pas rivaliser pour attirer les plus gros salaires que Chapman était capable de séduire. Arsenal démarra une période obscure dans le milieux du tableau pendant les années 50. Whittaker tenta un dernier pari pour ramener le Club au plus haut niveau en essayant de signer le célèbre Stanley Matthews. Mais Matthews était content de sa vie dans le Nord et refuse. En tant que manager, Whittaker était responsable des transferts, du repérage des joueurs, de la sélection d’équipe, de la direction des entrainement, et il avait aussi un rôle dans l’administration comme pour les abonnements au stade. La douleur de voir Arsenal tomber dans la médiocrité associé à son immense somme de travail ont alors affecté sa santé. Il vieillissait à vu d’œil. Le 24 Ocobre 1956, il est emmené en Urgence à l’hopital universitaire de Londres pour une attaque cardiaque. Il meurt plus tard dans la journée à 58 ans.

Depuis, Arsenal n’a pas gagné un seul titre, jusqu’à la saison 1969-70 et la victoire en Coupe d’Europe de l’équipe de Bertie Mee. Ce fut le tout premier trophée gagné par Arsenal de son histoire, sans que Tom Whittaker ne soit au Club. Whittaker qui a combattu lors des 2 guerres mondiales, a finalement succombé en se battant pour amener le succès à Arsenal Football Club, son seul et unique employeur.